Wall Street : risque de krach boursier si la réforme fiscale échoue

Print Friendly, PDF & Email

Mnunchin - Trump

En référence à l’article du 29 septembre 2017, au moment même où l’indice Dow Jones franchissait les 23’000 points pour la 1ère fois, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a jeté un froid en lançant mercredi une mise en garde. Selon lui, en cas d’échec du projet de réforme fiscale initié par Donald Trump, la Bourse pourrait subir un krach boursier.

« Il n’y a aucun doute sur le fait que la hausse des marchés actions s’explique par des attentes sur les baisses d’impôts et la réforme fiscale », a ainsi déclaré Steven Mnuchin dans un entretien à ‘Politico’. « Si la réforme passe, le marché continuera de grimper. Mais je suis sûr que si elle ne passe pas, vous allez voir une inversion significative de ces gains », a ainsi prévenu le secrétaire au Trésor.

La Maison blanche a présenté en avril dernier la première mouture de son projet de baisse d’impôts, mais pour l’instant, le Congrès n’est pas parvenu à se mettre d’accord sur un texte définitif.

 

Le spectre du krach du 19 octobre 1987

Les propos du secrétaire au Trésor sont intervenus à la veille du 30ème anniversaire du krach du 19 octobre 1987, un « Lundi noir » qui avait vu le Dow Jones subir le plus important plongeon de son histoire (-22,6% en une séance !)

Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, le 8 novembre 2016, l’indice Dow Jones a bondi de plus de 25%, le S&P 500 a grimpé de 20% et le Nasdaq Composite a flambé de plus de 27%.

Les cours des actions ont été soutenus par une série de facteurs, dont les promesses électorales de baisses d’impôts et de dérégulation, mais aussi par la nette amélioration des résultats des entreprises (en hausse de plus de 10% au 1er et 2ème trimestres 2017) ainsi que par la faiblesse du dollar, qui a dopé la compétitivité des sociétés exportatrices américaines.

Source : Wall Street Journal

Credit photo : Wikipedia

Jean-Pierre Asensio Jean-Pierre Asensio

Au bénéfice de 15 années d'expérience professionnelle dans l'administration, l'assistanat, le marketing et la finance, ces domaines que je connais très bien, ont encore beaucoup de facettes à découvrir.
Assistant administratif, assistant de direction ou consultant financier, ce sont mes domaines de prédilection. Je suis fasciné par ces domaines car ils ne cessent d'évoluer d'années en années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.