Les achats responsables : 3. Établir une stratégie d’achat responsable

Print Friendly, PDF & Email

Strategies

Après avoir expliqué le processus d’achat, puis le concept et les normes qui sous-tendent l’achat responsable, nous vous expliquons les stratégies de l’achat responsable (AR).

Les consommateurs sont toujours plus nombreux à privilégier des produits « durables ». Selon une enquête publiée en 2013 par Ethicity, le 48% des consommateurs français se déclarent prêts à remplacer un produit par un autre plus durable. Pour s’orienter vers un consommateur « responsable », les achats doivent donc nécessairement être soutenus par ces facteurs :

  • Engagement de l’entreprise et de ses fournisseurs dans un échange durable,
  • Valorisation de l’image et réputation de l’entreprise dans le développement durable,
  • Implication de l’ensemble de la supply chain (chaîne logistique).

Mettre en œuvre une démarche d’achat responsable signifie que la stratégie de l’entreprise doit prendre en compte les enjeux environnementaux et socio-économiques, toujours en relation avec les intérêts du consommateur. Il est donc nécessaire que toute la supply chain s’intègre dans un concept de développement durable, depuis la conception du produit jusqu’à la distribution finale.

 

Les parties prenantes : Qui doit être impliqué ?

En interne

  • Le groupe achats pour l’optimisation des coûts, la gestion des relations et la définition du code de conduite ;
  • La supply chain (R&D ou recherche et développement, production, logistique) qui doit mettre en place l’adaptation pragmatique du processus sur le terrain ;
  • Les ressources humaines qui doivent assurer la garantie de la santé et de la sécurité des employés ;
  • La gouvernance de l’entreprise qui s’occupe de la définition de la stratégie, de la compréhension de l’opportunité et du soutien aux autres parties prenantes. Elle met en place l’innovation et garantit une amélioration continue.

En externe

Les fournisseurs et les sous-traitants doivent s’inscrire et s’impliquer dans une relation durable, ainsi que respecter les principes environnementaux et socio-économiques.

 

Les leviers d’une démarche achats responsables

Plusieurs leviers peuvent être identifiés à la base d’une démarche achats responsables. Il s’agit des instruments que la fonction achat doit utiliser pour la création de la valeur ajoutée et la gestion des risques.

  • Leviers et avantages contextuels

En premiers lieu, une démarche achats responsables doit répondre aux attentes exprimées par les clients. Elle doit permettre de réduire les coûts énergétiques, et d’optimiser les investissements et les coûts (raisonner en coût global). Un autre levier consiste à réduire ou éliminer les risques environnementaux et sociaux, ainsi qu’à améliorer les conditions de travail des employés, ce qui se traduit en meilleure performance globale. L’entreprise elle-même doit être identifiée comme novatrice.

  • Leviers et avantages organisationnels / stratégiques :

Une démarche d’achat responsable doit intégrer les achats dans l’analyse des besoins, déployer un processus global interne et externe avec les fournisseurs. Elles doivent définir des objectifs communs et valoriser une démarche globale de développement durable (RSE ou responsabilité sociale de l’entreprise).

L’approche aux Achats Responsables

Deux approches peuvent être adoptées pour réaliser des achats responsables :

L’approche produit/service  et   l’approche fournisseur/prestataire.

  1. L’approche produit/service consiste à sélectionner les prestataires en fonction des produits qu’ils proposent (produits à faible consommation d’énergie, produits peu polluants, produits recyclables, etc.)
  2. L’approche fournisseur/prestataire consiste, elle, à sélectionner les fournisseurs en fonction de leur propre comportement (respect des normes environnementales, de la législation et de leur engagement propre à des valeurs sociétales et d’éthique), mais aussi pour leur capacité à s’engager formellement autour de nos propres valeurs et engagements.

Une politique d’achats responsables visera à combiner ces deux approches et à en assurer son application tout au long de la relation commerciale, non seulement par la gestion d’un système documentaire idoine, mais aussi par l’audit en situation.

Il est question, dans un premier temps, de s’assurer que la réglementation est respectée, que les engagements contractuels pris sont tenus, pour faire évoluer progressivement la relation et les produits vers les objectifs qualitatifs et quantitatifs définis.

 

Le produit responsable

Quels achats responsables pour un produit responsable ?

Répondre à cette question relève du cas par cas, entreprise par entreprise. Mais d’une manière générale, l’équation consiste à penser en coût global, tout en visant un coût final accessible pour le client.

 

Le choix durable du fournisseur

Vis-à-vis du fournisseur externe, qu’il s’agisse de produits ou de services, la démarche AR commence par établir les critères de choix. Ce choix sera durable s’il répond aux piliers de la RSE et, ce faisant, s’il pérennise la relation et sécurise l’achat. Dans le cadre d’organisations dotées d’une politique d’achats très contraignante (appels d’offre notamment), il sera utile de mobiliser tous les leviers possibles pour expérimenter, valider, puis généraliser des procédures alternatives de choix responsable.

La relation fournisseur durable

Il n’y a pas d’achats responsables sans relation durable établie avec le fournisseur. Autrement dit, elle est basée sur l’échange et la confiance réciproque. Pour ce faire, on veillera à prendre en considération le fournisseur, à bien évaluer l’effort qui lui est demandé, et à lui donner sa juste place au contrat. L’équilibre des intérêts particuliers et la transparence de part et d’autre en cas de difficultés sont les garanties de cette relation durable.

 

Évaluer pour faire évoluer le fournisseur

L’évaluation est un dispositif essentiel pour faire progresser toute démarche d’achat responsable, dans l’entreprise comme chez le fournisseur. C’est une étape clé pour la suite de la collaboration, dans les prises de décisions et autres arbitrages. Ses outils sont identiques à ceux utilisés lors de la sélection : indicateurs internes, recours à un cabinet d’audit, support de normes ou labels, etc.

Pour être équitable, viable et en finalité durable, il y a une très forte notion de responsabilité.

Source: Fonction_Achat_Responsable

 Crédit Photo : FelixMittermeier via pixabay.com

Antoine Daingui About Antoine Daingui

Analyste d'affaire, il est  spécialiste en management supply chain( Achats, Logistique, Approvisionnement). Le principal moteur de sa carrière consiste à amener  les personnes à se réaliser et à vivre heureux. Son passé riche et diversifié (il est Ivoirien, Canadien et suisse) lui permet de se connecter, comprendre et s'adapter à toute personne quels que soient leurs origines et antécédents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.