Beauté au travail : avantage ou inconvénient ?

Print Friendly, PDF & Email

lunettes

On parle souvent de discrimination liée aux origines lors de recrutement professionnels,  mais plus rarement de beauté. Etre beau ou belle n’est pas vraiment une question que l’on se pose lorsque nous sommes à la recherche d’un emploi. Les recruteurs se concentrent a priori sur notre expérience, nos diplômes, nos compétences. Cependant, il est vrai que la présentation compte également, notamment notre manière de nous habiller ou de nous coiffer, par exemple. La photo sur le cv reste un débat animé où certains recruteurs la demandent, d’autres pas. Il est commun de dire qu’un physique agréable devrait être mis en avant et un physique peu amène devrait rester discret.

La vraie question demeure si la beauté peut avantager un candidat ou au contraire le desservir. Telle Laura Fernee, une britannique trentenaire interviewée par le Daily Mirror, qui se trouve trop belle pour travailler. En effet, il semblerait que son physique lui pose beaucoup de problèmes notamment auprès de ses collègues masculins qui la harcèlent et de ses collègues féminines qui la jalousent. Elle affirme : “Je suis constamment invitée à des rendez-vous, ou ennuyée par des cadeaux romantiques et des notes sur mon bureau. Je trouve mes collègues louches et ils me mettent mal à l’aise”. Les femmes sont ainsi souvent harcelées ou discriminées par leur collègues ou supérieurs. Il semblerait, par contre, que les hommes beaux rencontrent moins de problèmes de harcèlement ou de jalousies de la part de leurs collègues ou chefs.

Cependant, malgré quelques inconvénients, la beauté au travail, en règle générale, a souvent des avantages non négligeables. En effet, une personne au physique agréable attire l’attention et fait spontanément référence à la gentillesse, la sympathie, la santé et l’intelligence selon des enquêtes de psychologie sociale. Ainsi, l’apparence au travail peut jouer en notre faveur, car être beau et grand aurait un impact lors de l’entretien d’embauche de même que sur le salaire. Cette sélection se fait en toute connaissance de cause lors de métiers dit de représentation comme hôtesse d’accueil, présentateur de télévision par exemple, ou inconsciemment lorsqu’un manager recrute une secrétaire.

Jessica Bennett, journaliste à Newsweek, constate que la beauté initialement considérée comme un cadeau de la nature, est devenue un but à atteindre pour réussir dans la vie. “La quête de la beauté idéale existe depuis des siècles mais de nos jours, la réalité est moche” écrit-elle. De plus, selon une étude menée par deux psychologues américains, l’impact que nous avons sur quelqu’un dépend à 55 % de notre seul visage, à 38 % de notre voix et seulement à 7 % de ce que nous disons.

En conclusion, la discrimination par la beauté a toujours existé et malgré sa futilité, l’apparence a plus que jamais son importance dans les relations humaines

Source : www.gentside.com, www.scienceshumaines.com, www.paperblog.fr, lexpress.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.