Patrimoine suisse : protégeons notre héritage national historique, urbain et rural

Print Friendly, PDF & Email

Des architectes, des historiens et des historiennes de l’art, des urbanistes

et des avocats prennent soin de notre patrimoine national.


Qu’est-ce que Patrimoine suisse ?

Patrimoine suisse (Heimatschutz) est une organisation non-gouvernementale, créée en 1905, qui regroupe aujourd’hui 25 sessions cantonales. Ces structures régionales dépendent du secrétariat central situé à Zurich. L’organisation comprend à ce jour 27’000 membres et donateurs. Association indépendante, dont la plupart des collaborateurs actifs sont bénévoles, elle est principalement composée d’architectes, d’historiens, d’historiens de l’art, d’urbanistes, et d’avocats.

 

Que fait Patrimoine suisse ?

Elle s’occupe principalement de la protection du patrimoine bâti. Mais, comme ses membres le décrivent sur leur site, « nous défendons le patrimoine construit ainsi que les espaces urbains et ruraux de grande valeur. » Ainsi, protéger les monuments historiques, les faire vivre, en prêtant également une grande attention au développement urbain tout en entretenant et préservant aussi les paysages, pourrait être leur devise.

Depuis les années 1970, le concept de « développement durable fort » alimente également leurs réflexions en matière de protection, et la réalité environnementale actuelle semble leur donner raison.

 

 

Des récompenses

Une commission de 5 experts de Patrimoine suisse décerne chaque année le prix Wakker, à « des communes qui peuvent se prévaloir d’un développement urbanistique de qualité. L’attention est surtout portée aux communes qui poursuivent leur développement selon des critères contemporains : en favorisant la qualité des espaces publics et architecturale des nouvelles constructions, en réservant un traitement respectueux à la substance bâtie historique et en se dotant d’un aménagement du territoire exemplaire sur le plan du développement durable. »

 

Prangins et Meyrin

En 2021, c’est la commune de Prangins, à côté de Nyon, qui a eu l’insigne honneur de recevoir ce prix. En 2022, c’est au tour de la commune… de Meyrin d’avoir ce privilège, ayant répondu aux critères suivants : Une culture du bâti de qualité, favorisant le climat et la biodiversité, ainsi qu’un engagement citoyen.

 

La remise du prix Wakker aura lieu le 25 juin prochain, prix qui fêtera également à cette occasion son 50e anniversaire.

Evénements et visites annoncés sur www.patrimoinegeneve.ch

Lectures complémentaires :

En 2018, la Confédération invite les Suisses à mettre en valeur leur patrimoine culturel

Les métiers de l’historien en dehors du monde académique

 

Photo credit : Lorenzo Romano

Lorenzo Romano Lorenzo Romano

Histoire, communication, peinture, architecture, psychologie et montage vidéo. Voilà autour de quoi s’articulent mes intérêts, mes domaines d’activités, mes passions.
Mes études m’ont donné une structure et une formation solide pour pratiquer bon nombre d’entre eux.
De caractère curieux et parfois déterminé, intrépide et rusé s'il le faut, je ne recule pas devant l’obstacle quand le sujet me plaît.
Historien de cœur et de formation, aimant les divers canaux de communication et reporter dans l’âme, je mets volontiers mes compétences au service de l’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.