Les métiers insoupçonnés de l’administration bancaire

Print Friendly, PDF & Email

compétences

Lors du précédent article, « Le Métier de spécialiste des opérations sur titres », nous avons mis en lumière le savoir-faire et les compétences requises pour ce métier. Dans cet article, nous allons étendre ces compétences à d’autres métiers qui, sans nécessairement le soupçonner, partagent des affinités parfois étonnantes…

 

L’administration bancaire

Dans nos trois secteurs de production qui sont « le primaire, le secondaire et le tertiaire», l’administration bancaire issue du secteur tertiaire, rempli un large spectre de compétences. Le monde bancaire s’est forgé dans la complémentarité des deux premiers pour apporter un service qui va, sans être exhaustif, du commerce, de la finance, de l’investissement, du crédit, du transport, de l’immobilier, de l’information jusqu’au service privé, commercial et institutionnel. La part du secteur tertiaire a pris une si grande ampleur qu’elle remplit à l’heure actuelle plus de 75% des emplois.

 

Les compétences de l’administration bancaire transférables

Un employé de banque avec son savoir-faire de « service » a avant tout des compétences organisationnelles et administratives. Pourquoi ne pas faire l’analogie des compétences requises avec d’autres professions telles que les administrations communales, les administrations publiques, les administrations privées, et même l’action sociale ? La gestion des ressources humaines, financières et administratives d’une entreprise est un savoir-faire du domaine tertiaire. De l’organisation de l’entreprise à l’archivage, des rendez-vous clientèle à la maîtrise des outils informatiques et des réseaux sociaux, de la finance à la fiscalité, du traitement des informations aux décisions, toutes ces compétences sont transférables.

Les procédures et instructions de travail ont des certifications ISO agréées et sont là pour assurer un respect des règles de travail. Ces règles sont valables pour tout le secteur tertiaire. Elles sont à suivre et à respecter, que ce soit dans une banque ou ailleurs. Les compétences informatiques, organisationnelles, financières ou administratives sont encadrées par ces certifications et sont aussi les clés du succès dans tous les domaines.

Il ne faut pas non plus négliger le savoir-être nécessaire et ses soft skills, les compétences humaines et comportementales telles que le respect, l’empathie, l’intégrité, la discrétion, l’analyse, la diligence pour n’en citer que quelques-unes.

Les métiers dans les administrations ou les secrétariats, qu’ils soient privés communaux ou étatiques ont besoins de savoir-faire provenant du tertiaire et ses compétences sont transférables, mais sans costume-cravate, ni attaché-case.

 

Lectures complémentaires :

Le métier de spécialiste des opérations sur titres par

Les métiers des opérations bancaires en Suisse, des professions en pleine mutation par 

 

Sources :

https://www.vie-publique.fr/fiches/269995-les-grands-secteurs-de-production-primaire-secondaire-et-tertiaire

https://www.iso.org/fr/certification.html

Photo credit : SU Exclusive via stockunlimited.com

Philippe Baudois Philippe Baudois

Doté d'un grand sens de l'engagement, loyal et fiable. Grande efficacité à solutionner les problèmes les plus complexes. Proactif et sens de la communication. Orienté Qualité, Service et Résultats.

- Spécialiste de la gestion administrative
- Support auprès des services administratifs et financiers
- A l'aise avec les chiffres et les outils de bureautique
- Mise en place des processus organisationnels, des procédures et des instructions de travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.