Communiquer sur soi : Interactions avec les autres

Print Friendly, PDF & Email

communicationCet article introduit notre nouvelle série. Nous nous sommes demandés comment communiquer sur soi, que ce soit personnellement ou professionnellement. Cet article définit la communication et l’interaction avec les autres, et introduit les différent thèmes traités par les articles suivants tels que communiquer sur les réseaux sociaux, comment communiquer son image, l’affirmation de soi, comment présenter ses compétences et ses faiblesses, comment présenter son CV et sa lettre de motivation, etc.

Introduction

La  vie en société ou dans un groupe d’individus nécessite une interaction entre les membres de cette société. Celle-ci se manifeste par le langage, par le comportement et les attitudes. Pour cela, il faut communiquer. Cet échange peut se faire de manière verbale ou de manière non verbale. L’information, les émotions, les symboles, l’écriture sont autant de formes d’expression qui nous permettent de faire savoir à l’autre ce que nous voulons, ce que nous attendons de lui ou tout simplement ce que nous voulons lui dire. De même, notre interlocuteur a lui aussi les mêmes besoins, les mêmes envies de me dire ou de me transmettre des informations. C’est ainsi que pour fonctionner, nous avons besoin d’appartenir à un groupe ou à un réseau pour échanger.

Définition

Une interaction est un échange d’information, d’émotion ou d’énergie entre deux individus ou au sein d’un système. C’est une action réciproque qui préfigure l’entrée en contact des individus.

  • Quand nous parlons d’échange d’information, nous faisons allusion à la fois au message à communiquer et aux symboles utilisés pour l’écrire, comme l’alphabet de lettres, une base de chiffres, des idéogrammes ou des pictogrammes.
  • L’émotion est une expérience psychophysiologique de l’état d’esprit d’un individu lorsqu’il réagit aux influences internes ou externes.
  • L’énergie est la capacité d’un système à fournir un travail susceptible de produire par exemple de la lumière, de la chaleur ou de l’électricité.
  • Un système est un ensemble d’éléments interagissant entre eux selon certains principes ou règles. Il se détermine par :
    1. La nature de ses éléments constitutifs
    2. Les interactions entre ces derniers
    3. Le critère d’appartenance au système

L’interaction avec les autres, est-ce communiquer sur soi-même ?

Communiquer avec autrui, c’est échanger des informations, donner des ordres, chercher à convaincre, exprimer des sentiments ou même converser  sans but… C’est un acte quotidien que nous posons chaque jour. En effet, nous parlons, nous écoutons, nous entretenons un dialogue.

Comment cela se passe-t-il ?

Les problèmes que soulèvent la communication sont importants au point où elle constitue un phénomène fondamental du point de vue social : sans communication, il n’y a pas de société possible, ni même de groupe de travail, de vie familiale voire même de projet personnel. Nous pouvons ainsi définir la communication comme étant ce qui se passe entre les individus, lorsqu’ils sont en présence, de l’un à l’autre, au fond d’eux-mêmes, voire de l’un par l’autre. Ce dualisme « moi-l’autre » en est la forme la plus simple : c’est donc par lui que nous pouvons aborder le plus aisément cette question apparemment banale et pourtant des plus complexes.

Un des problèmes que nous pouvons évoquer sans ambages est le brouillage de la communication. En effet, entre deux individus, il existe plusieurs facteurs de brouillage qui ont pour résultat que l’information n’est pas transmise à 100% et qu’elle s’en trouve alors transformée au final. Pour étayer nos propos, nous avons utilisé un schéma qui illustre très bien ce phénomène:

shema-brouillage-comm

Le modèle normatif des échanges et ses divers aspects

Le cerveau et la pensée peuvent être considérés comme des systèmes de communication représenté par un agent récepteur (psycho-sensoriel) et un agent émetteur (psycho-moteur). Dans ces conditions, deux individus en présence, sont deux systèmes de communication en vis-à-vis. Lorsque le premier (émetteur) dit quelque chose, le second devient récepteur. Le dernier ayant alors une réponse à donner se transforme en émetteur et le premier devient récepteur à son tour ; c’est ainsi que la conversation se constitue et, pendant toute sa durée, le cycle se poursuit.

L’action psychologique

Lorsque deux personnes sont en présence, c’est toujours plus ou moins en fonction d’un objectif : former (instituteur-élève), commander (chef-subordonné), moraliser (prêtre-public), distraire (acteur-spectateur), obtenir des suffrages (politicien-électeurs), ou encore soigner (médecin-patient) et aussi défendre, commercer, négocier, conseiller, entraîner, poursuivre, etc. Dans ces conditions, le but général est d’obtenir une modification. On se trouve dès lors en présence d’une triangulation comportant les deux personnes et une troisième chose que nous appellerons objectif.

Interaction avec les autres : communication verbale et non verbale ?

 La communication

Communiquer c’est coder et décoder des messages. Tout travail théorique ou pratique portant sur le langage présuppose inévitablement un modèle de la communication.

La communication verbale

Définir la communication par le message signifie que le sens est dans le message. Il suffit de connaître le code pour le décoder. Ces propositions impliquent un ensemble de conséquences :

  1. Si le sens est localisé à l’intérieur du message, les acteurs de la communication se trouvent extériorisés des processus de production et d’intégration alors même qu’ils participent, par un travail interactif conjoint, à son élaboration.
  2. Si le sens se trouve dans le message, tout message particulier est nécessairement monosémique (un seul sens) et présente le même contenu sémantique.

La communication non verbale

« Geste signifiant », « communication non verbale », « expression des émotions », « expression des passions », « langage du corps », « signe du corps ». Toutes ces formules pourraient convenir pour déterminer la communication non verbale.

Communiquer sur soi-même

Il ne nous est pas plausible de parler d’interaction avec les autres sans faire allusion aux différents thèmes tels que : « L’affirmation de soi », « L’image externe », « La présentation du CV et de la lettre de motivation », « L’utilisation des réseaux sociaux »…etc.

L’affirmation de soi

Elle passe par l’estime de soi. S’estimer, se faire confiance, s’aimer, ne pas se dévaloriser est essentiel pour bien vivre sa vie et bien vivre avec les autres. Cela se cultive. Elle signifie aussi la capacité de s’exprimer, surtout d’exprimer sereinement ses opinions, ses valeurs, ses émotions et ses besoins. C’est donc la capacité de « prendre sa place ».

La confiance en soi est un sentiment de sécurité qui se développe. C’est aussi et surtout la manière de se considérez comme « capable ».

Il va sans dire que pour communiquer sereinement, il faut savoir s’affirmer et avoir confiance en soi.

L’image externe ou image de soi

L’image externe qui est aussi appelé couramment image de soi, décrit généralement la personnalité physique et psychologique d’une personne. Elle détermine le poids, la taille, la couleur des cheveux, etc. Cet aspect externe de la personne est « un donné à voir » de cette personne qui  caractérise la communication non verbale de celle-ci.

Présenter le CV et la lettre de motivation

  • Un Curriculum Vitae

Un CV doit être vite lu. Pour cela, il doit respecter une mise en page « classique » qui suit certains codes et tenir sur une page A4.

Shema CV

Le CV est une photographie de vos compétences, une information ou une manière de communiquer ses informations de manière adéquate et de façon à ce qu’il se détache de la lettre de motivation

  • Une lettre de motivation

En plus du dispositif usuel sur les informations personnelles, l’adresse du destinataire, la date, l’objectif, le corps de la lettre de motivation, l’invitation à se rencontrer et la formule de politesse, la signature et la mention des pièces jointes et des annexes, la lettre de motivation fait partie des documents à joindre obligatoirement à votre dossier de candidature. Elle vous permet de faire le lien entre votre CV (qui représente votre passé professionnel et qui doit être plus complet que votre lettre de motivation) et les projets futurs de l’entreprise pour laquelle vous postulez. La lettre donne un éclairage de votre parcours, ce qui va permettre au recruteur de comprendre en quoi votre candidature le concerne. L’objectif de la lettre de motivation est le même que celui du CV : vous aider à décrocher un entretien.

Une fois de plus, nous sommes dans une forme de communication écrite, qui nous permet de communiquer sur nos objectifs communs et personnels.

Les réseaux sociaux : d’autres canaux de communication

Les réseaux sociaux sont une ensemble d’entités, constitués d’individus ou d’organisations reliées entre elles par des liens créés lors d’interactions sociales. Ils se représentent par une structure ou un groupement social. Des réseaux sociaux peuvent être créés stratégiquement pour agrandir un réseau personnel et/ou professionnel, pour réseauter ou pour se rendre visible et enfin pour rendre celui-ci tout simplement efficient (par exemple, réseaux professionnel, amical, téléphonique ou sur internet).

Le but ici étant de communiquer au plus grand nombre de personnes appartenant au réseau, de partager et d’attirer l’attention. Pour ceux qui sont en recherche d’emploi, c’est une façon de communiquer sur leur personne afin qu’un recruteur s’intéresse à eux.

  • Les réseaux sociaux sur internet

Les réseaux sociaux sur internet regroupent des amis de la vie réelle. D’autres aident à se créer des amis, à trouver des partenaires commerciaux, un emploi ou autres. Il s’agit tout simplement de service de réseautage comme Myspace, EntreNousNetwork, Facebook,Twitter, Linkedin, etc.

Certains réseaux sociaux se concentrent sur la découverte et le partage de contenu tel que Pinterest pour les photographies.

  • Les réseaux téléphoniques

La logique du réseau social peut être pensée via différents supports de communication et notamment le téléphone. A travers ce moyen de communication plusieurs initiatives ont vu le jour, constitué par des lignes téléphoniques autour d’expériences variées telles que le racisme, SOS femmes battues, l’addiction, la maternité ou encore les ruptures amoureuses. 

Conclusion 

       Tout comme dans l’employabilité, la communication sur soi-même est très importante. Elle concerne notre manière de nous exprimer,que ce soit à l’oral ou à l’écrit, mais aussi l’image que nous donnons à une autre personne. Elle nous permet, non seulement de nous rendre visible sur la toile, mais aussi de gérer notre réputation. La réputation de soi est notre passeport professionnel qui est le reflet de nos compétences. De plus, nous nous servons des réseaux sociaux pour communiquer aux autres nos compétences en vue de décrocher un entretien d’embauche. Ces réseaux nous permettent de déposer nos CV et/ou de participer à des groupes de discussion en fonction de nos secteurs d’activité.

Globalement, il existe certainement des bienfaits dans le réseautage, mais rien n’enlèvera le fait de rencontrer physiquement les personnes ; les échanges dans la vie seront toujours plus efficaces que ceux qui ne se déroulent que sur internet.

Sources : www.wikipédia.orgwww.persee.frwww.travailler-en-suisse.ch.

Photo credit: P Shanks via photopin cc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.