Comptable : un rôle central et déterminant dans toute entreprise

Print Friendly, PDF & Email

Comptable

Mais que fait-il réellement et dans quel contexte ? Quels sont ses spécialisations et ses qualités ?

Nous allons aborder le sujet afin de répondre à ces questions.

 

Contexte de travail du comptable

Le comptable peut porter différentes casquettes en fonction de la structure dans laquelle il se trouve. Dans de petites entreprises, il est en charge d’enregistrer les opérations comptables, d’établir les fiches de paie des salariés et de réaliser les déclarations fiscales et sociales de l’entreprise. Il assure également la comptabilité analytique, surveille la trésorerie de la société et clôture les comptes annuels.

La comptabilité dans les grandes entreprises est plus complexe et nécessite souvent plusieurs postes de comptables. Dans ce cas, les activités du comptable dépendent de sa spécialisation. Il peut être chargé des comptes clients, des fournisseurs. Il peut aussi être spécialisés dans le social (notamment la gestion des paies), ou le suivi comptable et fiscal. Il peut également être amené à conseiller des porteurs de projets dans leurs choix financiers, juridiques et fiscaux. Il réalise pour eux les études de faisabilité et les accompagne pour soutenir leur dossier devant les banquiers ou les investisseurs.

En cabinet, le comptable gère un portefeuille de clients pour lesquels il assure le suivi administratif, comptable, social et fiscal. Il peut intervenir pour des structures très diverses, que cela soit par leur statut juridique, leur taille et leur environnement économique. Il est confronté à une multitude de problématiques. C’est pour ces raisons que les entreprises apprécient les personnes qui ont une expérience en cabinet. Les perspectives d’évolution en tant que chef de mission sont fréquentes.

 

Les différentes déclinaisons du métier de comptable

 

Comptable unique

Ce poste est caractérisé par la polyvalence du métier. Le comptable unique est responsable de la tenue des comptes courants en comptabilité générale et analytique.  Il traite les données, établit les documents légaux comme le bilan annuel, les comptes de résultats, la gestion de la trésorerie, l’établissement des déclarations fiscales, ainsi que la gestion des bulletins de salaires. Il analyse la situation dans sa globalité et détermine les prévisions budgétaires ainsi que les procédures de contrôles. Il est en contact directe avec les clients afin de répondre aux questions liées à la gestion de leurs activités. Il travaille souvent avec un assistant comptable qui effectue les opérations de saisie.

Comptable clients

Il travaille sous la direction du responsable comptable ou du directeur administratif et financier selon les entreprises. Il est chargé du traitement et du contrôle de la comptabilité pour les opérations de vente et d’encaissement. Il est directement responsable de la facturation et du suivi clients. Il traite les litiges et les impayés et met en place les outils de contrôle nécessaires pour réduire le délai de paiement. Le comptable est en liaison avec les services commerciaux afin d’améliorer la relation client, dans le but d’anticiper les litiges. Il crée un reporting des éléments pour la comptabilité générale.

 

Comptable fournisseurs

Comme le comptable clients, il travaille sous la direction du responsable comptable ou du directeur administratif et financier selon les entreprises. Il est spécialisé dans le traitement comptable des opérations d’achats. Il collecte les factures fournisseurs auprès des différents services pour les codifier, afin de les vérifier, puis de les saisir dans les journaux comptables. De plus, il paye les fournisseurs et suit les échéanciers de paiement ainsi que les litiges. Il analyse et justifie les comptes (CCA, FNP, écritures d’inventaire). Il participe, voire établit également les clôtures mensuelles, trimestrielles et annuelles dans certains cas Enfin, il calcule et déclare la TVA.

 

Comptable spécialiste du recouvrement

Son rôle est de récupérer les règlements des factures impayées, il relance par écrit et par téléphone les clients, afin de récupérer les règlements en maintenant autant que possible un contact privilégié avec les créanciers. Il suit le recouvrement, la gestion du planning et l’échéancier des relances. Le cas échéant, il prépare les dossiers de contentieux et gère les mises en demeure.

Qualités et compétences

Le comptable doit aimer les chiffres bien sûr ! Aimer les chiffres ne veut pas dire être un génie des mathématiques. En revanche, il est vivement conseillé d’avoir une grande connivence avec les chiffres. En effet, ceux-ci seront pendant des années ses compagnons de travail quotidien. Or, il est difficile de travailler pendant longtemps avec des outils que l’on n’aime pas.

La comptabilité demande une grande rigueur et une bonne organisation. Un comptable ne doit être créatif, mais au contraire, être bien ancré dans la réalité, avoir un grand sens pratique et organisationnel. Il doit être capable de produire un travail très précis et de le rendre dans les délais prévus. Une bonne gestion du stress est nécessaire et le principe de prudence doit régir sa manière d’aborder son travail.

Avoir un bon relationnel est primordial, afin de pouvoir communiquer en interne avec les autres services (commercial, achat, direction, RH), mais aussi en externe avec les organes officiels, les clients, les partenaires financiers. En ce qui concerne le comptable spécialiste en recouvrement. il doit faire preuve de pugnacité et être persévérant, savoir être ferme tout en étant diplomate. Il doit également savoir adapter son langage technique (le jargon financier) à des profanes. Une approche vulgarisée et pédagogique s’avère parfois nécessaire en fonction du contexte professionnel.

Toutes ses qualités relationnelles sont un atout pour sa progression professionnelle Les compétences sociales sont tout aussi importantes, surtout selon le niveau hiérarchique visé.

En effet, selon le niveau de responsabilités, le comptable doit être à l’aise pour s’exprimer en public, diriger une équipe ou encore user de diplomatie dans des situations de conflits inévitables tôt ou tard dans la vie professionnelle. Des cours de management feraient donc totalement sens pour une évolution vers des postes de chef comptable, de directeur administratif et financier selon sa formation de départ et son expérience.

 

Devenir comptable en Suisse, comment y parvenir ?

Pour répondre à cette question, vous pouvez lire l’article suivant : https://www.gbnews.ch/comptable-diplome-suisse/

 

Sources :

https://betterstudy.ch/quelles-sont-les-5-qualites-a-avoir-pour-devenir-comptable/

https://www.comptalia.com/metiers/comptable.php

https://www.orientation.com/metiers/comptable.html

Photo credit : pixabay.com by rawpixel

Cindy Borgnana

Cindy Borgnana


De nature chaleureuse et optimiste, je possède un certain talent dans les relations humaines. A l'aise dans la réflexion et l'analyse des faits, je favorise le consensus et la collaboration.

Au bénéfice d'un réel savoir-faire en matière de planification et d'organisation, je dispose d'un grand sens du détail qui me rend minutieuse dans mes tâches.

Par ailleurs, mon expérience en tant que comptable et gestionnaire a pu m’octroyer de réelles capacités à fournir un travail de qualité au sein d’environnements exigeants. Mon parcours dans l’armée et la sécurité m’ont enseignées la rigueur, l’esprit d’équipe et une bonne gestion du stress.

J'ai besoin de travailler pour un domaine, une structure, une cause pour laquelle je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.