Collaborateur de change : l’art de manier les devises

Print Friendly, PDF & Email

Dans cet article, nous allons traiter du métier de collaborateur de change, décrire quelles sont ses tâches et les compétences dont il a besoin.

Sa première tâche consiste à accueillir le client et à savoir quel type de devise le client aimerait changer.

 

Collaborateur de change : un métier de précision

Pour cela, chaque début et fin de journée, la caisse doit être comptabilisée pour vérifier si les montants disponibles sont les mêmes que ceux enregistrés dans le logiciel de change, nous appelons ceci la ‘position de caisse’. Les devises qui sont considérées comme majeures sont les USD, EUROS, GBP et CHF.

changeToutes les autres devises sont plus connues sous le nom d’exo, comme exotique. Le bon collaborateur de change doit toujours être très ordonné et concentré, une erreur peut vite arriver.

Il doit donc compter et bien étaler les billets, confirmer avec le client que le montant reçu de sa part est bien correcte.

Le change se fait toujours d’une devise a une autre, par exemple, d’Euros en franc suisse ou vice versa.

 

Qu’est-ce que le cross sell ?

Le cross sell consiste à convertir une devise qui n’est pas la nôtre (CHF) contre une autre qui ne l’est toujours pas, comme par exemple des Euros en Dollars.

Dans ce genre de cas, nous sommes obligés de passer par le franc suisse, pour convertir l’autre devise d’où la double conversion.

 

Veiller à l’évolution des taux

Une des tâches du caissier est de toujours avoir l’œil sur l’évolution des taux des devises en temps réel, de le mettre à jour dans le logiciel et de modifier l’affichage pour la clientèle.

Les bureaux de change utilisent rarement le même logiciel, et possède souvent un programme qui leur est propre. Il est utilisé pour enregistrer chaque transaction de la journée, ce qui permet de savoir si la trésorerie physique et la position de caisse du logiciel sont équivalentes.

La commande de devises est faite selon la trésorerie. Dans les petites entreprises cela peut se faire chaque deux jours, alors que dans les grandes qui vendent un grand volume, cela est fait tous les jours.

Le collaborateur de change travaille souvent au front, mais est aussi souvent sollicité au back office.

Il faut être à l’aise dans les calculs et aimer les chiffres pour faire ce type de métier.

Autres responsabilités que le caissier pourrait avoir :

  • Capacité de vendre des produits annexes : Sim card, Bbg ‘Buy back guarantee’ (Garantir le taux du jour pour le client pour son prochain change)
  • Remboursement de détaxes
  • Vente et achat de métaux précieux
  • Location de coffre
  • Établissement de contrat pour de nouveaux clients coffre
  • Transfert d’argent international

Photo credit : https://www.fx-exchange.com/eur/chf-exchange-rates-history.html

Sebastien Sauzier About Sebastien Sauzier

Fournir un service irréprochable à une clientèle exigeante en français et en anglais me donne une grande satisfaction. Passionné par le travail bien fait, j’aime aiguiller les clients vers les services concernés, afin de répondre de la manière la plus appropriée à leurs demandes.
J'aime travailler avec les chiffres, passant du front au back-office et surtout assurer un service de grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.