L’association « Trajets», une fondation qui respecte la dignité humaine

Print Friendly, PDF & Email

Trajets

 

« L’homme est capable de faire ce qu’il est incapable d’imaginer » – René Char

 

Des valeurs liées à l’intégration sociale

L’histoire de « Trajets » débute en juin 1979, grâce au premier lieu d’accueil nommé « 4 » qui lui, débute en 1976. L’association « 4 » propose dans un premier temps des séjours avec des personnes déficientes intellectuellement et des personnes valides, afin de permettre leur intégration à la vie citoyenne. Elle rejoint l’association « Trajets » en 1994 qui deviendra alors, en 2003, une fondation.

L’expérience réalisée avec ce groupe de personnes s’avérant très positive, l’équipe psychosociale des Pâquis met sur pied un lieu d’accueil et de rencontres non médicalisé pour les personnes malades chroniques, inactives, très isolées et marginalisées.

L’association défend des valeurs liées à l’intégration sociale et offre à toutes ces personnes de nouvelles perspectives. La singularité de cette démarche s’appuie sur le regard bienveillant qui va être posé sur ces personnes, la collaboration de bénévoles et d’habitants du quartier.

Entre 2006 et 2021, beaucoup de choses se passent pour la Fondation Trajets :

  • Le nombre de collaborateurs et le chiffre d’affaire double
  • Les places d’hébergement augmentent et passent de 21 à 69
  • Un manuel d’accompagnement des utilisateurs à destination des professionnels, MOD’AC, est créé
  • Un atelier de formation à l’entreprise nommé « Move ON » pour les jeunes en rupture, ouvre
  • Des résidences voient le jour, des terrains sont acquis
  • Un projet européen Erasmus est créé
  • « Trajets » participe au film « Demain Genève »
  • Plusieurs entreprises sociales se regroupent

 

Pourquoi promouvoir une Fondation comme « Trajets » ?

Au cours de notre vie, nous serons 100% à rencontrer des aléas, plus ou moins importants, dans notre santé mentale.

Ces symptômes, même à un stade bénin, que sont la perte de confiance, l’insomnie ou le surmenage, n’épargnent personne. Sensibiliser le public permet d’améliorer l’inclusion des personnes en difficulté et aide ces mêmes personnes à restaurer l’estime d’elles-mêmes, ainsi que leur prise en charge.

« Trajets » garantit le respect de la liberté individuelle, notamment la non-discrimination en raison de la nationalité, du genre, du handicap, des mœurs, de la situation de famille, de l’origine ethnique, des opinions politiques ou philosophiques, des croyances religieuses. Elle contribue donc à créer ou recréer les réseaux sociaux, proposent des places de travail adaptées, des réadaptations professionnelles, des formations et du placement en entreprise.

 

Lectures complémentaires :

Les compétences indispensables pour travailler dans le milieu social  par

L’autisme ou « trouble du spectre de l’autisme » par

 

Source : https://www.trajets.org/historique

Photo credit : SockUnlimited

Sandrine Zbinden Sandrine Zbinden

Assistante administrative avec plus de 15 ans d'expérience, j'ai choisi le métier de secrétaire car il me permet d'assister mes supérieurs et collègues tout en assurant le bon fonctionnement de l'entreprise toujours avec respect et humanité. Ayant le sens de l'écoute et de la recherche de solutions, j'ai toujours une interaction positive avec les gens. De langue maternelle française, je possède d'excellentes compétences en matière de rédaction et d'orthographe, je suis dynamique et toujours ouverte aux nouvelles idées. Si j'écris des articles sur le thème du "travail social en général" c'est parce que c'est un domaine dans lequel j'aimerais évoluer car je me sens particulièrement attirée par ce domaine

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.