Ère de comptes « cryptofortunés » ?!

Print Friendly, PDF & Email

comptesSerait-ce une nouvelle ère de comptes « cryptofortunés » ?! Depuis quelques années, nous entendons parler de cryptomonnaies, dont certains investisseurs fortunés depuis lors, cherchent à ouvrir des comptes en Suisse.

Cette nouvelle tendance ne semble pas dépourvue de sens, car les places financières suisses, comme Zoug ou Zurich, sont reconnues pour être vaillantes dans le domaine des monnaies virtuelles et de la technologie du blockchain.

 

Frilosité bancaire ?!

A contrario, les banques considèrent dans une faible mesure cette nouvelle capacité de clients, qui est désormais en demande. Le malmenage des banques ces dernières années, justifie quelque peu ce manque de témérité.

Pour autant, une entrée en relation avec les cryptofortunés se conduit de la même approche qu’une ouverture de comptes de clients fortunés, s’appuyant sur l’arrière-plan économique du client, établissant la plausibilité des montants impliqués et l’historique des opérations sur son entrée dans le monde crypto.

 

Manne érienne…

Pour ce faire, les banques peuvent compter sur des consultants qui appliquent une série de contrôles adaptés à ce type de clientèle, en identifiant, entre autres, les risques de blanchiment via les plateformes d’échanges utilisées.

Fort de ce constat, le risque des banques ne serait-il pas de passer à côté d’une manne érienne.

 

Sources :

https://www.letemps.ch/economie/geneve-construit-une-expertise-cryptodue-diligence

https://www.bilan.ch/techno/les_banques_boudent_les_startups_cryptos

Photo credit by Shopify Partners from Burst
 
Formation:
Formez vous aux protocoles Blockchain grâce aux formations blockchain à Genève du Swiss Blockchain Institute.

Leslie Démoclès

Leslie Démoclès


Vous appréciez une assistante dotée des compétences administratives et interpersonnelles, pouvant garantir l’assistanat de direction, la gestion administrative et l’office management ?
Alors ne cherchez plus ! Vous m'avez trouvée !

Apprendre et transmettre à mon tour est une réelle motivation personnelle
car je suis convaincue que chacun peut potentialiser son savoir-faire par la formation continue intersectorielle.

Comments

  1. Hello Leslie, chouette article ! Les cryptomonnaies, utilisables sur un réseau informatique décentralisé n’ont de cours légal dans aucun pays. Leur statut n’est pas encore défini et la législation est encore en train d’évoluer, même certains États les interdisent totalement. Contrairement aux monnaies classiques, les cryptomonnaies n’ont pas de contrevaleur solide.

    En revanche, je suis convaincu que la blockchain, étant une technologie de stockage et de transmission d’informations sans organe de contrôle a un potentiel énorme. Nous avons même eu récemment un salon à Genève dans ce sens à Palexpo (https://www.palexpo.ch/fr/presse/palexpo-sa-lance-1er-geneva-annual-blockchain-congress-21-janvier-2019-son-centre-congres) avec de nombreux participant tel que ELCA, SBConsulting, smartMILE ( http://www.smartmile.ch ) ou encore DLT Law.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.