Open Geneva : Un festival de l’innovation à Genève

Print Friendly, PDF & Email

Un Festival d’Innovation Ouverte pour la Science, les Technologies, et la Société

Depuis quelques années, un vent d’innovation souffle sur Genève. Plusieurs initiatives ont vu le jour. Parmi celles-ci, se trouve Open Geneva, dont la 4ème édition s’est déroulée la semaine du 9 au 15 avril. N’oublions pas de mentionner le programme de Best for Geneva qui se déroule tout au long de cette année 2018.

Ces programmes ou initiatives promeuvent la réflexion en groupe et permettent l’implication de tous les acteurs de notre société – du simple individu au gouvernement. Ceux-ci s’inscrivent dans le sillage des Objectifs du Développement Durables ou SDG (Sustainable Developement Goals).

Les SDG entrent dans le cadre de l’agenda mondial des Nations Unies pour 2030, afin de proposer un avenir non seulement à notre planète, mais à ses habitants. L’innovation intellectuelle est le fait de ne plus travailler à huit clos, mais bel et bien de mettre ensemble des personnes de différents horizons, avec différents parcours et compétences afin de travailler de manière interdisciplinaires et de se concerter. C’est ce qu’on appelle l’intelligence collective.

Cette édition d’Open Geneva fut différente des autres, car plus d’une dizaine d’entreprises ont sponsorisé, participé ou organisé leur propre Hackathon ou d’autres évènements, tels que des portes ouvertes et des ateliers.

En effet, le Festival d’Innovation Ouverte Open Geneva comprend une trentaine d’Hackathons comme noyau principal, mais également des portes ouvertes et des ateliers.

 

Des Hackathons dans tout Genève pour tous

Selon Thomas Maillart, Président d’Open Geneva et Maître d’Enseignement et Recherche à l’Université de Genève, « un Hackathon n’a pas vocation à remplacer tous les processus d’innovation dans les organisations, mais il est fait pour des problèmes de niches qui sont bien identifiés. Le Hackathon est le bon outil lorsqu’un problème concret est bien défini, mais que le champ des solutions est  large. » Hackathon est la contraction de Hack et Marathon. Hack, c’est trouver une solution simple, bon marché à un problème et c’est dans cet esprit que les Hackathons ont été lancés.

Les Hackathons démontrent que dans un laps de temps donné, il est possible d’apporter des solutions, voire des pistes de réponses à des problématiques spécifiques. Cet espace de réflexion permet grâce à ses échanges, d’ouvrir des discussions et de travailler en groupes hétérogènes d’experts du numérique et d’autres profils, tout en démystifiant l’usage du digital. Le but de ces Hackathons est d’apporter des solutions simples à des problèmes.

Ces partenariats sont porteurs d’innovation et développent un potentiel d’incubation pour la création de startup, porteuse de solutions locales pour des enjeux quelques fois mondiaux. Ils permettent aussi la création d’association participatives de citoyens ou d’autre forme de coopération, dans certain projet.

Mary Nichols – responsable de la politique environnementale de l’Etat de Californie – lors de sa conférence d’ouverture de la rentrée académique de 2007 à l’université de Genève a utilisé la formule : « Penser globalement et agir localement, une solution pour sauver la planète ». Aujourd’hui en 2018, nous constatons un changement de paradigme et la formule utilisée est de penser ensemble, localement, de partager nos connaissances afin de résoudre des problèmes globaux, tels que la pollution, la cohésion sociale, la gestion des ressources, la gestion énergétique, les impacts sociétaux du numérique, etc. Il s’agit de cultiver le “vivre ensemble”, y compris dans les espaces urbains.

Pour résumé, certains « projets »  vont poursuivre leur chemin. Parlons d’après Hackathon. Ceux qui n’ont pas été retenus auront l’occasion de se représenter lors de la prochaine édition. L’intérêt grandissant du secteur entrepreneurial pour ce genre d’évènement est le gage qu’il y aura une nouvelle édition.

HACK SHOW

Finalisant le festival, Hack Show a été hébergé le dimanche 15 avril par la Haute école d’Art et de Design de Genève (HEAD).

Au programme avait lieu la présentation d’une dizaine de projets élaborés pendant les Hackathons en 3 à 5 minutes. Furent affichés une grande partie des posters créés pour présenter certains Hackathons, soit au total un peu plus de 30 posters. Il y eut également des discours officiels, l’intervention d’invités venant de New-York, de Chine, mais aussi une table ronde constituée d’un panel de quatre personnes de l’écosystème local genevois et modérée par Abir Oreibi, Chief Executive Officier, Lift. Le panel était constitué de :

  • Cécile Catalano, Lead at SocialUp Hackathon, Hospice Général
  • Isabelle Jacob-Nebout, Head of Development & Innovation, BNP Pari bas Suisse
  • Yvan Cognasse, Lead EMEA and JAPAC Cloud Applications Architecture, Oracle
  • Pierre Mirlesse, Vice President Public Sector, Healthcare & Pharma, HP Enterprise

Le message de bienvenue du directeur HES-SO Genève François Abbé-Décarroux, a ouvert le Hack Show, soulignant les points suivants : L’innovation fait partie de l’ADN de la HEAD. Les valeurs “Ouverture, Interdisciplinarité, Créativité et Sérendipité” sont partagées par la HEAD et les Hackathons :

  1. Ouverture du milieu académique HES et de l’Université sur la Cité de Calvin grâce au différents partenariats dans diverses initiatives et projets. Ouverture du milieu entrepreneurial sur le monde académique et sur la société, grâce à la participation dans les Hackathons et le programme Best for Geneva.
  2. Interdisciplinarité dans la composition des équipes, mettant en avant la capacité de jeter des regards croisés sur le projet.
  3. Créativité qui permet de laisser l’esprit gambader en dehors d’un cadre strict.
  4. Sérendipité soit la capacité de trouver des choses que l’on ne cherchait pas forcément, permettant de trouver des choses innovantes presque par hasard.

 

HackaHealth Geneva au Campus Biotech

L’un des moments forta fut le témoignage de Bodo & Lorelei Hoenen, venus de New York pour participer au HackaHealth Geneva au Campus Biotech. Ils ont raconté comment avec l’aide d’inconnus et la volonté d’un père, ils ont pu apporter une solution à un problème spécifique.

La fille de Bodo, Lorelei, a été diagnostiquée comme étant atteinte d’une myélite flaccide aiguë, syndrome rare entraînant une paralysie de son bras. Son père constata que les traitements traditionnels ne lui auraient apporté que 2% de chances de guérison et que les traitements de pointe étaient trop coûteux. Il décida alors de relever le défi en mettant en place un projet ouvert en contactant des experts. Ils ont construit avec une imprimante 3D et avec la collaboration de développeurs un bras d’assistance robotique qui aide Lorelei à bouger son bras et ainsi augmenter ses chances de réhabilitation. Maintenant, leur travail est librement accessible à tous et est reproduit, adapté et amélioré.

Il ne s’agit que d’une histoire parmi tant d’autres, car les thématiques des Hackathons sont multiples, et les disciplines mises à contributions sont tout aussi nombreuses. Pour s’en rendre compte, il suffit de parcourir la liste des Hackathons et leurs descriptions.

L’après Hackathons est tout aussi importante que les Hackathons eux-même. A ce sujet, notez que le 13 septembre aura lieu la  5ème édition du Smart City Day 2018 au Forum de Fribourg.

L’organisation du Open Innovation Festival a demandé une coordination qu’il faut saluer, que cela soit du point de vue logistique ou organisationnelle. L’organisation sur chacun des sites était sous la responsabilité de chaque partenaire proposant son espace et ses thèmes.

Sources :

http://opengeneva.org/

https://www.unige.ch/actualites/archives/2007/nichols/

https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/objectifs-de-developpement-durable/

https://www.unige.ch/actualites/archives/2007/nichols/

https://bestforgeneva.ch/

Photo credit : Maria-Isabel Haroon-Perez

Maria-Isabel Haroon-Perez Maria-Isabel Haroon-Perez

As an expert in project management, my added value is my varied background. I have the inter-disciplinary expertise your project needs. In other words, the skills, knowledge and experience to analyse the relationships between humans and their natural, social and built environments.

By doing this, I shape your project and evaluate its impact on the end-user – individuals or organisations in the public or private sector – and then take this feedback to evaluate and propose solutions for how the project needs to evolve.

At the same time, I also act as a translator between experts and non-experts, for example between specialists developing new technologies in IT, architecture or urban planning and the client. I listen to everyone involved in the project and develop a common vocabulary to help meet the goals of the project.

La gestion de projet est pour moi l’opportunité d’intégrer de manière transversale mes compétences en tant que coordinatrice, analyste et coach. Mon objectif est de pouvoir transposer cette expérience interdisciplinaire dans mes domaines de prédilection que sont l’architecture, l’urbanisme et les nouvelles technologies. Leur imbrication dans la société du 21ème siècle représente un défi que j’aime analyser ; cela me permet de mieux comprendre les relations entre les humains et leur environnement naturel, social et urbain.
Ma capacité d’écoute me permet de jouer le rôle de traductrice entre toutes les personnes impliquées dans le projet, et de développer un vocabulaire commun, favorable à l’atteinte des objectifs communs
Par conséquent, je peux vous aider soit pour :
• La modélisation de votre projet et son accompagnement .
• Votre transition vers le monde digital.
• Votre migration vers de nouvelles technologies ou applications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.