Le Brésil : un marché de la beauté et du luxe prometteur

Print Friendly, PDF & Email

Rio JaneiroSelon le Fond Monétaire International, le Brésil affichera un taux de croissance de 3,5 % en 2013 et 4 % en 2014, ce qui le placera en deuxième position des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine).

Le Brésil se porte bien grâce à un pouvoir d’achat de la classe moyenne plus élevé et l’ascension des “ultra-riches”. Selon le magazine Forbes, il compte 18 milliardaires, qui totalisent une fortune de l’ordre de 68,2 milliards d’euro. Le pays est aujourd’hui une des principales destinations des marques renommées. Le marché du luxe devient une affaire de plus en plus prometteuse, attirant l’attention de grandes marques et gérant 20 milliards de reais par an, soit environ 6,4 milliards d’euros.

La classe moyenne qui a accès au marché du luxe, compte environ 95 millions de personnes, soit près de la moitié de la population. Les brésiliens sont également ceux qui dépensent le plus à la surface de globe pour acquérir des parfums. Globalement, ils consacrent un budget de près de 200 euros par personne et par an à l’achat de produits cosmétiques, mais aussi à l’hygiène personnelle. De plus, au Brésil, l’apparence est très importante, même en période de crise, à tel point que les ventes de produits de beauté y ont atteint 33 milliards d’euros en 2011, soit une croissance de 142% en l’espace de 5 années.

C’est donc un marché sur lequel lorgnent tous les grands des secteurs concernés. Entrent en jeu également les facteurs culturels et sociologiques. Sachez qu’au Brésil, il est de coutume de prendre au minimum deux douches par jour, du fait du climat tropical et de l’héritage indigène, ce sont deux fois plus de produits d’hygiène utilisés !

Du point de vue sociologique, les femmes sont en tête du “ranking“ d’acquisition de produits de luxe au Brésil et représentent 63% des consommateurs et les hommes 37%. Elles sont d’ailleurs beaucoup plus présentes sur le marché du travail, et leur pouvoir d’achat a considérablement augmenté ces dernières années.

Sources :

www.ccfb.com.br

http://www.francemondexpress.fr

www.lemonde.fr

www.mkg.consulting.com

photo credit: *Crazy Diamond* via photopin cc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.