Déconfinement et télétravail

Print Friendly, PDF & Email

télétravail home office

 

La crise du COVID_19 semble avoir marqué un passage, ou du moins une transition. Celle-ci se décline sous plusieurs formes et dans de nombreux domaines. Nous pouvons regarder les choses sous l’angle social, économique ou psychologique. Mais quel que soit l’angle, cette crise sanitaire semble marquer, soit la fin de certaines représentations collectives, de modes de fonctionnements collectifs ou imaginaires communs, soit le début d’un nouvel horizon d’attentes, d’aspirations communes et d’ambitions aux changements. Parmi les éléments concrets que cette crise récente a révélés, le télétravail généralisé fait office de figure de proue.

 

Télétravail et marché du travail

Depuis le début de la pandémie, la question de la poursuite des activités économiques s’est posée. Et ce que l’on soit responsable d’entreprises ou responsable politique.

Pour les uns, ce fut souvent un impératif de survie alors que pour les autres, ce fut une exigence macroéconomique et un devoir d’anticipation lié aux responsabilités politiques. Peut-être parfois aussi, une ambition particulière a été portée sur les moyens de minimiser des effets économiques néfastes.

La question des conséquences économiques et sociales est rapidement devenue une préoccupation majeure, partagée par l’ensemble des pays européens. À cause des mesures de distanciation sociale, les gouvernements ont rapidement mis en oeuvre des directives favorisant le télétravail.

Cette promotion du télétravail est intervenue dans un marché du travail qui, généralement, était encore fondé sur des stratégies managériales très traditionnelles, basées sur des éléments tels que :

  • Un management pyramidal, fortement structuré par domaines non-transversaux
  • Un relativement faible degré de confiance accordé aux collaborateurs et un contrôle des performances généralement basé sur une supervision directe plutôt que par l’atteinte des objectifs
  • Un besoin de contrôle souvent associé à une présence physique sur le lieu de travail
  • Un paternalisme managérial inversement proportionnel à la taille de l’entreprise
  • Un travail en distanciel souvent perçu comme un risque de fuite d’informations importantes pour l’entreprise
  • Une communication axée sur la présence physique et une communication basée sur des réunions présentielles

La récente vague de télétravail s’est surtout heurtée en premier lieu à des problèmes circonstanciels. Impréparation au télétravail, absence d’organisation validée entre employeurs et employés, la liste est longue. Il faut cependant souligner qu’un accompagnement adéquat aurait été difficile étant donné l’état général d’improvisation et les disparités existantes au niveau des responsables (politiques ou des entreprises).

 

Conséquences de l’impréparation au télétravail

Hormis les problèmes circonstanciels, le télétravail s’est heurté à plusieurs autres difficultés. Nous pouvons en premier lieu citer le vide juridique existant, qui a souvent obligé les travailleurs à s’organiser seuls. Ainsi, la gestion du temps consacré au travail et celui consacré aux enfants, à la famille et aux loisirs, parfois tous concentrés sur le même lieu d’habitation, fut un facteur de stress important.

D’autant plus que la conciliation entre vie privée et vie professionnelle était rendue encore plus difficile par le confinement. La transition des préoccupations professionnelles aux préoccupations privées dans le même lieu a également engendré des problèmes de démotivation et de démobilisation pour certaines personnes. Particulièrement pour certaines catégories professionnelles, souvent déjà défavorisées par ailleurs (salaires, horaires, travail répétitif, etc.). De plus, cette mise en œuvre hâtive du télétravail, la plupart du temps réalisée sans aucun aménagement au niveau des contrats de travail, a laissé le travailleur seul face aux problèmes techniques, logistiques et organisationnels de sa journée de travail.

En outre, l’importance du lien social, fondamental pour le maintien d’une dynamique de groupe et le sentiment d’appartenance à une collectivité, s’est trouvé considérablement réduit durant cette période de confinement. Appartenir à un groupe et travailler ensemble pour l’atteinte de mêmes objectifs galvanise les efforts et accroît la productivité. L’altération des aspects humains et des liens entre collaborateurs a probablement porté préjudice au bon fonctionnement des entreprises. Ce préjudice, mesurable en termes de productivité, s’accroît encore avec le sentiment d’isolement social généralisé découlant du confinement.

 

Isolement et santé au travail

L’isolement et la solitude sont considérés comme des indices d’une dégradation de la santé mentale. Par conséquent, ces facteurs entraînent une perte individuelle et collective d’efficacité au travail. Cependant, le sentiment d’isolement n’est pas forcément lié à l’absence des collègues de travail, mais plutôt aux difficultés anticipées pour avoir accès à des soutiens en cas de nécessité.

Ce type de fragilisation psychique peut engendrer des problèmes lourds de conséquences pour les entreprises. Dans le cas où le salarié se trouve confronté à des besoins d’échanges et de communication insatisfaits, il peut assez rapidement perdre la motivation nécessaire pour l’atteinte des objectifs professionnels, même les plus minimalistes.

En plus des questions d’isolement et de santé psychique, le télétravail soulève d’autres questions. Dans un prochain article, nous allons tenter d’examiner les avantages et inconvénients liés au télétravail.  Nous nous pencherons également sur les enjeux et les éventuelles inégalités que ce nouveau mode de travail soulève.

 

Lectures complémentaires : 

Le télétravail sera-t-il réellement adopté suite au COVID-19 ? par Marie Puchalt

Le télétravail : aujourd’hui c’est pyjama ! par Sima Berjawi

Changement climatique et changement des mentalités par Pierre Maftei 

 

Référence photo :   Pixabay

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.