Les EMS licencient à Genève

Print Friendly, PDF & Email

EMS

Selon un article de la Tribune de Genève du 5 février 2021, les syndicats se sont déclarés extrêmement inquiets. En raison du Covid-19 et des nombreux décès en EMS (établissements médico-sociaux), les aînés ont des réticences légitimes à entrer en institution. Malgré les efforts consentis par les collaborateurs et leur grand mérite, les licenciements ont démarré. Selon le directeur de l’EMS Provvidenza à Carouge, 17 postes sur 64 ont déjà été supprimés, car il a dû rééquilibrer le budget. Certains EMS ont des taux exceptionnellement bas, chutant de 20%, voire 30%.

Alors que cet état de fait pourrait permettre au personnel de relâcher un peu la pression, d’accorder davantage de temps aux patients, les actionnaires s’inquiètent quant à leur investissement. En effet, une place en EMS peut rapporter entre 8’000 et 10’000 chf  par mois.

 

Les pistes pour améliorer la situation en EMS

La Fegems (la Fédération genevoise des établissements médico-sociaux) étudie des pistes pour contenir les coûts. Elle souligne cependant les surcoûts déjà engendrés par les deux vagues du Covid-19. La survie de certains EMS étant en jeu, une aide a été demandée à l’Etat, afin que celui-ci débloque un soutien exceptionnel pour couvrir tout ou une partie du manque à gagner des établissements. Seules de telles mesures pourraient permettre aux EMS de continuer à assurer pleinement leur mission et d’affronter plus sereinement les défis socio-sanitaires qui s’annoncent en 2021. Le DSES (Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé) doit étudier la situation, comme il le ferait pour toute institution subventionnée dans le domaine sanitaire.

 

Lectures complémentaires :

Dépistages intensifiés dans les EMS genevois par

Assouplissement des mesures et reprise économique

 

Source : tdg.ch

Photo credit : StockUnlimited

Sandrine Zbinden Sandrine Zbinden

Assistante administrative avec plus de 15 ans d'expérience, j'ai choisi le métier de secrétaire car il me permet d'assister mes supérieurs et collègues tout en assurant le bon fonctionnement de l'entreprise toujours avec respect et humanité. Ayant le sens de l'écoute et de la recherche de solutions, j'ai toujours une interaction positive avec les gens. De langue maternelle française, je possède d'excellentes compétences en matière de rédaction et d'orthographe, je suis dynamique et toujours ouverte aux nouvelles idées. Si j'écris des articles sur le thème du "travail social en général" c'est parce que c'est un domaine dans lequel j'aimerais évoluer car je me sens particulièrement attirée par ce domaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.