L’énergie solaire

Print Friendly, PDF & Email

En ce moment et jusqu’au 10 avril à quartier libre SIG a lieu une exposition intitulée les pionniers de l’énergie solaire.

Vous pourrez y découvrir l’histoire de l’énergie solaire au travers de fabuleuses histoires et de prototypes.

C’est l’occasion de nous pencher sur ce sujet. Nous allons voir que l’énergie solaire s’est bien développée depuis le début du 20e siècle, ce qui est matière à paradoxe, si nous considéront l’abondance de la ressource.

 

energie solaire

La légende des miroirs ardents d’Archimède

Archimède aurait réussi, en utilisant des miroirs paraboliques, à incendier les vaisseaux romains ennemis lors du siège de Syracuse, en 213 avant Jésus-Christ, au cours de la 2ème guerre punique. Ce type de miroirs était désigné comme miroir ardent. Aucun des trois historiens spécialistes des guerres puniques, ni les Grecs Polybe et Plutarque, ni le Romain Tite-Live, ne font état de cet épisode, car il s’agit certainement d’une légende.

 

Découverte de l’effet voltaïque

C’est en 1839 qu’Alexandre Edmond Becquerel (1820-1891) découvre l’effet voltaïque.

Il parvient à produire de petites quantités d’électricité en exposant certains matériaux face aux rayons solaires.

 

L’essor de la technologie photovoltaïque

Il faudra attendre le 20ème siècle pour quitter le domaine des expérimentations et passer à un développement économique et commercial.

En 1954, trois chercheurs américains, Daryl Chaplin, Calvin Fuller et Gérald Pearson ont mis au point la première cellule au silicium qui permet la conversion de suffisamment d’énergie solaire pour l’alimentation d’appareils électriques.

L’industrie spatiale se tourne vers l’énergie photovoltaïque et, en 1958, les premiers satellites alimentés par l’énergie solaire sont lancés dans l’espace.

Dans les années 70, les cellules solaires deviennent davantage abordables pour une utilisation plus courante.

Depuis lors, le rendement des cellules n’a fait que croître et leur prix a considérablement baissé.

 

Navigation solaire

L’énergie solaire permet de voguer silencieusement sans effort, et sans dépendre du vent. Mais surtout, elle peut être stockée et permet de ne pas dépendre uniquement des conditions météorologiques.

Le premier bateau solaire se nomme Solar Craft I (1974) et a été conçu en Angleterre par Alan T. Freeman, nous pouvons le découvrir à l’exposition.

Solar Craft I est un petit catamaran de 2,5 m de long. Equipé d’un gouvernail amovible et d’un commutateur permettant alternativement de faire tourner l’hélice en pédalant, ou grâce aux cellules solaires. Le bateau peut atteindre une vitesse maximale de 6 km/h uniquement avec l’énergie solaire. Il élaborera dans les années 1970 et 1980, d’autres engins solaires, comme une bicyclette solaire et une voiture solaire, première à être officiellement immatriculée en Angleterre.

Dans les années 1980, la navigation solaire va connaître un engouement important en Suisse et en Allemagne. C’est le Japonais Kenichi Horie qui réalise le premier exploit de navigation solaire. En 1985, il effectue une première grande traversée à l’énergie solaire, naviguant entre Hawaï et le Japon.

En 1996, il réalise la première traversée intégrale de l’océan Pacifique, en bateau solaire.

La première traversée de l’océan Atlantique sera réalisée entre 2006 et 2007 par le Sun21, un bateau solaire suisse.

Entre 2010 et 2012, Planet Solar réalisera un tour du monde.

 

Et aujourd’hui ?

Vous trouverez sur cette infographie les données de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) qui cartographient la capacité de production d’énergie solaire par pays en 2021.

Aux Etats-Unis, l’administration Biden a affirmé que le soleil pouvait produire 45% de l’électricité dans le pays d’ici 2050 et jouer ainsi un rôle majeur dans le changement climatique.

 

Articles du même auteur :

L’impact du Covid sur le secteur du négoce des matières premières : Entretien avec Florence Schurch

Commodity Forecasts for 2022

Climate Neutral Commodity : au centre du changement pour créer un impact durable

 

Photo credit : Pascaline Stella

Pascaline Stella Pascaline Stella

I worked as an information officer in the field of commodities in a bank. I have 20 years of experience.
What I like most about my job is researching, find the right information and finally that people are satisfied with my work.
I'm passionate in history. I'm interested in social media, and I am familiar in community management

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.