La population active suisse a augmenté de 1,1% contre une baisse de 0,4% en Europe… Mais le chômage augmente partout

Print Friendly, PDF & Email

job-panneauL’Office fédéral de la statistique (OFS) publie aujourd’hui son enquête sur la population active. D’après les relevés de l’institut, le nombre d’actifs occupés en Suisse a progressé de 1,1% entre le 4e trimestre 2011 et le 4e trimestre 2012. Au sein de l’Union européenne (UE), il a légèrement reculé (-0,4%).

Sur la même période, le taux de chômage selon la définition du Bureau international du Travail (BIT) s’est accru en Suisse, passant de 4,0% à 4,4%. L’UE a vu son taux de chômage au sens du BIT augmenter sensiblement, passant de 9,9% à 10,7%.

Plus de femmes actives, de travailleurs étrangers et de temps partiels

Le nombre de personnes actives occupées en Suisse a progressé davantage chez les femmes que chez les hommes. Les premières enregistrent un accroissement de 1,4% à 2,166 millions et les seconds inscrivent une hausse de 0,9% à 2,649 millions.
Quant à la répartition selon la nationalité, le nombre de Suisses a très légèrement progressé à 3,429 millions (+0,3%) tandis que les travailleurs étrangers ont augmenté à 1,386 million (+3,2%).
Enfin, 1,531 million de personnes étaient occupées à temps partiel, soit 29’000 de plus que douze mois auparavant. Parmi ces individus employés à un pourcentage inférieur à 100%, 298’000 auraient souhaité une activité plus fournie.
Mais un chômage accru, surtout chez les jeunes
Sur les trois mêmes mois, le taux de chômage helvétique est toutefois passé de 4% à 4,4%. Côté européen, le taux est passé de 9,9% à 10,7%. Ce chômage au sens du BIT s’est accru de 1,2 point pour la catégorie des personnes âgées de 15 à 24 ans et de 0,4 point pour les 25-49 ans. En revanche, il a reculé de 0,1 point pour les 50-64 ans. Toujours selon les mêmes critères de calcul internationaux, le nombre de chômeurs de longue durée – un an ou plus – est passé de 67’000 à 69’000. Sa part dans le nombre global de chômeurs a pourtant diminué.
Définition du BIT :  les personnes actives occupées sont les individus d’au moins 15 ans qui, au cours d’une semaine, ont travaillé au moins une heure contre rémunération, ou qui avaient un emploi comme salarié ou indépendant bien que temporairement absents du travail, ou qui ont oeuvré dans l’entreprise familiale sans être payées.
Méthodologie : l’OFS publie cette enquête depuis 1991. Un institut d’étude de marché privé effectue un sondage téléphonique auprès des ménages.

Sources: Administration fédérale, communiqué de presse
photo credit: stuartpilbrow via photopin cc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.