Choisir votre photo professionnelle

Print Friendly, PDF & Email

L’impression que vous projetez lors de votre premier contact avec votre interlocuteur est importante, il en est de même pour votre photo de CV ou de votre profil professionnel type LinkedIn.

Ici, la photo n’a pas pour but d’afficher votre apparence physique mais d’appuyer votre profil, votre parcours professionnel et votre caractère.

Ce portrait humanise vos différents documents & profils en ligne, et transmet de multiples messages inconscients à votre interlocuteur.

Nous allons examiner ensemble les erreurs à éviter, les codes à suivre et comment sélectionner la photo la plus pertinente afin d’exploiter les préjugés cognitifs qui résident en chacun de nous(1).

 

Les erreurs à éviter

En plus de transmettre inconsciemment un message, la photo est là pour donner une dimension humaine à votre profil. Inappropriée, elle vous portera davantage préjudice que justice, enverra le mauvais message et vous décrédibilisera.

Avant de choisir quelle impression vous souhaitez transmettre, passons rapidement sur les erreurs à ne pas commettre :

  • Photo selfie. Gardez vos instants immortalisés pour les plateformes sociales non-professionnelles telles que Snapchat. Demandez à un photographe professionnel, à vos ami/e/s ou collègues en possession d’un bon appareil de vous prendre en photo. Si vous ne disposez pas d’appareil photo, un smartphone récent peut faire l’affaire.
  • Photo de vacances. Que vous soyez entouré d’ami/e/s, que le Grand Canyon soit à couper le souffle, ou que vos Ray Ban mettent en avant votre sourire, ces photos ne sont pas adaptées à un usage professionnel. Le sujet c’est vous et vous seul.
  • Photo Instagram. Appliquez des filtres cache-misère n’est pas recommandé. Altérer la réalité donnera un effet artificiel à vos photos et supprimera toute crédibilité à votre profil.

Les codes à respecter

Les points suivants sont là pour vous aider à véhiculer correctement le message que vous souhaitez transmettre, utilisez-les en adéquation avec votre milieu professionnel et votre univers.

  • Le regard. Croiser le regard, même en photo, provoque l’émission d’ocytocine, une hormone jouant sur la sensation de lien social et de confiance, qui facilitera la transmission du message de votre photo. En contrepartie un regard fuyant coupera toute connexion émotionnelle. Attention aux visages inclinés ou tournés qui biaisent votre message.
  • La tenue. L’habit fait le moine. Votre tenue est la clé corroborant votre milieu professionnel et votre personnalité, choisissez-la avec soin. Dans le doute, sortez votre costume ou votre tailleur de votre placard, et si vous ne disposez pas de tenue habillée, un chemisier ou une chemise suffit. Évitez les fautes de goût, l’extravagance et surtout soyez à l’aise dans vos vêtements, car un inconfort se ressentira.
  • La santé. Offrez-vous une bonne nuit de sommeil la veille de votre session photo, un visage fatigué n’est pas engageant. En dernier recours vous pouvez vous tourner vers l’édition (Ex: Photoshop), mais attention à ne pas tomber dans le piège de l’artificiel qui atténuera l’authenticité de votre photo.
  • Le contexte. Prêtez attention à l’arrière-plan et au décors qui aideront votre interlocuteur à vous situer. Si le fond est trop riche en détail, flouter l’arrière-plan mettra en avant votre personne. Bannissez l’arrière-plan blanc dénaturalisant votre profil, préférez-y un fond uni neutre qui ne détourne pas l’attention de votre interlocuteur.
  • L’éclairage. Un éclairage de qualité fait la différence entre mise en avant de vos caractères et un mugshot. L’éclairage naturel est le meilleur, poser près d’une fenêtre vous fera bénéficier de l’éclairage naturel du soleil. Si le beau temps n’est pas au rendez-vous, préférez de multiples lumières indirectes plutôt qu’un flash agressif.
  • Le cadrage. Votre sujet doit occuper harmonieusement l’espace. Être trop près cachera le langage de votre corps, et se situer trop loin rendra difficile la perception de votre visage. Trouvez l’équilibre entre le “plan poitrine” et le “plan cravate”.
  • Le sourire. Ici tout dépend du message que vous souhaitez transmettre. Un sourire honnête attirera la sympathie et démontrera des compétences sociales, un visage stoïque transmettra davantage d’autorité et de discipline. Attention aux faux sourires et au visage fermé, le visage entier doit sourire ou votre interlocuteur ressentira un malaise.

Naturellement ces codes ne constituent pas la formule magique pour tout le monde. Vous pouvez jouer la carte de l’originalité si votre univers professionnel le permet, mais cette stratégie est à double tranchant.

Vous êtes la personne la moins bien placée pour choisir votre photo

Nous avons tous un biais de jugement entre notre apparence et celle d’autrui(2). Que vous vous observiez dans un miroir ou quelqu’un d’autre, différentes zones du cerveau sont utilisées. Notre amour-propre portera inévitablement un jugement biaisé sur la sélection de nos photos de profil, notre obsession envers nos points négatifs surpassant nos points positifs, nous poussant à éliminer de bonnes photos.

Afin d’outrepasser ce problème cognitif, faites appel à votre entourage et soumettez-leur votre sélection de photos. Évitez vos amis proches ou membres de famille qui auront un avis biaisé, des connaissances moins familières apporteront un avis plus objectif.

Une autre méthode est de faire appel au service Photofeeler. Ce service vous permettra de soumettre vos photos, de manière anonyme, au jugement d’inconnus . Vous serez également possible de noter les photos de profil d’autres utilisateurs, vous donnant une idée des bonnes et mauvaises pratiques et de la pertinence des photos selon leurs milieux professionnels.

Ci-dessous quelques tests effectués au sein de Geneva Business News :

Les plus curieux d’entre vous peuvent consulter l’étude de KopywritingKourse (en anglais) qui a effectué plus de 50 tests avec comme objectif la révision de son identité numérique de l’ensemble de ses plateformes sociales.

Conclusion

Avec cette stratégie de photo professionnel en main, vous construirez efficacement vos différents profils professionnels, documents et CVs. Il ne vous reste plus qu’à déterminer un point : quel est le message que vous souhaitez transmettre ?

Notes et références 
(1) First impressions: making up your mind after a 100-ms exposure to a face
(2) Early cortical specialization for face-to-face communication in human infants

Jonathan Roden

Jonathan Roden


Talented Web Developer & Project Manager, I love tackling challenges, solving problems end to end and making good things that positively impact people and their journey.
This generalist behavior has me describing my job as product designer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.