Les enfants « boomerang »

Print Friendly, PDF & Email

boomerangUne enquête a été menée par le quotidien 20 minutes du 30 novembre au 4 décembre 2018, sur les jeunes ayant choisi de quitter le domicile familial. Sur la base de 967 participants à l’enquête, 51,5 % reviennent au bercail suite à une rupture amoureuse, 13,6% suite à une perte d’emploi ou 6,1 % à cause d’une perte de logement. On les appelle les enfants “boomerang”.

Ceux et celles qui ont dû déchanter et se décider à revenir vivre chez papa et maman, doivent de nouveau accepter les « règles » de la maison définie par les parents, alors que d’un côté c’était l’une des raisons qui ont poussé bien des jeunes à vouloir quitter le nid familial pour jouir de leur petite liberté ; mais 29% d’entre eux ne veulent en faire qu’à leur tête et font fi de l’autorité parentale.

Le domicile familial reste pour certains un lieu de repli en cas de coup dur. Au départ, si on ne t’a pas balancé la phrase qui tue « Tu pars et tu ne reviens plus », tout espoir de retrouver la petite chambrette n’est pas perdu.

Sources : 20 minutes du 5 Décembre 2018

Crédit photos : Ba Phi via pexels.com

Louis Stanislas Rasamson

Louis Stanislas Rasamson


Avec mes 30 ans d’expérience en agence de voyages, Tour Opérating et Voyages d’Affaires, j’ai vécu depuis l’intérieur les différents changements et les chamboulements intervenus dans l’industrie des voyages: depuis la tarification et l’émission manuelles des billets jusqu’au tout électronique. C’est loin le temps où le client discutait en face de son agent de voyage devant un bon café au bistrot du coin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.