Le journalisme, passion pour l’actualité et envie de transmettre

Print Friendly, PDF & Email

redaction journal_ wpExercer le métier de journaliste aujourd’hui, c’est idéalement s’inscrire dans la continuité d’une profession à part dans la société, en plaçant le lecteur au centre. Le journaliste s’exprime avant tout pour son lectorat et pour ce faire, il peut utiliser les différents médias qui sont à sa disposition. Le journaliste est d’abord un connecteur qui relie ses connaissances, son intégrité, son professionnalisme dans l’approfondissement de ses sujets à la volonté qui est celle de son lecteur de s’informer.

Enjeux liés au métier et qualités requises

Les journalistes sont avant tout des experts dans leurs domaines respectifs. Ainsi, une connaissance approfondie de sujets divers et variés est une condition sine qua non à la pratique du journalisme, liée à une grande curiosité intellectuelle et une bonne capacité d’analyse. Le journaliste doit connaître et maîtriser les sujets qu’il traite. C’est pourquoi il a le devoir d’aller en profondeur, en se documentant pour en décrypter les tenants et les aboutissants. Il doit également aller chercher l’information où elle se trouve en se rendant à des conférences de presse, en interviewant et en utilisant ses contacts pour obtenir de l’information à l’état brut. A ce stade, n’oublions pas l’obligation qui incombe à tout journaliste de vérifier l’information qu’il transmet ainsi que la citation de ses sources (et l’obligation de protection de l’anonymat desdites sources si celles-ci ne souhaitent pas être citées).

Le professionnel des médias dispose d’une multitude de canaux, à travers lesquels il peut traiter de l’actualité : rédaction de presse écrite, radio, audiovisuel, télévision, blog… Dans toutes ces variantes, le cadre et le rythme de travail sont différents, mais l’éthique professionnelle demeure la même : connaissance de l’information et des sujets, vérification des sources, honnêteté intellectuelle et distance critique. La puissance des médias en tant que vecteurs de transmission de l’information doit être prise en compte et les professionnels ont le devoir d’être particulièrement vigilants vis-à-vis des informations diffusées à l’antenne, sur les ondes ou sur internet.

Les journalistes travaillent souvent sous stress et sont contraints par l’urgence et la nature des événements qu’ils couvrent. Un article peut constamment évoluer, être réécrit ou tomber aux oubliettes, selon les événements qui font l’actualité. Un sujet de journal télévisé ou de radio peut changer à la dernière minute à cause d’un développement inattendu. Ainsi, le journaliste sait faire preuve de réactivité et d’efficacité, en ayant conscience qu’il peut, à tout moment, avoir à interrompre son temps libre ou ses vacances pour couvrir une information, si celui-ci travaille pour une agence de presse, par exemple. Toutes les grandes rédactions assurent une permanence 24 heures sur 24, et la plupart des journalistes sont amenés à assurer cette permanence, par rotation avec leurs collègues de service.

Formation

Il faut savoir qu’à l’heure où ces lignes sont écrites, le journaliste qui souhaite exercer sa profession en Suisse romande ne jouit d’aucune certification officielle. C’est ainsi que de l’avènement du métier à nos jours, le parcours des journalistes professionnels est surtout le fruit de cheminements très éclectiques qui les ont conduit à exercer cette activité. Le journalisme reste avant tout ouvert à toutes les diversités de parcours : c’est l’essence même du métier qui valorise l’expertise sur les sujets traités et la formation « sur le tas ». Actuellement, de plus en plus d’écoles forment les journalistes et beaucoup de personnes souhaitant emprunter cette voie commencent directement par un cursus académique en journalisme, dans les différentes universités qui proposent des masters. Il est estimé qu’ainsi plus de six journalistes sur dix commencent à exercer leur métier après l’obtention d’un titre universitaire.

Perspectives professionnelles

Dans un XXIe siècle qui bouge de plus en plus rapidement, le journalisme garde tout son sens et sa vocation. En dépit des mutations et des variations du métier, qui impliquent des changements profonds dans la façon de délivrer l’information (avant tout liées à internet et aux réseaux sociaux) les professionnels des médias s’adaptent et font vivre leur métier en gardant comme clef de voûte la pertinence ainsi que la maîtrise de leurs sujets. Peu importe le format, le lecteur attendra toujours du journaliste le décryptage et l’approfondissement des sujets qui font l’actualité.

Sources :

Photo credit: allytachiki via photopin cc

Comments

  1. Claudine Ottiger

    C’est un article qui donne du cœur au ventre à toute personne qui voit le journalisme de grand papa se mourir tout en étant convaincu qu’un journalisme indépendant est plus que jamais indispensable via tous les canaux de diffusions existants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.