Les restaurateurs genevois résistent face à la crise du Covid-19

Print Friendly, PDF & Email

restaurateurs

À Genève, d’après une enquête de la RTS fondée sur le registre des entreprises, deux tiers des restaurants sont gérés par des indépendants. En raison des fermetures induites par le Covid-19, ceux-ci ont été affaiblis.

La situation de crise actuelle chamboule tout le secteur de la restauration genevoise, en particulier les indépendants, alors que les plus grands propriétaires possédant plusieurs établissements pourraient en bénéficier.

Il est à noter que Genève est la ville suisse qui compte le plus de restaurants par habitant, avec près de 2000 établissements.

 

Les petits restaurateurs déjà fragiles

En temps normal, les restaurateurs gèrent déjà des compagnies fragiles. En effet, un tiers des établissements changent de gérants chaque année, selon la Société des Cafetiers Restaurateurs genevois.

Les restaurateurs qui ont résisté au premier semi-confinement, grâce au crédit de la Confédération, et qui se sont adaptés en se lançant dans la vente à l’emporter, ne sont de loin pas sûr de pouvoir traverser le deuxième vague, sans aide ciblée.

 

Un tiers de restaurateurs résistent mieux à la deuxième vague

Tous les restaurateurs ne résistent pas de la même manière face à la crise.

En effet, les propriétaires de deux restaurants ou plus, soit un tiers des chefs d’entreprise dans le secteur, peuvent se réorganiser en regroupant leur administration et économiser ainsi des charges. Ils peuvent également mieux négocier les prix avec les fournisseurs. Les collaborateurs sont également plus habitués à gérer les ressources humaines ou encore les finances, qu’un petit restaurateur qui fait tout lui-même.

Pour conclure, le paysage de la restauration genevoise est susceptible de connaître une profonde mutation. En effet, les petits restaurateurs plus fragiles, pourraient se faire racheter par les grandes entreprises du secteur.

Selon les estimations de GatroSuisse suite à la première vague de Covid-19, 30% des établissements pourraient fermer sur le territoire genevois. Ces prévisions devraient être réévaluées à la hausse suite à la seconde vague.

 

Lectures complémentaires :

Ouvrir un restaurant en Suisse #3 : Réaliser mon étude de marché 

Des outils pour exploiter un restaurant : #2 La réalité augmentée

Source : rts.ch

Credit photo : Canva.com

Jean-Charles Arbon Jean-Charles Arbon

Pourquoi suivre un livre de recettes quand vous faites la cuisine ? Parce que vous connaissez le résultat final. Idem pour la gestion d’un restaurant, il y a une recette pour réussir. Je souhaite mettre mes 17 ans d’expérience en restauration classique, banquets et traiteurs au service des restaurateurs de la région genevoise. De trop nombreuses faillites d’établissements sont enregistrées chaque année dans le canton, et cela m’attriste.

Je sais avec quel engagement les gérants de ces restaurants se mobilisent chaque jour pour faire vivre leur commerce. Pourtant, des décisions inadaptées, une mauvaise gestion des équipes, ou le non-respect des normes d’hygiène peuvent être fatals à la viabilité d’un projet.

Mon objectif est de vous accompagner pour que, main dans la main, nous puissions optimiser le service que vous offrez à vos clients et faire prospérer votre affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.