Inquiétant ! Les crises alimentaires risquent de se multiplier dans le monde

Print Friendly, PDF & Email

crises alimentaires

Un rapport scientifique diffusé par la FAO (Food and Agriculture Organization) et la commission européenne, intitulé « Systèmes alimentaires en danger », pointe les risques de pénurie et de famine dans certains pays, notamment en Afrique. En cause, le réchauffement climatique, l’augmentation des conflits armés, la démographie et la finance mondiale.

Deux autres facteurs sont également signalés dans ce rapport, à savoir, l’augmentation de l’obésité et le « choc de prix » sur le marché mondial des denrées agricoles. Ces « chocs de prix » se caractérisent par des variations de forte amplitude de certaines denrées.

La malnutrition 

« La planète produit plus de produits agricoles et alimentaires que ce dont elle a besoin pour nourrir sa population, et pourtant le taux de prévalence de la sous-alimentation est reparti à la hausse depuis 2015 » souligne l’économiste et coordinatrice du rapport Sandrine Dury.

Le problème de la malnutrition de la planète se divise, presque équitablement, en deux grandes catégories opposées :         

  • 2 milliards de personnes carencées en micronutriments (vitamines et minéraux) dont 820 millions souffrent de faim.
  • 2 milliards de personnes sont recensées obèses et en surpoids, car elle consomment trop  « de calories vides, à base de graisse et de sucre » et « manque d’éléments nutritifs »

En Afrique et en Amérique latine, on trouve des gens souffrants à la fois d’obésité et de carences alimentaires.

« Chocs » sur les prix

Lors de la première réunion du nouveau réseau mondial contre les crises alimentaires (Global Network Against Food Crises), qui s’est tenue en avril dernier à Bruxelles, un rapport a été présenté devant des organisations internationales, des bailleurs de fonds, des gouvernements et des ONGs.

Ce rapport mettait l’accent sur le risque de « chocs » de prix, sous l’effet du réchauffement climatique et de la pollution, de l’épuisement de certaines ressources comme le pétrole ou les phosphates (utilisées dans les engrais), de l’augmentation de la population et de la financiarisation de l’agriculture.

Il est donc impératif, selon le rapport, de recourir à une coordination internationale plus étroite pour augmenter les stocks mondiaux de grains et denrées alimentaires afin de garantir une meilleure sécurité alimentaire.

 

Sources : 20minutes.frfao.org

Photo crédit : maxpixel.net; NASA/Goddard Space Flight Center [Public domain], via Wikimedia Commons

Ourida Cherpillod Ourida Cherpillod

Forte d’une expérience de 10 ans dans le domaine de la formation et de 4 ans en tant que Business Analyst, j’ai développé des compétences dans la gestion de projets, l’ingénierie de formation, la planification et l’organisation.

Ma capacité à prendre de la hauteur me permet d’avoir une vision globale des situations afin d’y apporter des solutions complètes et intégrées au contexte. Mon travail s'adresse aux managers qui souhaitent améliorer les performances de leur département. Passionnée par les gens je partage volontiers mes expériences. Je m'investis activement dans ce que j’entreprends.

Persévérante et déterminée, je me fie à mes qualités de sérieux, d’honnêteté et d’écoute ainsi qu’à mes compétences et à ma force de travail.

With 10 years experience in training and 4 years as a Business Analyst, I have developed skills in project management, training engineering, planning and organization.
My past experiences allow me to have a global vision of situations in order to provide comprehensive solutions according to the context. My job is to help managers who want to improve the performance of their department.
As an altruistic person, I am always open to sharing my skills. Persistent and determined, I rely on my qualities of seriousness, honesty and listening as well as my skills and my work force.

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.