Combattre l’hépatite C chez les usagers de drogues

Print Friendly, PDF & Email

hépatite CL’association Première ligne et le Groupe Sida Genève annonçait lundi sur leur page Facebook respective le lancement d’un projet visant à combattre l’hépatite C chez les usagers de drogues à Genève.

Depuis lundi 14 septembre, l’association Première ligne, le Groupe Sida Genève ainsi que l’Unité des Dépendances de Médecine de Premiers Recours des HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève) s’unissent afin de lutter contre l’hépatite C chez les consommateurs de drogues. Le projet s’intitule « Combattre une micro-épidémie en favorisant le traitement communautaire de l’hépatite C chez les usagers.ères de drogues à Genève ».

Dépistage à Quai 9

« Ce projet vise à évaluer l’efficacité de la mise à disposition d’un traitement contre l’hépatite C à une population d’utilisateurs.rices de drogues dans un contexte de salle de consommation à Genève», indique l’association sur sa page Facebook,. Cette dernière gère l’espace d’accueil et de consommation Quai 9, situé proche de la gare Cornavin. A Quai 9, le VCT (dépistage volontaire et conseils) est déjà mis en place. Dans le cadre de ce projet, si le test VCT est réactif, il sera confirmé par une prise de sang. Les usagers bénéficieront alors d’un traitement de 12 semaines contre l’hépatite C. «Il sera accompagné d’un suivi médical simplifié et d’un encadrement par l’équipe VCT de Première ligne pour assurer la bonne adhérence du traitement », conclut l’association sur sa page du réseau social.

L’hépatite C

71 millions de personnes sont infectées par l’hépatite C dans le monde, soit 1% de la population mondiale. En Suisse, le nombre de cas s’élève à environ 40’000.

Ce virus se transmet essentiellement par le sang et concerne donc principalement les consommateurs de drogue par voie intraveineuse. Ils représentent deux tiers des nouveaux cas d’infection, informe infodrog.ch.

En mars 2019, l’OFSP (Office fédéral de la santé publique) a publié des directives : l’hépatite C chez les usagers de drogues. Le but consiste à établir des normes minimales en matière de prévention et de lutte contre l’hépatite C.

Lecture complémentaire : Le monde du diagnostic médical par

Oona Baumier Oona Baumier

Journaliste de formation, spécialisée en audiovisuel, je pratique la création de contenu qu'elle soit à l'écrit, en vidéo ou en photo. Je sais également gérer l'aspect administratif d'un projet ou d'une entreprise.
Mon parcours m'a permis d'obtenir une très bonne connaissance du milieu genevois, allant du politique au culturel, en passant par le fonctionnement des institutions publiques. Je suis une personne orientée bienveillance et solutions, j'aime collaborer à un but commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.