Histoire de l’informatique : II. Monsieur Jacquard et ses cartes magiques

Print Friendly, PDF & Email

cartesNous poursuivons notre série sur l’histoire de l’informatique, qui a commencé par vous faire découvrir le mécanisme d’anticythère, soit le premier ordinateur analogique. Dans ce nouvel article, nous vous expliquons la mécanisation des métiers à tisser, grâce aux cartes magiques de Monsieur Jacquard, c’est-à-dire grâce aux cartes perforées, autrement dit grâce au premier moyen de stocker les données.

 

Le tissage du tissu est un processus long et laborieux. Il fallait également un ensemble de compétences très spécifiques. Si l’on essaie de tisser un tissu à motifs, le processus devient encore plus complexe.

 

Le processus du tissage

Il est prouvé que le tissage était connu, il y a plus de 27 000 ans. Le processus consiste en deux ensembles de filets perpendiculaires l’un à l’autre. Ces fils sont appelés une chaîne, pour les fils longitudinaux, et une trame pour l’horizontale. Le métier à tisser soulève certains des fils de trame permettant au fil de chaîne de passer. Les fils de trame sont ensuite poussés vers le bas à l’aide d’un roseau, qui ressemble à un peigne géant.

Si l’on soulève différents éléments de la trame à des moments différents, il est possible de créer des motifs dans le tissu. Naturellement, il s’agit d’un processus très complexe s’il est fait à la main, et un tissu à motifs est vendu pour à un prix plus élevé.

 

La mécanisation du processus de tissage grâce aux cartes perforées

Joseph Marie Jacquard, ayant été influencé par des améliorations antérieures du métier à tisser, pensait que la mécanisation du processus permettrait des motifs plus complexes dans le tissu. En 1804, il a produit une machine à attacher à un métier à tisser qui permettait de tisser des modèles extrêmement complexes et une meilleure définition.

Comment a-t-il géré cela ? Il a utilisé une les premières formes de stockage de données – la carte perforée.

cartes jacquard

Un jeu de cartes perforées Jacquard

Une boucle de carte pour répéter les motifs

Une autre innovation de Jacquard a été de créer des boucles de ces cartes pour créer des motifs répétés.

Alors, comment cet appareil fonctionnait-il ?

La boucle de cartes passe sur une case carrée (de profil). La carte est «lue» par un ensemble de tiges de commande, chacune correspondant à un fil spécifique dans la trame. S’il y a un trou dans la carte, la tige passe à travers, sinon ils sont bloqués par la carte. Si la tige n’est pas enfoncée, elle soulève un crochet sur le cadre de tissage. Dans le cas contraire, elle reste dans la même position. La navette transportant la chaîne passe alors, l’anche est activée. Puis, la machine est réinitialisée (pour retirer les barres de commande de la carte) et la carte suivante est avancée sur la boîte, prête à recommencer le processus.

cartes jacquard

Métier à tisser, tête et cartes

Un inconvénient de cette complexité est que l’enfilage des métiers à tisser pour la trame demande énormément de travail. Pour surmonter cela, les fils étaient liés aux fils existants pour éviter d’avoir à recommencer à zéro.

 

Les cartes perforées : une révolution pour le métier à tisser

C’était révolutionnaire. Le prix du tissu à motifs à la mode, autrefois très cher, a chuté.

Le Manchester Guardian a même publié un article en 1836, proclamant : «De 7 000 à 8 000 métiers à tisser Jacquard sont maintenant en service  dans notre pays… Les meilleurs dessins anglais sont ceux en coton… La machinerie Jacquard est applicable à tout ce qui est figuré ou fleuri… à chaque espèce de tissus sur lesquels un métier à tisser peut être appliqué, même sur des chapeaux de paille, du crin ou du fil de fer… »

L’utilisation de cartes perforées a eu une profonde influence sur un certain monsieur Babbage, qui avait même un portrait tissé de Monsieur Jacquard tissé à partir de soie et utilisant 24 000 cartes perforées. Nous parlerons de Charles Babbage la semaine prochaine.

catres jacquard

Le portrait tissé de M. Jacquard

Pendant cette période de production de masse, il y avait tout d’abord beaucoup de gens qui étaient, sans surprise, inquiets pour leur métier. Les ouvriers du textile en France avaient d’ailleurs l’habitude de jeter leurs chaussures en bois, appelés sabots, dans la machine à tisser pour la casser – d’où le mot «sabotage».

cartes jacquard

Une paire de sabots

 

Articles du même auteur :

Histoire de l’informatique : I. Le mécanisme d’Anticythère

Comparaison de différents logiciels de dépôt

Dépôt de logiciels et gestion des versions

 

Sources :

https://www.luigi-bevilacqua.com/en/jacquard-weaving-5-moves-works/

https://www.scienceandindustrymuseum.org.uk/objects-and-stories/jacquard-loom

Photo crédits : HeritagePics via depositphotos.comUser Ghw on en.wikipedia, Public domain, via Wikimedia Commons ; Clem Rutter, Rochester, Kent., CC BY 3.0, via Wikimedia Commons ; Le portrait de M. Jacquard – Michel Marie Carquillat (tisseur) d’après Claude Bonnefond, Public domain, via Wikimedia Commons ; overcrew via depositphotos.com

Andrew Clandillon Andrew Clandillon

An IT specialist for over thirty years, I can work as a Systems Architect, Business Analyst, Systems Analyst, or Project Manager, as well as in technical roles.  I am qualified in PRINCE2, COBIT5, and ITIL2, and am studying TOGAF (The Open Group Architecture Foundation).  I believe that structure, planning, and communication are the keys to successful IT management.

Spécialiste informatique depuis plus de trente ans, je peux travailler en tant qu'architecte de systèmes, analyste d'affaires, analyste de systèmes ou chef de projet, ainsi que dans des rôles techniques.  Je suis diplômé en PRINCE2, COBIT5 et ITIL2, et j'étudie TOGAF (The Open Group Architecture Foundation). Je crois que la structure, la planification et la communication sont les clés d'une gestion informatique réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.