Un nouvel espace dans “Google Actualités” pour les éditeurs suisses

Print Friendly, PDF & Email

google actualitesPlusieurs éditeurs suisses ont signé la semaine dernière un accord avec Google afin de mettre en avant leur contenu dans la nouvelle version de “Google Actualités”. Les rédactions de différents journaux inscrits sélectionnent cinq titres d’articles qu’ils souhaitent mettre en avant, à droite de la page, dans un espace intitulé “le choix des rédactions”. En Suisse romande, 24heures, l’Hebdo, Swissinfo.ch, Le journal du Jura, RTS info, 20 Minutes, Le Matin, Tribune de Genève, Edelweiss et l’Illustré participent à cette rubrique tandis qu’en Suisse allemande, la Neue Zürcher Zeitung, 20 Minuten et le Blick y sont entre autres représentés.

Selon Rolf Cavalli, rédacteur en chef de Blick.ch, ce nouvel espace est judicieux, car les articles à mettre en avant sont choisis par un journaliste et non par un algorithme informatique. Pour Daniel Hammer, secrétaire général de Médias Suisse, ” cette offre, qui permet à Google de se démarquer par rapport à ses concurrents et d’assurer un certain trafic sur son site, constitue aussi un coup de pub au niveau des relations publiques “.

Cependant, cela ne règle pas les différends existants entre Google et les éditeurs suisses concernant les droits d’auteur. Les éditeurs demandent toujours une base légale pour que le moteur de recherche et ses concurrents rémunèrent les contenus. Le groupe de travail Agur12, composé des éditeurs suisses ainsi que de l’industrie du disque, des pouvoirs publics, des syndicats et de Google travaillent actuellement sur un accord global, concernant le droit d’auteur à l’heure du numérique. Le groupe est chargé de rédiger un rapport sur la situation actuelle et de relever les points posant problème pour novembre.

Source: Tribune de Genève, Le Temps, swissinfo.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.