Près de 20 millions d’emplois créés dans le sillage du réchauffement climatique ?

FavoriteLoadingPlacer dans les favoris
Print Friendly, PDF & Email

Ecologisation des emploisAoût 2018. Des feux de forêts ravagent le Portugal et l’Espagne alors que des orages s’abattent sur la France et l’Helvétie. La Californie, elle, connait le plus maous incendie de son histoire. On frôle l’Apocalypse ? Pas tout à fait. Le changement climatique pourrait générer au moins 18 millions de jobs d’ici à 2030 selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Youpi ?

Si rien n’est entrepris, le nombre de « migrants climatiques » atteindra 140 millions en 2050, prédit la Banque mondiale. La clim’ à fond au bureau est énergivore. N’envoie-t-elle pas en l’air des tonnes de CO2 d’après l’Agence internationale de l’énergie ? C’est le cercle vicieux : Plus il fait chaud, plus il y a des climatiseurs… et plus il y aura de climatiseurs, plus il fait chaud.

Condamnés, les nounours polaires s’épuisent à chasser. Leur population a dégringolé de moitié en 10 ans. Néanmoins un rapport de l’OIT intitulé « Une économie verte et créatrice d’emplois » annonce de nouvelles opportunités. Le changement climatique et la dégradation de l’environnement sont ainsi vu comme des défis cruciaux en termes de croissance et d’emploi.

 

 

Ecologisation des emplois

En 2015, l’Accord de Paris encourageait les pays signataires à contenir la hausse de la température moyenne mondiale en-dessous de 2°C sans moyens de sanctions. Cette transition voulue vers une économie plus verte verra la disparition d’emplois dans certains secteurs d’activité, particulièrement ceux qui émettent une forte intensité de carbone et mobilisent d’importantes ressources.

Mais « l’écologisation des emplois » compenserait ces pertes selon le rapport qui pour certains experts pêche par « excès d’optimisme ». Gros point de vigilance : Les femmes sont « sous-représentées » dans le secteur des énergies renouvelables des économies les plus avancées (20 à 25%), selon l’OIT, même si leur proportion augmente.

2,5 millions d’emplois devraient être générés dans l’électricité produite à partir d’énergies renouvelables. Dans le même temps, 400 000 jobs resteraient sur le carreau dans la production d’électricité basée sur les combustibles fossiles. La positive attitude semble la vitamine essentielle de La directrice générale adjointe de l’OIT.

Deborah Greenfield ne craint donc pas d’affirmer : « Les emplois dépendent pour beaucoup de la qualité de l’environnement et des services qu’il fournit, l’économie verte peut permettre à des millions de personnes supplémentaires de surmonter la pauvreté et offrir de meilleures conditions de vie à cette génération et aux suivantes ».

 

Ecologisation des emplois

 

Agriculture en mode durable et recyclage

La transition vers une agriculture de conservation est mise en avant. Celle-ci considère le sol non tel un support de culture, mais comme un milieu vivant. Le protéger booste son fonctionnement, restaure ou fait croître la fertilité. L’activité biologique se substitue au travail mécanique jugé perturbateur. « L’adoption de pratiques agricoles plus durables peut créer des emplois salariés dans les moyennes et grandes fermes biologiques et permettre aux petits exploitants de diversifier leurs sources de revenus à la faveur d’une transition vers l’agriculture de conservation », rassure le rapport. Ainsi la croissance continue de l’agriculture bio et de l’agriculture de conservation (qui permet de préserver et d’augmenter le potentiel agronomique des sols en en organisant les rotations culturales) devrait favoriser l’embauche.

Le cycle verdissant privilégié ? Recyclage, tri, réparation, remise à neuf, location et réutilisation d’objets. A la clé, 6 millions d’emplois pour sortir du traditionnel modèle extraire/fabriquer/utiliser/jeter. L’OIT est consciente que cette économie circulaire doit ferrailler avec lieux et secteurs émergents souvent précaires, dangereux et à la protection sociale problématique. D’où la nécessité d’assurer des « conditions de travail décentes ».

 

 

Au niveau planétaire, l’agence des Nations unies relève aussi les impacts négatifs du changement climatique sur l’économie. Dans le domaine de l’agriculture, le réchauffement se solde par des épuisements et des pertes économiques sèches. Les auteurs du rapport estiment que « le stress thermique va provoquer une perte mondiale de 2 % des heures travaillées d’ici à 2030 pour cause de maladie ». Un argument supplémentaire pour l’OIT qui pousse les Etats à développer des modèles économiques conformes à l’ambition climatique affichée en 2015 et aux normes qu’elle prône pour un travail décent.

La transition énergétique implique la construction davantage d’éoliennes, de systèmes de géothermie et de voitures électriques. Les attentes en personnel qualifié vont ainsi croître dans ces différents secteurs d’activités. Néanmoins cette croissance des « emplois verts » est inégalement répartie sur le globe, selon estime l’OIT. La zone Asie-Pacifique verrait 14 millions de place de travail générées, 3 millions aux Amériques et 2 millions en Europe. Des pertes sèches de jobs d’emplois se concentrent en Afrique (350 000) et au Moyen-Orient (300 000).

 

Ecologisation des emplois

 

Sources :

http://www.ilo.ch/global/topics/green-jobs/areas-of-work/climate-change/lang–fr/index.htm

https://www.regionsjob.com/actualites/quand-changement-climatique-rime-avec-opportunites-des-millions-demplois-a-pourvoir.html

https://www.regionsjob.com/actualites/economie-verte-recrutements.html

https://www.blog-emploi.com/rechauffement-climatique-impacts-travail/

https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/05/14/lutter-contre-le-changement-climatique-creerait-18-millions-d-emplois_5298875_3244.html

Crédit photo : cocoparisienne; cocoparisiennenatanvance via pixabay.com

Bertrand Tappolet About Bertrand Tappolet

Professionnel de la communication et des relations publiques, je maîtrise la gestion de projets, du concept à l’évaluation et la promotion, en me servant des stratégies et outils les plus pertinents. Journaliste, je suis créateur de liens et sais mettre en valeur personnes, institutions et réalisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.