Comment mettre en place le bien-être au travail ?

Print Friendly, PDF & Email

bien-être

Qu’entend-on par le bien-être ?

Le bien-être est un état de satisfaction et d’épanouissement qui se ressent physiquement et mentalement dans un environnement quelconque, tel que son lieu de travail, la salle de gym,  son domicile, au café ou encore dans différents lieux que nous avons l’habitude de fréquenter régulièrement.

Selon l’OMS, le bien-être au travail est un état d’esprit caractérisé par une harmonie satisfaisante entre d’un côté les aptitudes, les besoins et les aspirations du travailleur, et de l’autre les contraintes et les possibilités du milieu de travail.

 

Pourquoi est-ce si important au travail ?

Le bien-être est un vecteur très important, qui nous permet d’analyser si oui ou non le collaborateur se sent bien dans son milieu professionnel. La mise en place du bien-être au travail peut se faire grâce à des choses simples qui transmettent aux collaborateurs un message montrant que la hiérarchie se soucie de leur confort.

Dans de nombreuses entreprises, le bien-être du salarié est souvent négligé et cela crée des conséquences qui impactent le reste des collaborateurs et donc leur travail, leur performance, ainsi que la pérennité de l’entreprise concernée.

Les conséquences sont les suivantes : des arrêts maladies, un turn over des employés, des démissions, des burn out, du stress au travail, des risques psychosociaux et de la fatigue.

 

Les conséquences du manque de bien-être sont nombreuses, alors comment les éviter ?

Premièrement, l’écoute est importante au sein d’un milieu professionnel. En tant qu’humain, nous ressentons le besoin de nous sentir écouté et compris, même s’il arrive souvent que nous soyons en désaccord les uns avec les autres sur certains points de la vie. L’écoute est alors la clé d’une ouverture vers la communication, la compréhension, ainsi que pour avoir un retour suite à notre message transmis.

Il est important de soigner l’écoute, la communication et la compréhension, car durant un échange, nous avons l’occasion de capter les besoins des salariés et nous pouvons alors les conseiller également, puis mettre en place quelques stratégies pour leur bien-être professionnel, afin d’aboutir à de meilleures conditions de travail dans un bon environnement.

Une bonne écoute permet de clarifier l’information, de fluidifier les échanges et de permettre ainsi à tout le monde d’y avoir accès.

 

Où commence le bien-être ? Et où se trouve-t-il ?

Le bien-être, c’est une chose qui se cache à l’intérieur de nous, cherchant à s’exprimer. C’est nous-même qui l’apportons avec nous, indépendamment des personnes que nous rencontrons.

Le bien-être commence lorsque nous prenons conscience de nos besoins et de ceux des autres, tout en trouvant un moyen de tout mettre en œuvre afin de réaliser ceux-ci au sein du service, du département ou de l’entreprise en général.

Le bien-être, c’est d’abord se satisfaire soi-même et les personnes que nous rencontrons dans notre vie privée et professionnelle.

 

Comment se met-il en place ?

Le bien-être se met en place de plusieurs façons.

Cela peut se faire en mettant en place des réunions une fois par semaine, afin que les collaborateurs partagent leur(s) besoin(s). Mis par écrit à l’aide d’un procès-verbal, cela permet alors une communication suivie régulière.

Une autre façon consiste également à faire appel à un ergonome, qui peut apporter des solutions concernant les conditions de travail et le confort physique des employés pendant leur temps de pause. Cela va favoriser leur santé et les rendre plus productifs. Il s’agit tout simplement d’adapter le poste de travail à l’homme.

Et enfin, n’oublions pas les fondamentaux à mettre en place : l’organisation du travail au niveau des horaires, la méthode de management, les récompenses selon les entreprises, puis l’apport de changement au niveau de la vie quotidienne de l’entreprise grâce des activités internes ou externes qui permet de recréer des liens entre les collaborateurs entre eux et/ou avec la hiérarchie.

 

L’analyse dans le rôle de l’assistant(e) RH 

Il y a toujours une différence entre le travail prescrit et le travail réel, c’est ce que nous appelons l’ergonomie.

L’ergonomie consiste à adapter le travail à l’homme. Il s’agit d’une discipline scientifique qui vise la compréhension des interactions entre l’homme et son environnement de travail, afin d’optimiser le bien-être ce celui-ci.

C’est lors de la gestion d’un ou plusieurs facteurs de risque qu’apparaît cette différence. Il est donc important d’observer et d’analyser sur place les postes de travail, les conditions de travail, les méthodes de travail, les formations ou autres.

De ce fait, il est nécessaire d’établir un plan d’action avec les solutions en relation avec les analyses observées et retenues.  Cela permet alors de mettre en place des mesures techniques, organisationnelles et humaines pour l’accomplissement du bien-être au travail.

 

Lectures complémentaires :

Les secrets du recrutement : Qu’attend le recruteur ? par

Le bien-être au travail réduit à des artifices du bonheur par

 

Source : www.manager-go.com

Photo credit : istockphoto.com by fotogestoeber

Muriel Senguele Muriel Senguele

Assistante RH junior au bénéfice d’un Bachelor et 3 années d’expérience dans l’administration RH, je suis efficace, orientée solutions et organisée. Ma véritable passion est l’humain et plus précisément son bien-être. Étant toujours à l’écoute de mes interlocuteurs et particulièrement attentive à leurs besoins, je suis toujours souriante, curieuse et aime communiquer. Aujourd’hui je cherche à évoluer au sein d’un environnement me permettant d’apporter mon soutien aux gens et à une équipe partageant une vision commune.

Comments

  1. Wahou,
    Trop vrai.
    Tellement de gens devraient voir ça et l’appliquer. Ça faciliterait vraiment la vie et les gens seraient plus comblés, optimistes et joyeux… C’est le genre de discours que beaucoup de personnes devraient lire, le monde contiendrait moins de dépressifs.

  2. Josiane Mackengo

    J’aime lire tes écris…
    Tes écris ne s’arrête pas dans les explications, mais aussi à comment faire pour régler ou éviter la situation.
    Sans oublier les causes…

    Je ne peux que dire bravo
    Nous prenons un grand plaisir à te lire.

  3. irina

    Le bien-être des salariés au travail est évidemment une notion assez subjective et pourtant les phases d’évaluation et de contrôle supposent que l’on dispose d’outils de mesure et d’indicateurs : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/la-mesure-du-bien-etre-au-travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.