Quand l’agriculture suisse fait oeuvre d’intégration

FavoriteLoadingPlacer dans les favoris
Print Friendly, PDF & Email

« Travailler chez le paysan », tel est le nom d’un projet pilote mené et financé conjointement (à hauteur de 280 000 francs) par l’Union suisse des paysans et le Secrétariat d’Etat aux migrations pour faciliter l’intégration professionnelle et sociale des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire. Il vise à augmenter leurs chances de trouver un poste dans l’agriculture ou d’y suivre une formation professionnelle.

Le projet s’est étendu sur trois ans, de 2015 à 2017, avec des durées d’engagements allant de trois à douze mois. Sur les 45 postes disponibles dans 17 exploitations (mixtes, maraîchères et fruitières), 30 ont été pourvus ; 24 personnes ont terminé la formation comme prévu. Quatorze participants ont reçu une proposition d’embauche, que dix ont acceptée. Sept autres personnes ont trouvé une place dans une autre exploitation ou un autre secteur d’activité.

Ce projet pilote n’est pas dénué d’intérêt pour le monde agricole. Il a l’avantage d’avoir mis au jour quelques points faibles, liés notamment à la coordination à l’échelle nationale plutôt que régionale ou cantonale ou à des barrières culturelles et linguistiques.

Dans l’ensemble, il a toutefois fait ses preuves, de sorte qu’il va être reconduit. Des modules de formation seront donc disponibles dès ce mois. Les jeunes réfugiés intéressés à se former au travail agricole pourront ainsi faire un préapprentissage d’intégration dans les écoles d’agriculture des cantons d’Argovie, de Berne, de Fribourg, de Neuchâtel et du Tessin.

Ces préapprentissages se déroulent dans le cadre d’un programme de la Confédération visant, jusqu’en 2022, à former tous les ans dans différents secteurs de 800 à 1000 réfugiés reconnus et personnes admises provisoirement.

Sources :

https://www.sbv-usp.ch/fr/medias/communiques-de-presse/archive-2018/080818-projet-pilote-refugies/

https://www.letemps.ch/suisse/lagriculture-un-terreau-fertile-refugies

https://www.tdg.ch/suisse/modules-formation-prevus-refugies/story/23316467

Photo credit : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:NRCSMT97009_-_Montana_(5073)(NRCS_Photo_Gallery).jpg

Sonam Bernhard Sonam Bernhard

Professionnel de la communication et des relations publiques, je maîtrise la gestion de projets du concept à l’évaluation, en me servant des outils les plus appropriés. Polyvalent et polyglotte (français, anglais, allemand, espagnol), je rédige des contenus créatifs et convaincants, les produis et les diffuse sur des supports papier et digitaux selon des critères stricts de qualité et de cohérence, en m’adaptant aux besoins des publics internes et externes les plus exigeants. Traducteur et sociologue de formation, je sais dialoguer avec toutes sortes d’interlocuteurs et faire preuve d’enthousiasme, tout en maintenant un rythme intense.

An all-round Communication and Public Relations professional, I relentlessly manage projects and events from thought to success by using the most appropriate tools. I make the most of my multilingual skills (French, English, German, Spanish) to write and promote creative and compelling content with a keen eye for detail and a comprehensive view. I can swiftly adjust to new situations to attain customer satisfaction in all respects. A seasoned translator and a trained sociologist, I enjoy communicating efficiently with the most demanding internal and external partners while maintaining a fast work pace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.