Suisse – Bahamas : l’après Dorian

Print Friendly, PDF & Email

dorian

Bahamas, début septembre 2019. L’ouragan Dorian arrache tout, emportant sur son passage des villes entières, ainsi qu’une cinquantaine de vies humaines et touchant près de 70’000 personnes.

À ce jour, 2’500 d’entre elles sont encore introuvables sur les îles d’Abaco et de Grand Bahama, où 90% des infrastructures civiles ont été partiellement, voire entièrement détruites.

La Suisse apporte son soutien humanitaire suite à Dorian

Afin d’apporter une aide à la population ainsi qu’un soutien logistique, l’Aide humanitaire de la Confédération, organe rattaché à la Direction du développement et de la coopération (DDC) du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a opté la semaine dernière pour une solution d’abord financière. En effet, la Suisse a débloqué 300’000 CHF pour la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge au titre d’aide d’urgence, ainsi que 200’000 CHF pour le programme alimentaire mondial (PAM).

Sans se limiter à ce « simple » financement, la DDC a également envoyé dans la zone sinistrée cinq experts spécialisés dans les secteurs de l’eau, de la logistique, des abris d’urgence et de la gestion des déchets. Une fois sur place, ces personnes devront évaluer la situation et décider de la meilleure façon d’agir pour optimiser l’aide apportée aux victimes. Un module de production d’eau potable a d’ailleurs déjà quitté une base au Panama pour permettre de produire quotidiennement de l’eau potable pour 10’000 personnes environ.

 

Source : eda.admin.ch
Photo credit : Coast Guard Air Station Clearwater [Public domain], via Wikimedia Commons

Clément Capponi Clément Capponi

"A pessimist sees the difficulty in every opportunity. An optimist sees the opportunity in every difficulty." - Winston S. Churchill

As someone who loves life, I can relate myself to this quote because facing challenging situations is part of my everyday experience. From my years as an Aircraft Coordinator using my leadership when I was supervising everything that happens on a plane, to handling conflicts with angry customers, via my relationship building skills based on all the people that I've met, I want to evolve in a dynamic environment where my values and my team spirit are useful.

This has lead me to have no fear of taking responsibilities even when I'm under pressure. As a solution finder, I always follow my instinct because what matters the most comes from inside of me.

To avoid routine, I spend my free time doing what I love, which means hanging out with my friends or spending energy playing tennis or football (actually sport in general) or supporting my favorite ice hockey team at the stadium.

Let sum up like this :

"Some people want it to happen, some wish it would happen, and others make it happen." - Michael Jordan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.