Le sociologue dans l’administration : Un atout pour l’entreprise

Print Friendly, PDF & Email

sociologue

Dans une société où les spécialistes sont très recherchés, une formation en sociologie, très généraliste ne facilite pas une entrée rapide dans le marché de l’emploi. Très souvent, le sociologue se réoriente professionnellement vers des domaines qui n’étaient pas prévus au départ. Mais quelle est la valeur ajoutée d’un professionnel qui a fait des études en sociologie ?

 

Qu’est-ce qu’un sociologue ?

Le sociologue est un scientifique social qui analyse, explique et surveille les phénomènes sociaux.

Grâce à son travail de recherche et d’analyse, il élabore des théories et des modèles qui expliquent le fonctionnement de la société, les relations entre l’individu et les groupes sociaux auxquels il appartient et il propose des interventions visant à résoudre les problèmes sociaux.

Les thèmes dont il s’occupe sont très variés : inégalités sociales, problèmes migratoires, discrimination en tout genre, violence, difficultés de la jeunesse, différences entre classes sociales, mondialisation, criminologie, sociologie de la communication, sociologie politique, sociologie culturelle, sociologie de l’éducation, sociologie de la famille, sociologie du travail, etc.

 

Mais que fait-il exactement ?

En fonction du thème choisi et du type d’analyse souhaitée par les entreprises ou les organismes, le sociologue définit le problème qu’il va analyser, les méthodes à utiliser (quantitatives ou qualitatives) et l’échantillon à étudier (le groupe social étudié). Il effectue ensuite des recherches sur le terrain (collecte des données, réalisation d’entretiens et soumission de questionnaires). Après avoir analysé et interprété les résultats, il rédige des comptes-rendus, des articles, des tableaux et des graphiques afin d’illustrer ses études.

Il peut enseigner la sociologie et d’autres sciences sociales dans les écoles et universités.

 

À quoi servent les recherches sociologiques ?

Les recherches sociologiques sont utilisées dans des domaines variés. Ses résultats peuvent servir de base à l’élaboration de politiques et de projets dans le domaine socio-politique, socio-économique, socio-culturel et éducatif. Elles peuvent être utilisées dans le contexte d’activités électorales et ensuite, dans le cadre des décisions politiques d’un gouvernement.

On peut aussi s’en servir pour atteindre des objectifs commerciaux, comme par exemple dans le cadre du lancement d’un nouveau produit ou service commercial.

Elles sont également utilisées pour comprendre les contextes sociaux et les phénomènes collectifs, afin de prévoir le comportement de certains groupes sociaux et d’élaborer des interventions dans la société (des projets d’inclusion sociale, d’égalité des sexes, de prévention du malaise social, de régénération urbaine des banlieues, de gestion du changement dans les entreprises, les organismes et les collectivités).

 

Le sociologue et le marché de l’emploi

Comme la plupart des formations généralistes, celle de la sociologie ne facilite pas l’entrée sur le marché du travail. À la fin de la formation, le diplômé en sociologie aura acquis une culture générale très importante : des bases solides dans plusieurs domaines de la sociologie et de l’anthropologie, mais également des connaissances en histoire, géographie, économie, science-politique, démographie et psychologie.

Grâce à ses compétences en statistiques et théories des systèmes sociaux, il sera apte à travailler dans d’autres domaines.

La compréhension de la société et la capacité d’analyse du sociologue peuvent lui ouvrir les portes des domaines du marketing, de la communication, des ressources humaines et du journalisme et même du domaine administratif.

Un background en sociologie peut ouvrir des portes à une activité professionnelle dans le secteur social, comme par exemple dans les ONG, les associations sans but lucratif, les fondations, les coopératives et les institutions d’aide sociale publiques.

Ainsi, le sociologue peut très bien exercer un métier administratif dans une organisation du secteur social qui répond aux besoins d’individus et groupes présentant des difficultés au niveau de la santé physique ou psychique, des difficultés socio-économiques, une incapacité de gestion autonome de la vie quotidienne, des problèmes relationnels etc. Il peut aussi travailler dans l’administration pour des institutions qui accueille des migrants et des réfugiés ou qui s’occupe de réinsertion professionnelle, etc.

 

Les compétences du sociologue dans l’administration

En plus, les compétences acquises pendant les études en sociologie, peuvent être très utiles dans l’exercice de cette activité comme par exemple : la capacité d’organisation et de planification, la capacité analytique et la résolution de problèmes, la capacité de communication écrite, l’autonomie, la méthode et la précision.

Par exemple, il y a quelques années, j’ai travaillé dans une organisation appartenant à l’Économie sociale et solidaire en tant qu’assistante administrative. Juste avant de commencer mon mandat chez eux, l’organisation venait de subir une restructuration et le mode de fonctionnement du département dont je faisais partie avait changé. Les procédures de réalisation des tâches n’avaient pas été actualisées, ce qui rendait mon travail plutôt compliqué. Avec l’accord du responsable, j’ai pris l’initiative de créer de nouvelles procédures, afin d’optimiser l’efficacité de mon travail, ainsi que celui de tous les collaborateurs de l’organisation. J’ai commencé par recueillir et organiser toutes les informations résiduelles disponibles pour créer de nouvelles procédures. Dix procédures ont ainsi été créées et enregistrées dans le serveur informatique, afin que tous les salariés y aient accès. Cette initiative m’a permis d’effectuer mon travail de façon plus rapide, organisée et efficace, et elle a également bénéficié à tous les autres collaborateurs du département.

Grâce à cette expérience, j’ai pris conscience que les compétences acquises pendant mes études en sociologie, notamment au niveau de la récolte de données, leur organisation, leur classement et l’élaboration de rapports de synthèse, m’ont beaucoup aidé dans la réalisation de cette tâche. J’ai pu mettre en pratique ma capacité d’organisation, de planification et de résolution de problèmes.

 

Le sociologue et les métiers de l’administratif

Grâce aux compétences mentionnées ci-dessus, le diplômé en sociologie peut très bien réaliser efficacement les tâches administratives qui lui sont confiées, très spécialement s’il exerce son activité dans un organisme du secteur social. La formation en sociologie est réputée pour apporter une bonne compréhension du milieu social et de ses mécanismes. Cette sensibilité aux problèmes sociaux peut constituer un important atout au sein de l’équipe dont il fait partie et l’aidera également à mieux répondre aux besoins du public de ces organisations.

D’autre part, le sociologue a développé des aptitudes dans la gestion de bases de données, dans l’organisation et le classement de documents, dans la gestion de plannings, ainsi que dans la rédaction de rapports et l’élaboration de procédures avec méthode et précision.

Pour finir, toutes ces compétences sont des atouts considérables dans l’exercice de ses activités professionnelles qui feront de lui un administratif performant.

 

Lectures complémentaires :

Les compétences indispensables pour travailler dans le milieu social

Médiation interculturelle : le couteau suisse de l’intégration

 

Credit photo : 54979615 © Monkey Business Images | Dreamstime.com

Carla Luis da Silva Carla Luis da Silva

Mon background en sociologie et les compétences acquises dans ce domaine ont été très utiles
dans l’exercice de mes activités professionnelles pendant 10 ans dans l’administration dans
différents secteurs : privé, public et associatif.

Qu'est-ce qui me motive dans ce travail ? C’est l'occasion de mettre en pratique mes capacités
d'organisation, de planification et d'écoute auprès de mes clients, de mon équipe et de mes
supérieurs.

Par exemple, j'ai organisé une conférence internationale pour 600 participants en un mois avec
une toute petite équipe de collaborateurs. Le renouvellement des cotisations payées par les
membres de l'organisation pour l'année suivante dépendait du succès de cette conférence.
L'objectif a été atteint. Je suis fière que la direction ait accepté ma proposition de redistribuer les
tâches et de faire des heures supplémentaires... et que l'équipe m'ait suivi !

Ce qui me motive aussi, c'est d'identifier les axes d'amélioration des procédures et de trouver les
moyens de les optimiser. J'aime le travail bien fait. C'est positif pour l'entreprise, pour les
employés et ça augmente la productivité.

Je suis bilingue français/portugais, je parle bien l’anglais et je comprends très bien l'espagnol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.