La juste solution pour la juste commission sur la vente d’un bien immobilier

Print Friendly, PDF & Email

La rupture des cartels des agences immobilières grâce aux nouvelles technologies est-elle une solution viable pour payer des commissions relatives au travail effectué ou va-t-on vers une uberisation de la profession d’agent immobilier avec l’avenir incertain que nous lui connaissons ?

Un nouveau concept de vente immobilière a vu le jour il y a quelques années mais ce n’est que récemment qu’il se développe en Suisse.

En réaction au prix demandé par les agences immobilières, s’élevant de 3% à 5% du prix du montant de la vente, plusieurs start-up proposent un prix fixe, indépendant de la valeur du bien et donc beaucoup plus avantageux pour les propriétaires.

Prenons l’exemple d’une de ces nouvelles start-up. A l’exception de l’estimation du bien, qui selon Marc Comina, cofondateur de la société lausannoise Kiiz, est la plus précise du marché grâce à de nouvelles technologies développées à l’EPFL,  les services restent les mêmes que ceux des courtiers classiques : photos, diffusion du bien par des magazines ou internet, visites aux potentiels acheteurs et négociation du prix.

L’union suisse des courtiers traditionnels réagit à cette nouvelle concurrence en avançant que la commission des courtiers traditionnels n’est due qu’à la conclusion de la vente, alors que celle de ces nouvelles startups est due de toute façon. L’autre argument avancé est celui du réseau de courtiers qui permet la conclusion rapide de la vente.

Bien que le succès de ces nouvelles initiatives soit encore mitigé en Suisse, il a déjà fait ses preuves au Québec, avec 20% de part du total des ventes immobilières, mais aussi au Royaume-Uni, en France et en Espagne.

 

Source : https://www.pme.ch/entreprises/2018/06/26/vendre-maison-moindres-frais-cest-enfin-possible

Photo credit : mohamed_hassan via pixabay.com

Antoine Maurice About Antoine Maurice

In order to increase volume and supply chain productivity in industrial environments, I have driven several projects from initial technical concept and financial figures to go live. In the scope of the new Firmenich automated perfumery plant, I have been in charge of fully automated and semi-automated conditioning machines, mixing processes, fully automated logistic systems (auto-guided vehicles, lifts, storages, conveyors) and transferring compounding machines from site to site.

These various equipment projects varying from 50 KCHF to more than 1 MCHF CAPEX were run by coordinating supply chain cross-functional department (Purchasing/Procurement, Planning, Production and Maintenance, Quality, Safety, Logistic) and industrial partners (civil engineering, electrician, external companies, automatician, building contractors) while ensuring the objectives of delivering the assigned projects on-time, on budget and in accordance with determined quality and safety policy.

Beside industrial projects, I have run real estate developments from land approvals, permitting, analysis of development opportunities to commercial promotion and sales.

I have strong organizational skills and am adept at creating structures and planning ahead. To carry the projects through all the steps until achieving objectives, I overcome challenges with strong interpersonal skills.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.