Emploi : Baisse du chômage en septembre

Print Friendly, PDF & Email

emploi

Selon le Secrétariat d’État à l’économie (Seco), après avoir recensé plus de 150’000 personnes au chômage en avril, la Suisse a vu redescendre le nombre de chercheurs d’emploi sous cette barre symbolique en septembre. Le nombre d’inscrits à un Office régional de placement (ORP) a atteint 148’560, en recul de 1,7 % sur un mois. Le taux de chômage a aussi diminué de 0,1 point de pourcentage à 3,3 %.

Pour retrouver les chiffres d’avant la crise consécutive au Covid-19, il faudra se montrer patient. En effet, 117’882 personnes étaient inscrites au chômage en février, soit un cinquième de moins qu’en septembre.

 

Environ 50 % de chômeurs en plus en comparaison annuelle

Si nous comparons au chiffre de septembre 2019, l’ORP dénombre une augmentation de 49,9 % de personnes annoncées à son service, soit 49’962 inscrits en plus, toujours selon le Seco.

19’070 jeunes sont inscrits au chômage, soit un recul de 6,2 % par rapport au mois passé. En comparaison annuelle, cela représente une augmentation de 50,7 %. Quant aux seniors, les chiffres sont restés stables avec 39’876 personnes annoncées, par rapport à août. Mais, par rapport au même mois de l’année précédente, cela correspond à 45,4 % de plus. Le Seco a recensé 930 demandeurs d’emploi supplémentaires entre août et septembre, soit une augmentation de 38,9 % de plus comparé à 2019.

Le Seco relève une baisse du nombre de places vacances de 327 unités, passant à 34’725.

 

Chute du chômage partiel en juillet

Après avoir été beaucoup aidé les entreprises subissant la crise liée au Covid-19, le chômage partiel a chuté en juillet. En effet, le nombre de personnes inscrites a diminué de 29%, à 347’638 employés. 39’071 entreprises ont pu bénéficier du chômage partiel, soit 25,4 5 moins que le mois précédent. En comparaison, l’année dernière à la même époque seulement 58 entreprises avaient eu recours à ce mécanisme.

En juillet, une personne seulement a épuisé ses droits à l’indemnité de chômage. Il est bon de rappeler que pendant la durée de validité de l’ordonnance COVID-19 assurance-chômage, tous les ayants droit peuvent percevoir 120 indemnités journalières de plus au maximum.

 

Lectures complémentaires :

Crise du COVID-19 : Quel impact pour les ONGs Suisses ? par

Le métier d’architecte face au COVID-19 par

 

Source : tdg.ch seco.admin.ch

Photo credit : PxHere

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.