Crise humanitaire au Congo

Print Friendly, PDF & Email

congo

Cliquez ici pour la version anglaise

La République démocratique du Congo (RDC) connaît l’une des crises humanitaires les plus complexes et les plus longues de l’histoire africaine. Les conflits internes associés à la faiblesse des institutions étatiques, l’explosion des épidémies, la malnutrition et la stagnation de l’économie n’ont fait qu’empirer la crise actuelle. Malgré l’urgence de cette dernière, la situation humanitaire en RDC demeure une des moins médiatisées.

 

Principales préoccupations humanitaires

  1. Conflits internes

Le pays compte plus d’une centaine de groupes armés qui se disputent le territoire et le contrôle de la partie du nord-est du pays. Ceci a pour conséquence, des déplacements massifs de population et la nécessité d’aide humanitaire dans cette région du pays. L’insécurité générale a en effet obligé 4,5 millions de personnes à fuir dans d’autres régions du pays. La RDC compte 13,1 millions de personnes ayant besoin d’aide humanitaire, dont 5,6 millions enfants. Les femmes et les enfants, comme dans de nombreux conflits, sont souvent les personnes les plus touchées et le plus vulnérables. Une femme ou fille sur dix a déjà subi des violences sexuelles.

Au cours des dernières années, les conflits internes se sont intensifiés et la situation humanitaire de la RDC s’est considérablement aggravée, notamment dans les provinces du Kivu et de l’Ituri.

  1. Épidémies, sévère malnutrition et urgence alimentaire

Environ 9,2 millions de personnes sont exposées à des risques potentielles de maladie épidémique. L’an dernier, plus de 21’000 cas de choléra et de rougeole ont été signalés. Ceux de la fièvre jaune sont également en hausse et restent très inquiétants. Le pays compte 4,2 millions d’enfants sous-alimentés et 2,9 millions de personnes seraient dans une phase critiques d’insécurité alimentaire

L’épidémie d’Ebola est actuellement une cause majeure de l’instabilité du pays. En juillet 2019, l’Organisation Mondiale de la Santé déclare que l’épidémie est une “urgence de santé publique d’intérêt international”.

 

“Cette épidémie est présente dans les provinces densément peuplées et touchées par le conflit du Nord-Kivu et de l’Ituri, ce qui rend l’intervention du corps médicale et humanitaire encore plus complexe et plus dangereux d’accès. »

Source: https://www.mercycorps.org/articles/dr-congo/quick-facts-humanitarian-crisis-drc

https://reliefweb.int/report/democratic-republic-congo/r-publique-d-mocratique-du-congo-2018-aper-u-des-besoins

Photo credit : Julien Harneis on flickr

Milinda Wannakula

Milinda Wannakula


Driven by my desire to learn and understand international issues, I oriented my studies towards International Affairs, an academic background which required an analytical mind and helped me sharpen my communication skills in English and in French.

I have always wanted to help others; so, I headed for humanitarian and international organizations. As a project coordinator for diverse NGOs, I learned how to plan, organize and implement projects. During my internship at the Geneva International Peace Research Institute, we launched an international conference with researchers from all over the world. I had to take care of the logistics of the event and to manage my team. I also did the accounting of the event and booked all their flights and hotels for the participants. I had to multitask to meet tight deadlines. My versatility and my resistance to pressure allows me to find solutions quickly.

Now, I want to evolve in a stimulating environment and continue putting my skills to work for others. Rigorous and methodical, I am committed to always performing the tasks assigned to me with the smile that characterizes me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.