Travailler au XXIème siècle : Adéquation et inadéquation

Print Friendly, PDF & Email

La semaine dernière, nous vous avons présenté une manière de réenchanter le monde du travail, vu par trois protagonistes du monde du travail. Ils partagent avec nous leur vision des organisations actuelles, les enjeux liés à leur fonctionnement et à la qualité de vie des individus y travaillant.

Dans ce 6ème chapitre, nous traitons de l’adaptabilité, des adéquations et inadéquations dans notre système.

 

Adéquation et inadéquation : Sur le fil du rasoir

 

Finance et relation humaine

Dans le secteur du service public, nous retrouvons plus clairement la notion de sens et d’humanisme. Au contraire, lorsqu’il s’agit d’organismes qui se mesurent et se quantifient par leurs chiffres, que les individus ne sont évalués que sur leurs résultats, le constat est différent.

Nous retrouvons, également, le conflit du courtermisme et de la financiarisation, lorsqu’une société est contrainte de faire du chiffre de manière rapide, croissante et que l’horizon ne se dessine que sur une période d’un à trois mois. Dans ce cas, la mission des ressources humaines se complique. Comment permettre la bonne gestion des employés, comment les mettre en œuvre réellement ?

Nous constatons, bien souvent, que le chiffre passe, à nouveau, devant.

 

Avancement et fonctionnement de l’individu

L’avancée de la nouvelle technologie dévoile ses aspects négatifs et positifs.

Les moyens mis à disposition actuellement peuvent être effrayants, lorsque nous nous penchons sur le suivi et la traçabilité de nos actions lors de l’utilisation d’outils, tel que machines et ordinateurs. Par contre, si nous basculons du côté positif, cet avancement a offert aux travailleurs la possibilité de pouvoir travailler en tout temps et partout. Le télétravail a été instauré dans plusieurs institutions.

Certains collaborateurs se sentent en totale adéquation avec ce nouveau mode de travail, d’autres préfèrent le fonctionnement de structures classiques. L’auto-régulation peut être, pour certains, une source de perturbation terrible et difficile à vivre. Malgré tout, une bonne majorité préfèrent l’ouverture qu’offre la technologie actuelle.

La nature humaine est complexe, certains souhaitent la liberté, d’autre préfèrent rester dans des structures grégaires. Nous constatons donc que chacun est différent et qu’un seul mode de travail ne peut convenir à tout le monde. C’est ici que la notion de flexibilité entre compte.

 

À suivre, pour ce 7ème et dernier chapitre, nous clôturerons le sujet par la notion de responsabilité individuelle et collective.

 

Source : Merise Vincent

Photo credit : Unsplash by Bekir Donmez

Merise Vincent

Merise Vincent


« JE CROIS EN L’HUMAIN ET EN SON POTENTIEL, EN SA CAPACITÉ À PUISER ET DÉPLOYER SES MULTIPLES RESSOURCES EN TOUT TEMPS. »

Responsabilité individuelle et conscience collective, réaliste orientée résultat, j’aime développer et améliorer des projets en y apportant du sens, de la cohérence avec engagement, autonomie et bienveillance.

MA VALEUR AJOUTÉE :
10 années d’expérience commerciale dans le secteur du luxe, de conseillère de vente à la création et à la gestion d’un Shop in Shop m’ont permis de valider mes aptitudes et compétences autant dans la relation et services aux individus, d’un point de vue humain, commercial et managérial ; que dans la gestion de l’infrastructure, de son administration, des bases de données et logiciels commerciaux. En charge du stock, des achats et approvisionnements, du SAV ainsi que de toute la manutention et du merchandising.

LA GESTION DE PROJET, MA FORCE MOTRICE !
- Relever des défis, sortir de ma zone de confort.
- Faire naître une idée, améliorer une situation, un processus ou être appelée à agir rapidement dans la matière.
- Comprendre et analyser la situation en fonction des différents facteurs, cerner les acteurs et leurs caractéristiques, les forces, les faiblesses et comment travailler avec.
- Apporter des résolutions en élaborant des stratégies d’améliorations, en mettant en place des objectifs et actions ciblés en construisant de nouveaux mécanismes.

APPORTER DE L’HARMONIE DANS MON UNIVERS PROFESSIONNEL EN OPTIMISANT :
- La structure et l’ergonomie de l’environnement.
- La relation entre les individus dans le cadre de leurs fonctions, en prenant en compte les besoins et objectifs individuels de chacun à but collectif.
- Les liens de confiance, d'entre-aide et de soutien entre les individus en sollicitant la communication et la liberté d'expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.