Les professionnels de GBNews.ch s'allient à la puissance des technologies en intelligence artificielle générative, pour informer la communauté des affaires et le grand public, des dernières tendances et des évolutions du marché de l'emploi.

Agenda

Dialogues insolites : ...

Du 1er février au 24 décembre 2024

Quartier Libre SIG ...

Du 18 avril au 25 août 2024

Musique en été ...

Du 22 juin au 23 août 2024

Concerts d’été à ...

Du 7 juillet au 2 septembre 2024

Genève Genève : ...

Du 14 au 18 août 2024

Travailler au XXIème siècle : Remède et réenchantement

Écrit par Merise Vincent
Paru le 23 mai 2019

Réenchantement

Cette semaine, nous vous avons présenté les différents dysfonctionnements au sein des institutions, vus par trois protagonistes du monde du travail. Ils partagent avec nous leur vision des organisations actuelles, les enjeux liés à leur fonctionnement et à la qualité de vie des individus y travaillant.

Dans ce 5ème chapitre, nous parlerons d’une manière de réenchanter le monde du travail afin de lui redonner vie.

 

L'humanisme comme moyen de réenchantement

Ce ne sont pas réellement les outils, ni la méthode de travail qui vont permettre un changement radical, même si toutefois, ils permettent d’améliorer l’échange et la méthodologie de travail entre les individus. C’est la considération, la relation, le respect et la confiance établis entre les collaborateurs qui contribuent à la qualité de la relation humaine. Voilà où se trouve toute la différence. C’est cette relation qui nous fera rester dans une organisation ou, au contraire, la fuir.

Les choses les plus simples sont les plus porteuses et réhumaniser le monde du travail passe par la relation humaine. C’est par le dialogue et de la considération qu’un esprit d’équipe peut se former. Le fait de développer et de travailler ensemble sur un projet ou un processus, avec un respect mutuel et une responsabilité individuelle, permet d’apporter une toute autre dimension et sens.

 

Organisme libre

Construire une entreprise libérée, dite organisme plat et non hiérarchique, avec des voies de communication ouverte, permet de parler directement à la direction, ce qui inclut de construire une structure de management différent.

Chaque collaborateur aura un cap, une direction à suivre. Des objectifs bien définis sont fixés avec pour informations initiales de sa mission : Où – Quand – Comment, mais celui-ci sera libre dans sa marge de manœuvre pour remplir les objectifs de l’entreprise. Un pas vers l'autonomie, la responsabilisation, l'expression de soi, avec sens et cohérence.

 

La semaine prochaine, pour notre 6ème chapitre, nous vous parlerons de l’adaptabilité, des adéquations et inadéquations dans notre système.

 

Source : Merise Vincent

Photo credit : Unsplash by Warren Wong

Articles connexes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram