E-sport le nouvel eldorado

Print Friendly, PDF & Email

https://share.data-swiss.ch/dl/nZj8b2KWn1Cg3f8s

La Confédération suisse compte plus d’un million d’amateurs qui jouent régulièrement à des jeux connectés. Après plusieurs années, l’e-sport (sport électronique, qui désigne la pratique régulière et compétitive d’un jeu en LAN ou online) est passé d’une activité de geek dans sa chambre, au rang de phénomène de société.

Les chiffres sont déjà surprenants, en 2016 Riot Games – éditeur du jeu League of Legends (LoL) – a fièrement communiqué, que pas moins de 43 millions de spectateurs avaient suivi les championnats du monde. Les prix décernés n’ont rien à envier aux autres sports et à leurs tournois prestigieux, puisque les compétiteurs des mondiaux de LoL se sont partagés plus de 5 millions de francs. Ce montant est appelé à croître considérablement chaque année, compte tenu du succès grandissant de ces compétitions.

Top 4 des jeux les plus joués au Monde :

  • League of legends (LoL), Arène de bataille en ligne (2009, Riot Games)
  • Dota 2, Arène de bataille en ligne (2013, Valve)
  • Counter Strike, Jeu de tir multijoueur en ligne (2000, Valve)
  • Heartstone, Jeu de cartes à collectionner en ligne (2014, Blizzard Entertainment)

Malgré son million de joueurs, la Suisse n’a pas encore franchi le pas de la démesure. Cédric Schlosser est cofondateur de MYI, la première et la seule société suisse totalement consacrée à l’e-sport qui puisse vivre de ses revenus.

 

Les clubs de foot sont aussi touchés par le phénomène

Depuis deux ans, les clubs de football suisses se lancent dans l’aventure. En 2017, Bâle, Saint-Gall, Lucerne, Servette et Lausanne ont créé leurs propres structures, en particulier pour toucher un jeune public, mais aussi pour développer de nouvelles manières de communiquer.

Pas de doute, avec ce virage médiatico-sportif, ses propres entraînements, ses classements, ses vedettes, ses coaches célèbres et ses transferts, l’e-sport ressemble exactement au monde sportif.

Cependant, tous les clubs n’ont pas le même objectif. Certains comme le FC Bâle, souhaitent se concentrer sur les jeux de sport comme FIFA. D’autres ont fusionné avec l’équipe Qualitas Helvetica et s’impliquent également dans des jeux comme LoL, ce qui est le cas pour Lausanne-Sport. Renommé e-LS pour l’occasion, le club constate que l’investissement porte ses fruits, puisque début août, son équipe est devenue championne de Suisse sur LoL. La prochaine étape est une participation, début novembre 2018, aux championnats du monde à Busan, en Corée du Sud.

 

Finales mondiales à Genève ?

Yann Beaud, membre du comité de la Swiss e-sports Federation (SeSF), qui a vu le jour en 2007, estime qu’une compétition d’envergure internationale pourrait faire s’envoler la discipline. Le but est par exemple d’attirer les finales mondiales à Palexpo (GE). Une chance pour l’e-sport, mais aussi pour la Suisse romande. En effet, une telle manifestation pourrait recueillir plus de 40’000 personnes dans la ville du bout du lac.

Source : pme.ch

Crédit Photo : BagoGames via Flickr.com

Amir Ibrahim Amir Ibrahim

Au bénéfice d'un CFC de gestionnaire de commerce en détails et 7 années d'expérience professionnelle dans la vente.
Gérer le service à la clientèle, former des collaborateurs ou simplement les motiver à atteindre leurs objectifs sont mes domaines de compétences.
Je suis fasciné par la façon dont la technologie peut aider une organisation ou une marque à fournir de nouvelles interactions avec le client.

With a Swiss professional qualification in retail management and seven years’ experience in sales, whether managing customer services, training co-workers or simply motivating them to reach their objectives, I am highly skilled and confident working in this area.

I am fascinated by the ways in which technology can help an organisation or brand to provide superior customer interactions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.