Ouvrir un restaurant en Suisse #3 : Réaliser mon étude de marché 

Print Friendly, PDF & Email

étude de marché

Dans la suite de notre série d’articles sur l’ouverture d’un restaurant en Suisse, nous nous penchons sur l’importance de mener une étude de marché, afin d’optimiser votre projet.

Pour être sûr de construire une offre attrayante et de démarrer sur de bonnes bases, il est recommandé de connaître votre marché potentiel.

Vous éviterez ainsi de commettre des erreurs d’appréciation de votre marché. À cette fin, vous devez passer par une étape indispensable qui est l’étude concrète de votre clientèle potentielle.

 

Dans quelle ville ou quel village, et dans quel quartier allez-vous vous installer ?

Le choix de votre implantation géographique est primordial. Peut-être en avez-vous déjà une idée précise. Dans les quartiers et communes qui ont votre préférence, vous devrez mener une enquête dans le ou les quartiers hypothétiques où vous pensez ouvrir votre établissement.

 

Les questions à se poser sur l’emplacement

  • Possède-t-il une zone de chalandise économiquement attrayante ?
  • Est-il facile d’accès en voiture ou en transports en commun ?
  • Y a-t-il de grandes enseignes à proximité ?
  • Y a-t-il des activités culturelles et/ou touristique ?
  • Y a-t-il beaucoup d’entreprises ?
  • Quelles sont les opportunités et menaces à venir (urbanisme) ?
  • Qui sont mes concurrents ? Sont-ils nombreux ?

Dans chaque quartier sélectionné, vous testerez votre offre en allant à la rencontre de vos futurs consommateurs. Il s’agit d’identifier leurs désirs et leurs besoins en termes de restauration. Qu’apprécient-ils comme types de plat et de menu, ont-ils des formules vedettes ? Préfèrent-ils un genre d’établissement particulier ?

 

Comment réaliser une étude de marché ?

Essayez de recenser les informations qui vous seront utiles sur le marché de la restauration.

Par exemple : quel est le genre de cuisine le plus apprécié ; quel type de restauration (rapide, tendance, traditionnel…) recherche-t-on et quelle offre est absente ; les modes de consommation ; le budget moyen acceptable d’un déjeuner ou d’un plat…

Puis, préparez un questionnaire pour sonder les passants, les habitants du quartier, sans oublier les employés qui y travaillent. Il se peut que vous découvriez l’existence d’un besoin non satisfait dans les offres des concurrents de proximité.

Pour réussir, un projet de restaurant doit reposer sur la connaissance du profil de votre future clientèle : ses souhaits, ses besoins, ses habitudes, son budget.

Mais ce n’est pas tout.

 

Démarquez-vous de vos concurrents !

Vous devez également vous démarquer dans un secteur concurrentiel. N’hésitez pas à « étudier » vos futurs concurrents en leur rendant visite. Sympathisez avec eux, interrogez-les et testez leurs formules et leurs prix.

N’oubliez pas la presse locale, les magazines de quartier et internet : ce sont de bonnes sources d’information pour découvrir les tendances culinaires actuellement appréciées.

Enfin, votre analyse de marché ne saurait être complète sans une approche, dans les lieux d’implantation que vous étudiez, des fournisseurs, de leurs prix, des conditions locales régissant l’ouverture d’un restaurant.

Suite à l’analyse de ces différents éléments, il vous reste à lister vos forces et faiblesses, à comparer les différentes hypothèses, puis à valider celle qui vous semble la meilleure pour votre installation !

Dans notre prochain article, nous allons parler de comment bien choisir son implantation. Maintenant que vous savez où exploiter votre entreprise, il reste à voir comment acquérir votre local et constituer votre fonds de commerce. Même si vous optez pour la restauration nomade, ces questions vont se poser.

 

Lisez les autres articles de notre série sur l’ouverture d’un restaurant en Suisse :

Ouvrir un restaurant en Suisse #1 : les compétences indispensables

Ouvrir un restaurant en Suisse #2 : Le choix du concept

 

Photo credit : canva.com

Jean-Charles Arbon Jean-Charles Arbon

Pourquoi suivre un livre de recettes quand vous faites la cuisine ? Parce que vous connaissez le résultat final. Idem pour la gestion d’un restaurant, il y a une recette pour réussir. Je souhaite mettre mes 17 ans d’expérience en restauration classique, banquets et traiteurs au service des restaurateurs de la région genevoise. De trop nombreuses faillites d’établissements sont enregistrées chaque année dans le canton, et cela m’attriste.

Je sais avec quel engagement les gérants de ces restaurants se mobilisent chaque jour pour faire vivre leur commerce. Pourtant, des décisions inadaptées, une mauvaise gestion des équipes, ou le non-respect des normes d’hygiène peuvent être fatals à la viabilité d’un projet.

Mon objectif est de vous accompagner pour que, main dans la main, nous puissions optimiser le service que vous offrez à vos clients et faire prospérer votre affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.