Progression du télétravail : un quart des entreprises participe aux frais

Print Friendly, PDF & Email

télétravail

 

En raison de la crise du Covid-19, le télétravail ne cesse de progresser en Suisse, seule une compagnie sur quatre participe aux frais engendré par celui-ci. Une étude UBS met en lumière ce fait.

 

Augmentation du télétravail

Avant la crise sanitaire, début 2020, seulement 7% des salariés suisse travaillaient depuis leur foyer. En plein coronavirus, le télétravail est passé à 53% avant de retomber à 25% fin septembre 2020, selon un sondage UBS. Cependant, c’est une nette augmentation par rapport à début 2020, ce qui tend à démontrer que le home office croît durablement dans notre pays.

 

Un quart des entreprises participe au frais du télétravail

Or, le télétravail engendre des frais pour le collaborateur, que les entreprises peinent à rembourser à celui-ci. Selon Daniel Kalt, l’économiste en chef qui a dirigé l’UBS Compensation Survey 2021, « un quart des entreprises y contribue. Dans la majorité des cas, les entreprises aident à payer les logiciels et le matériel, ainsi que les équipements de bureau. Une participation aux coûts de loyer est peu répandue, seul 1% des entreprises aident leurs collaborateurs à y subvenir ».

Cependant, la Suisse dispose d’une loi claire sur le sujet précise Olivia Guyot Unger, à la FER Genève : «Selon l’article 327a al. 1 du Code des obligations, l’employeur doit rembourser aux travailleurs tous les frais imposés par l’exécution du travail. Un accord écrit ou une convention collective de travail peuvent prévoir que les frais engagés seront remboursés sous forme d’une indemnité forfaitaire».

 

Une mesure temporaire à clarifier sur la durée

Mais, en janvier 2021, lorsque les employés se sont mis à travailler de la maison, cela devait être temporaire et le Conseil fédéral avait d’ailleurs précisé que les entreprises n’étaient pas obligées de rembourser les frais engendrés par le télétravail à leurs employés.

En Suisse, aucune étude n’a encore évalué précisément les coûts liés au télétravail, pour le moment.

 

Pour l’instant, le télétravail est lié pour beaucoup aux variations du coronavirus, ce qui explique le flou artistique dans la pratique actuelle. Les patrons sont cependant d’accord avec les employés. Olivia Guyot Unger confirme qu’ «il faudra prévoir des modalités précises».

 

Lectures complémentaires :

Télétravail: défis, enjeux et perspectives bar

Le management efficace d’une équipe en télétravail grâce au e-leader par

 

Source : https://www.tdg.ch/le-teletravail-profite-dabord-aux-employeurs-797268528876

Photo credit : StockUnlimited

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.