Comment réaliser une bonne candidature et une stratégie réseau efficace? Les conseils d’Alec, Allan & Associés

Print Friendly, PDF & Email

LA2

Alec, Allan & Associés SA, cabinet de recrutement fondé en 1999, est actif dans la sélection de cadres dans plusieurs secteurs, dont celui de la communication. Linda Allan, spécialiste en communication, marketing et ressources humaines a accepté de répondre à nos questions et de nous expliquer comment réaliser un CV gagnant.

Comment faire pour rendre un CV et une lettre de motivation attractifs, afin que le dossier de candidature se démarque de celui des autres?

Le CV ne doit être ni trop court, ni trop long. Sa longueur doit correspondre à l’expérience: une page pour le CV d’un junior, environ deux pages pour le CV d’un senior. Précisons que si la présentation se fait sur deux pages, le candidat doit mettre à nouveau son en-tête en deuxième page.

Il est important de mettre un encart en haut de la page avec le titre recherché, le titre universitaire ou le diplôme, ainsi que les langues maîtrisées. Il est inutile de donner trop de compétences, trop de phrases ou de texte. Ce sont les informations principales qui doivent figurer sur le CV. Nous demandons parfois aux candidats pourquoi ils ont été engagés dans leurs emplois précédents. Cela fait ressortir des compétences utiles pour le profil. Celui-ci ainsi que les résultats obtenus pour chaque poste sont à mettre en avant.

L’essentiel est que le CV soit lisible et compréhensible, y compris par quelqu’un qui n’est pas spécialiste du domaine du candidat. Les explications données pour chaque poste doivent donc être mises en contexte, en indiquant la région, la ville, la taille de l’entreprise, le contexte du poste occupé (responsable de plusieurs personnes, travail en équipe, etc.). Le candidat peut même faire figurer le site web des sociétés pour lesquelles il a travaillé, surtout si celles-ci ne sont pas forcément connues du grand public. Par contre, il est déconseillé d’indiquer directement des références dans la candidature.

En ce qui concerne les langues, le niveau indiqué doit correspondre à la réalité et au standard européen. Les connaissances informatiques doivent également être classées par catégories avec des explications précises afin qu’elles soient comprises par tout le monde. Par rapport aux loisirs, cela ne vaut pas la peine de les citer, sauf si le candidat a des informations intéressantes ou une passion à partager.

Il est également important de noter son numéro de téléphone dans l’e-mail de postulation, afin qu’il soit directement accessible au recruteur.

CV par expériences ou CV par compétences, qu’en pensez-vous?

Cela dépend du profil du candidat, de son expérience et de son âge. Le CV par compétences est par exemple indiqué dans le cas d’une réorientation professionnelle. Dans ce contexte, le candidat doit absolument mettre en avant ses compétences transférables, afin de faciliter la lecture de son CV au recruteur.

Quelles sont les trois premières “choses à faire et à ne pas faire” sur le CV et la lettre de motivation?

Il est important de choisir des mots clés percutants, comme les langues, le poste visé, etc., de cibler le CV en fonction du poste et de l’entreprise, d’indiquer les principales réalisations en plus du descriptif des tâches. Evidemment, il ne faut pas se tromper d’interlocuteur, ni mettre une photo qui ne met pas le candidat à son avantage ou encore laisser des fautes d’orthographe.

Quel est le plus important: le CV ou la lettre de motivation?

Nous considérons le CV comme le plus important, car généralement le recruteur ne lit la lettre de motivation que si le CV est accrocheur.

Logo site internet

Est-il important de créer un profil sur les réseaux professionnels tels que LinkedIn?

Oui, afin d’être visible. Il faut être présent régulièrement, poster des commentaires de qualité et échanger sur des sujets. Ce réseau peut également être utile entre professionnels pour échanger les bonnes pratiques du métier ou comme outil d’informations professionnelles.

La présence en ligne est-elle importante pour certains emplois? Avez-vous déjà “googlisé” votre candidat ou vérifié des informations sur son profil de réseau social?

Oui, nous utilisons internet surtout pour en savoir plus sur les projets professionnels sur lesquels le candidat a déjà travaillé.

Que peut faire un candidat pour optimiser sa stratégie de recherche d’emploi, pour être plus proactif?

Il est important de « réseauter » par le biais d’associations professionnelles, d’alumnis (anciens élèves, anciens collègues, etc.). Il est également primordial de dire à son réseau que l’on cherche un emploi, car cela peut déclencher une opportunité. Ce sont souvent les personnes moins proches des candidats qui recommandent plus facilement une candidature, c’est pour cette raison qu’il faut activer son réseau.

Il est également important de diversifier les canaux de diffusion de sa recherche par différents réseaux ou agences. Cependant, il est essentiel de maîtriser la diffusion de sa candidature et de bien choisir quatre ou cinq agences. Il ne faut pas hésiter à retirer sa candidature le cas échéant. Nous conseillons également de faire un suivi des candidatures, en notant les personnes rencontrées et les raisons d’un refus, en remerciant, en rappelant, etc.

Pouvez-vous nous expliquer comment présenter une période d’inactivité sur un CV?

Le candidat peut par exemple mettre une brève explication comme « raisons familiales », « projet personnel », … et il expliquera cette période d’inactivité lors de l’entretien.

Si le candidat a eu chaque année ou presque un emploi différent, il est utile d’en préciser les raisons (il s’agissait par exemple de CDD, de missions temporaires,…) afin que le recruteur comprenne les motifs de changement et ne pense pas que cela s’est mal passé dans les précédents emplois.

Quels sont les points importants et particuliers au domaine de la communication qui doivent absolument figurer sur le CV?

Si le candidat a travaillé pour des organismes à but non lucratif, il doit utiliser le même langage qu’une personne ayant travaillé dans le privé, en parlant d’objectifs, de gestion de budget, de délais, etc.

Il faut également préciser quel domaine de la communication le candidat maîtrise: est-il orienté détails et travaille-t-il plutôt en back office, dans la production de documents, la rédaction, etc. Travaille-t-il plutôt en front office, en tant que porte-parole, relation presse, etc. ?

Le CV doit être particulièrement bien réussi et ainsi montrer que la personne est orientée détails, qu’elle sait bien écrire (à savoir qu’elle sait bien traduire la pensée de l’autre à l’intention du bon public), compétence qui fait souvent défaut. Il doit représenter la personnalité du candidat, ce qu’il a déjà fait et ce qu’il veut faire.

Quelles sont les particularités liées au recrutement dans ce domaine?

Dans le cas particulier des journalistes, le réseau est particulièrement important. La maîtrise des langues est primordiale: il est donc également crucial d’indiquer le contexte d’utilisation de la langue, comme par exemple, “anglais utilisé quotidiennement durant dix ans dans un contexte américain exigeant”.

Dans quelle mesure mettre des mots-clés est-il important?

Selon le domaine de la communication, certains mots-clés décrivant le secteur sont pertinents. Par exemple, si le candidat travaille dans les médias sociaux, les mots « médias sociaux », ou « social medias » en anglais, doivent apparaître. Le plus important est de cibler les mots-clés de l’offre d’emploi qui correspondent le mieux à la cible recherchée.

Quelles sont vos prévisions concernant le marché de l’emploi dans le domaine de la communication sur le web?

Il est en pleine croissance. Il suffit de voir le nombre de nouveaux métiers du web qui apparaissent et le fait qu’il existe de plus en plus de formations notamment dans les réseaux sociaux.

Comments

  1. Francine Sarramaigna

    J’ai beaucoup apprécié le contenu des informations de cet article, bien que parfois les avis divergent sur la longueur et le contenu d’un CV. Toutefois, je me permettrai d’ajouter que, selon les critères apposés sur le CV, les agences de placement font très souvent “la sourde oreille” et le seul conseil qui nous apporte est d’aller voir leur site…Où sont passées les valeurs humaines qui permettaient à un candidat en recherche de nouveaux challenges de pouvoir rencontrer l’intermédiaire et vendre ses compétences, tout comme son image, afin de ne pas être oublié ou écarté du marché de l’emploi trop tôt? Heureusement, le réseautage existe!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.