Projet “Seabin”: Il est temps de nettoyer nos eaux!

Print Friendly, PDF & Email

Les ports de Paris vont très prochainement installer six dispositifs (Seabin) capables de ramasser les déchets. Ce projet de nettoyage des ports nous vient de deux Australiens.

Andrew Turton et Pete Ceglinski ont bien compris que la pollution des eaux (mers et océans) ne fait qu’augmenter de jour en jour. C’est pourquoi ils ont décidé d’unir leurs forces afin de proposer une solution pour lutter contre ce fléau ! Leur idée ? Créer une installation capable de récupérer les déchets dans les ports, avant que ceux-ci ne partent au large.

Le projet est né en 2015 et est nommé “Seabin”, que l’on peut traduire par “poubelle des mers”. Après avoir récolté 267’000 dollars suite à un financement participatif, les machines ont pu faire leur preuve durant un test d’une année au port de la Grande-Motte au Sud de la France.

Malgré un test plus que convaincant, le directeur du port pilote de la Grande-Motte souligne qu’ “Une seule Seabin ne suffit pas. Son efficacité dépend de la spatialité des ports (très urbains ou non), du vent, des courants… Pour être le plus efficaces possible, nous allons en installer dix, contre six aujourd’hui. En une journée, on peut faire deux ou trois levées de sacs remplis, et donc remonter jusqu’à 30 kg/jour pour une poubelle”.

Surfant sur leur succès, Pete et Andrew ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils veulent améliorer leur dispositifs en les faisant fonctionner à l’énergie solaire.

 

Source: Le Matin

Image: giogio55 via Pixabay

Yann Babel

Yann Babel


Titulaire d'un CFC d'employé de commerce et de 7 années d'expérience professionnelle, la communication et l'esprit d'équipe sont mes compétences principales. Je suis très attiré par le domaine audiovisuel et m’attelle à m’y frayer un chemin.
I graduated with a CFC as a commercial employee and I have 7 years of work experience. Communication and the team spirit are my primary skills. Current projects are focusing on media, especially audiovisual.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.