Rencontre avec une responsable RH

Print Friendly, PDF & Email

responsable RH

 

Nous avons eu la chance récemment de pouvoir interviewer une responsable des ressources humaines (RH) dans le but de mieux comprendre le cahier des charges de ce poste.

 

Comment devenir responsable des ressources humaines 

Afin de prétendre à un poste de responsable des ressources humaines, il faut avoir un certificat de gestion du personnel. Si vous possédez déjà un CFC d’employé de commerce, vous pouvez facilement passer par l’Ifage, afin de suivre des cours en présentiel ou en e-learning, pendant 5 mois. Vous obtiendrez alors ce certificat, reconnu dans toute la Suisse. Cette formation comprend l’administration du personnel, la gestion des données individuelles et l’organisation de manifestations, la gestion des salaires, entre autres.

 

Responsable RH, plus que de la simple gestion du personnel

Outre le processus de recrutement, d’entrée et de sortie, le responsable RH s’occupe également des formations, du bien-être, de l’ergonomie et de la prévention des risques. Pour résumer, il s’occupe de la gestion du personnel, de son temps de travail, des documents nécessaires aux employés, ainsi que de la communication interne et externe de l’entreprise.

 

Pour être RH, vous devez être bienveillant !   

Quelles qualités sont indispensables pour ce poste ? S’il devait n’y en avoir qu’une, ce serait d’aimer l’être humain. Bien évidemment, il y en a d’autres qui découlent de cette première qualité : la bienveillance, le feeling avec les gens, la neutralité lors de conflits, l’affinité avec les chiffres, etc.

Un mauvais responsable RH peut vite devenir le lion féroce régnant sur le personnel et faire ainsi beaucoup de mal autour de lui. Gérant le personnel et les salaires, il est en possession d’informations sensibles et doit donc savoir rester discret. Mais un bon responsable RH ressemble au super-héros de l’entreprise, car comme pour ce dernier, « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ».

 

Et pour le recrutement : Comment se passe l’entretien d’embauche ?

Concernant le recrutement, nous avons tous l’image du scénario longuement élaboré, avec ces différents pièges disséminés tout au long de l’entretien afin de tester et de déstabiliser le candidat. Existe-t-il alors une stratégie préalablement organisée ou les entretiens d’embauche se déroulent-ils plutôt au feeling ?

Il suffit simplement d’avoir en tête quelques points importants qui ont retenu ou qui ont interpellé lors de la lecture du CV et de la lettre de motivation. Il n’y a donc pas besoin d’un cadre bien défini et d’un responsable RH rigide, il suffit d’observer, d’expliquer le poste et de poser des questions précises (pourquoi ce poste ? pourquoi cette entreprise ? etc.), afin que l’entretien se fasse naturellement.

 

Une journée type ? Pas vraiment !

Une journée « type » commence à 8 heures. Un responsable RH peut alors prendre le temps et l’initiative de faire un rapide tour du personnel, suivant la taille de l’entreprise, afin de saluer et de définir l’état d’esprit du jour.

Vient ensuite la vérification des mails, qui peut chambouler tout votre programme de la journée, afin de relever les éventuelles absences. Un point de situation peut être mis en place avec le supérieur, afin de traiter les faits actuels, les idées ou encore les demandes. Il s’agit d’un moment d’échange et de partage.

Les journées les plus dures sont généralement concentrées entre le 18 et le 22 de chaque mois, pour la préparation des salaires, ainsi qu’en début et en fin d’année, en raison des clôtures et des documents à fournir aux employés.

Au final, il n’y a pas vraiment de journée type, sachant que cette dernière peut être modifiée à tout moment, suivant les informations ou les demandes reçues.

 

L’impact de la pandémie sur le responsable RH

La pandémie a bien évidemment eu un impact sur la manière de travailler du responsable RH, ainsi que du personnel. Lors du premier confinement, le télétravail a fait son apparition. Au début, cette nouveauté peut s’accepter plutôt facilement, à condition d’être organisé et apte à changer sa routine. Mais plus le télétravail dure, plus il nous fait ressentir l’isolement et le manque d’interaction avec les gens. Les vidéoconférences peuvent pallier la sensation d’isolement, mais cela ne remplace jamais l’interaction réelle avec les gens.

Ce dernier point met en lumière une des qualités indispensables à un bon responsable RH en particulier, celle d’aimer l’être humain. Nous pouvons nous rendre compte que celui-ci est un collaborateur central au sein d’une entreprise. Il ne s’occupe pas seulement des entrées et sorties de l’entreprise, mais de tout le côté communication et bien-être au sein de l’entreprise.

 

Lectures complémentaires :

L’Assistante RH et le Système d’Information RH par

Le digital, l’incontournable allié stratégique des DRH par

Un responsable administratif peut-il devenir un spécialiste RH ? par

 

Photo credit : Jirsak via istock.com

Sarah Nascimento Sarah Nascimento

Avec plus de 5 ans d'expérience comme polyvalente dans le domaine de la vente, j'ai pu participer activement aux différentes tâches administrative de l'entreprise, tels que la correspondance, la facturation et les avis de débits. C'est grâce à cette polyvalence que j'ai su intégrer en autodidacte les bases du travail administratif. Très à l'écoute et empathique, j'aime aussi montrer ma méthode de travail et créer un environnement sain et propice à la bonne gestion des tâches quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.