Nos enfants et leurs emplois dans 20 ans : une odyssée vers l’inconnu et au-delà

Print Friendly, PDF & Email

Des milliards d’emplois en voie de disparition

On estime que 2 milliards d’emplois disparaîtront dans le monde d’ici 2030. Le défi ? Préparer les générations futures à des métiers inconnus. Ces derniers devront contribuer à résoudre des problèmes encore non ciblés. Ce, en recourant à des technologies encore à imaginer.

Les cycles d’évolution et d’innovation sont en accélération constante. Il y a une décade qui connaissait la fonction de social media manager ou d’UX designer. Or ces postes sont devenus quasi incontournables dans le marché du travail actuel.

À quoi ressembleront alors les métiers de nos enfants dans 10, 20, 30 ans ? Ce que l’on sait à l’heure actuelle, c’est que ces métiers n’ont pas encore été inventés.

Nouveaux métiers

À en croire les statistiques du Forum économique mondial (WEF) 65% des enfants inscrits de nos jours à l’école primaire exerceront un métier qui n’existe pas encore. Pour l’étudiant entamant en 2019 son cursus technologique universitaire, 50% de ce qu’il aura appris lors de sa première année d’étude serait dépassé deux ans plus tard au maximum.

Parmi les métiers émergents on parle de tourisme spatial ou encore d’agriculture urbaine (en sous-sol et hauteur). De même, les coaches experts en analyse médicale et sportive, ainsi que ceux qualifiés en étude d’écosystèmes, et les conseillers en Community Management Pour Tout en feront partie. Mais aussi l’éboueur de données sur le web (flot de données à réguler pour éviter les redondances) et l’industrie du drone (collecte de données pour la pollution et le trafic, les contrôleurs droniens et ingénieurs spécialisés).

Parallèlement à cette création de nouveaux métiers, l’automatisation et la robotisation croissante touchant l’économie présagent la disparition d’un grand nombre de métiers existants. Pour le chercheur Thomas Frey, directeur du Da Vinci Institute, 2 milliards d’emplois seront effacés dans le monde d’ici 2030.

 

Sources :

 

Crédit photo :

 

Bertrand Tappolet Bertrand Tappolet

Professionnel de la communication et des relations publiques, je maîtrise la gestion de projets, du concept à l’évaluation et la promotion, en me servant des stratégies et outils les plus pertinents. Journaliste, je suis créateur de liens et sais mettre en valeur personnes, institutions et réalisations.

As a professional in communications and public relations, I am adept at promoting cultural activities, productions and events using the most appropriate tools. I create links between clients and target audience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.