La communication non verbale : Comment aller au-delà des non-dits

Print Friendly, PDF & Email

verbale

La communication non verbale est si silencieuse et pourtant si parlante ! Il nous est impossible de ne pas communiquer. Notre corps tout entier est sans cesse dans l’action.

Alors, comment peut-on lire au-delà des mots parfois si superflus ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’une personne qui s’exprime envoie un message à un destinataire, nous pouvons distinguer plusieurs aspects de la communication :

  • Le formel et l’informel
  • Le conscient et l’inconscient
  • Le verbal et le non verbal

Le premier aspect concerne le contenu du message, le côté formel. Le deuxième, celui des sentiments du locuteur, le côté informel.

Le niveau de communication le plus important est le niveau non verbal

Dans l’échange, nous recevons une information sur les sentiments émis par la personne qui nous parle. Et sans s’en rendre compte, nous ressentons le message à travers l’écoute et l’observation. Cela ne vous est jamais arrivé de vous dire : ”Tient, cette personne me semble en colère”, “ Il semble se méfier de moi “, “ Il s’intéresse à ce que je lui dis “…? Bien sûr que oui !  Et bien mes chers lecteurs, nous sommes en pleine communication non verbale.

Qu’interroge la communication non verbale ?

  • Les mimiques : l’ensemble de l’expression du visage (pincer les lèvres, froncer les sourcils, sourire…)
  • La gestuelle : la manière singulière de se mettre en mouvement lorsque nous émettons un message (passer la main dans les cheveux, se gratter l’oreille, jouer avec ses mains…)
  • L’écoute active : Mais comment repérer efficacement le non-verbal ? Grâce à l’écoute active ! Nous entendons déjà soupirer: “Non, mais arrêtez, l’écoute est une chose de passif. Seule la parole est active”. Et bien détrompez-vous ! C’est l’une des techniques la plus importante. Quelques explications. Se contenter d’entendre ce que dit une personne est assez passif, nous vous l’accordons. Mais écouter de manière efficace et avec empathie est un travail très actif qui demande beaucoup de concentration. L’écoute active permet ainsi d’empêcher de nombreux désaccords et facilite les échanges constructifs. N’est-elle pas fondée sur la capacité à laisser place au silence et à poser des questions plus approfondies ?

Quelques astuces

Voici de pertinentes astuces sur l’utilisation de l’écoute active :

  • Ne pas interrompre votre interlocuteur. Laissez-le s’exprimer
  • Se taire, pour mieux laisser la personne poursuivre son discours
  • Poser des questions qui l’encouragent à s’exprimer sur le sujet qu’il aborde
  • Exprimer, par votre langage corporel, que vous êtes attentif à son message
  • Etre dans le non-jugement
  • Reformuler les propos de l’autre pour vérifier que vous avez bien compris
  • Verbaliser les sentiments que vous croyez percevoir chez la personne

Les péchés mortels

Ces astuces sont bonnes à savoir, mais il faut s’efforcer d’éviter les péchés mortels de la communication, à savoir :

  • S’adresser à votre interlocuteur de manière désagréable
  • Utiliser un ton autoritaire
  • Menacer
  • Donner des conseils qui ne sont pas demandés
  • Répondre à côté de la question ou de manière vague
  • Utiliser des “phrases qui tuent”

 

Aller au-delà des non-dits c’est possible. La communication est un moyen indispensable de compréhension qui favorise la collaboration et l’accomplissement réciproque. Alors, soyez observateur/trice, essayez d’être le plus empathique possible. Dès lors, vous discernerez de précieux détails qui vous aideront à comprendre la personne que vous avez en face de vous.

Maintenant, vous en savez un peu plus, ou du moins cela vous aide à approuver cette évidence : Nous apprenons depuis notre plus jeune âge à parler, à écrire. Mais apprenons-nous vraiment à écouter ?

 

Photo crédit : https://unsplash.com/photos/mscLqk63Evs

Référence de l’article : Cours de l’Institut de Formation permanente : Relation employeur-salariés

Stephanie Schoepfer

Stephanie Schoepfer


Empathique, chaleureuse, paisible, humaine, rigoureuse… Tant de mots peuvent me décrire ! Mais qui suis-je réellement ?

J’ai fondé mes compétences au travers d’un parcours peu commun, mais dont le point de rencontre a toujours été le sens du relationnel et la confiance.

Spécialisée dans le domaine de la santé et des ressources humaines, l’humain passe avant tout ! Pourquoi ? Ne trouvez-vous pas que travailler dans un environnement où tension et pressions sont sources d’énergies négatives ? Et bien j’ai choisi cette voie, car j’aspire au bien-être de mes collaborateurs qui est, à mes yeux, la clef de la réussite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.