Top 10 des déchets à jeter à la poubelle ménagère

Print Friendly, PDF & Email

Dans la lignée de l’article de notre collaborateur Sébastien Sixt sur l’urgence de changer nos modes de consommation, nous vous proposons une série d’articles concernant le recyclage et la gestion des déchets.

En effet, il ne suffit pas d’avoir de la bonne volonté : encore faut-il savoir comment le faire correctement !

Les normes et usages changent de pays en pays – et de cantons en cantons – et il est facile de se perdre entre les vieilles habitudes, les nouvelles règles et les différents acronymes.

Nous vous proposons donc de petits guides du consommateur et recycleur bienveillant. (Notez que les conseils qui suivent sont avant tout valables en Suisse, et plus particulièrement à Genève.)

Pour entamer cette série thématique, nous allons commencer avec un top 10 – non pas des déchets à recycler, mais des choses à jeter à la poubelle ménagère (plutôt que par terre, dans les toilettes, au recyclage, et j’en passe).

 

  1. La vaisselle cassée:
    Vaisselle cassée

    Vous avez voulu faire vite en lavant la vaisselle et vous avez cassé un plat ou un verre. Plein de bonne volonté, et pour que ce ne soit pas un désastre complet, vous ramassez les morceaux pour les déposer dans la benne de recyclage du verre.

    Erreur ! Seuls les bouteilles, flacons et bocaux sont recyclables par ce moyen.

    Cela s’explique par le fait que les différents genres de verre et céramique n’ont pas la même composition, ou le même point de fusion, et ne peuvent donc pas être traités de la même manière.

    Votre verre à vin préféré, vos débris de vitres, le plat de votre grand-mère doivent donc tous finir à la poubelle…

    Notons qu’il en va de même pour les débris de miroirs !

    Certes, la superstition veut que nous puissions annuler les 7 ans de malheur d’un miroir cassé en nous débarrassant des éclats dans une rivière.

    Nous vous promettons que la malédiction d’un environnement pollué est bien plus dangereuse que cette superstition – et que ses conséquences dureront malheureusement bien plus longtemps que 7 ans. Alors les miroirs, à la poubelle !

  2. Les huiles de cuisson: 

    HuileAprès une belle soirée friture – chips, frites, beignets, accras, ou tempuras – il vous reste un fond d’huile. Que faire de ce liquide ? Il est vite fait de le verser dans l’évier ou les toilettes, avec les eaux usagées.

    Stop ! Il faut absolument éviter de verser les huiles (usagées ou non !) dans les canalisations d’eau. En effet, les bactéries présentes dans les stations d’épuration ne peuvent pas traiter les huiles.

    De plus, en hiver, les huiles peuvent se figer et bloquer vos canalisations. Et les frais de plombier seront bien entendu à votre charge !

    Les restes d’huiles doivent être mis à la poubelle, idéalement dans un container plastique. Pour les grandes quantités, certaines déchetteries contiennent des containers spécialisés dans lesquels il est possible de directement verser les huiles usagées.

  3. Les mouchoirs et serviettes en papier: 

    MouchoirsAprès vous être mouchés pour la quinzième fois – ce sacré rhume refuse de guérir ! – vous vous débarrassez vite des mouchoirs accumulés dans vos poches en passant à côté des toilettes.

    Ils disparaîtront la prochaine fois que quelqu’un tirera la chasse d’eau. Après tout, quelle différence entre du papier toilette et un mouchoir en papier ?

    Une grande différence dans leur fonction ! Un mouchoir en papier doit résister au mieux à l’humidité. Vous ne voulez surtout pas que le mouchoir se dissolve dans vos mains après utilisation.

    Le papier toilette, par contre, doit pouvoir se dissoudre au plus vite au contact de l’eau dans les canalisations.

    C’est important non seulement pour l’environnement et le traitement de l’eau, mais aussi pour vos canalisations ! Les canalisations bouchées coûtent très cher chaque année non seulement aux privés, mais aussi à la collectivité.

    Mouchoirs et serviettes en papier iront donc rejoindre le plat de votre grand-mère dans votre poubelle ménagère.

  4. Les mégots de cigarette: 

    Mégots; cigarettesQuel geste plus iconique que celui de jeter avec élégance votre mégot de cigarette par terre avant de l’écraser du bout du pied – et d’en rallumer une autre par la même occasion ?

    Il est temps de changer cela !

    Il est de notoriété publique qu’un filtre de cigarette met plusieurs années à se dégrader dans la nature (les estimations divergent entre 1 et 12 ans selon les sources (1) (2) (3) (4)). Il doit donc être mis à la poubelle.

    Bien sûr vous ne voulez pas mettre le feu accidentellement à la poubelle !

    Alors vous pouvez certainement écraser votre mégot par terre efficacement avant de le ramasser et de le jeter dans une poubelle publique – plutôt que de le laisser dans l’herbe ou sur le bitume.

    Et si, vraiment, cela vous inquiète trop, il existe de charmants petits cendriers de poche qui vous permettront de ne pas semer vos filtres comme le Petit Poucet, tout en éliminant les risques d’incendie !

    BAT Switzerland propose d’ailleurs de vous livrer gratuitement et à domicile des « pocketbox », n’hésitez donc pas à profiter de cette offre généreuse !

  5. Une bonne partie du plastique: 

    PlastiqueSelon Swiss Recycling, le taux de recyclage du PET en Suisse est de 81% – bravo à nous !

    Nous n’avons pas encore d’aussi bons réflexes pour le PE – bouteilles de lait par exemple – et les bouteilles d’articles ménagers refermables, qui peuvent être déposées dans de nombreux supermarchés depuis 2015. Dans ce domaine, peut mieux faire !

    Malheureusement, il n’existe pas en Suisse de filière de récupération pour les autres genres de plastique. Certains sont des emballages en matières composites, plus compliqués à recycler.

    D’autres emballages, bien qu’en matières homogènes, ne sont pas refermables (comme les pots de yaourt par exemple) et attirent les vermines.

    Il faut donc les jeter à la poubelle et non dans les containers de recyclage du PET.

  6. La plupart des capsules de café: 

    Capsules café; recyclageLa bonne nouvelle, c’est qu’il existe des containers de recyclage pour certaines capsules de café. Plus précisément, il s’agit des capsules Nespresso coniques en aluminium, c’est-à-dire les capsules vendues par Nespresso aux particuliers. Nespresso sépare l’aluminium du marc de café afin de les réutiliser.

    La mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’existe pas à l’heure actuelle de filière de recyclage pour les autres capsules – capsules d’autres distributeurs, ainsi que capsules Nespresso pour l’environnement professionnel.

    Il faut donc les jeter avec les déchets ménagers – ou alors séparer soi-même le contenu et le contenant afin de les recycler ou les jeter chacun de son côté.

  7. Les produits d’hygiène personnelle: 

    Cotons tiges, carrés et ronds de coton, fil dentaire, lingettes humides – nous les utilisons devant le miroir, à deux pas des WCs. Mais c’est à la poubelle qu’ils doivent finir !

    Tout comme les mouchoirs et les serviettes en papier (nous ne vous ferons pas l’affront de mentionner les serviettes hygiéniques ou tampons), ces produits d’hygiène personnelle ne sont pas dissous dans l’eau et doivent être jetés dans la poubelle ordinaire, comme l’explique très clairement la vidéo suivante:

     

  8. Les ampoules ordinaires: 

    AmpouleLes ampoules ordinaires (non-LED) ainsi que les halogènes ne contiennent pas de produit dangereux et peuvent donc être jetées à la poubelle.

    Ce n’est pas le cas par contre des ampoules basse consommation, qui contiennent du mercure et doivent être traitées spécialement !

    Vous pouvez les ramener au point de vente, de même que vos luminaires. Il existe par ailleurs une Fondation Suisse pour le recyclage des sources lumineuses et luminaires (SLRS), qui organise et promeut la récupération et le recyclage de ces déchets.

  9. Les briques de lait et de jus de fruit: 

    Briques; berlingotsLes briques de lait et de jus de fruit sont composées de carton, polyéthylène et aluminium.

    Comme nous l’avons déjà vu à plusieurs reprises dans ce top 10, les matériaux composites sont plus compliqués à recycler. Ces briques ne doivent donc pas être déposées dans les bennes de recyclage du papier.

    Alors que près de chez nous, le recyclage de ces briques est organisé depuis plusieurs années de manière systématique, la Suisse dépend quant à elle d’initiatives privées. Bonne nouvelle, depuis quelques temps certains supermarchés permettent le dépôt de berlingots dans une partie de leurs filiales. C’est le cas pour 2/3 des supermarchés Spar et pour les supermarchés Aldi en Suisse Allemande. Aldi a d’ailleurs exprimé sa volonté d’étendre cette action à toutes ses filiales suisses.

    Alors si vous voulez faire un geste pour la planète, vérifiez si votre supermarché local permet le recyclage des briques de lait et de jus de fruit – et, le cas échéant, ramenez-y vos briques ! Sinon, mettez-les à la poubelle, mais surtout pas au papier.

  10. Les tickets de caisse: 

    Tickets de caisseDans la série des déchets à ne pas mettre au papier, il y a aussi les tickets de caisse.

    Et oui, ces petits bouts de papier qui traînent un peu partout contiennent souvent du bisphénol, qui ne peut pas être éliminé dans le processus de recyclage du papier.

    De plus en plus de magasins suisses travaillent aujourd’hui avec des tickets sans bisphénol.

    Comme il est impossible de distinguer ces différents genres de tickets de caisse, la consigne reste pour l’instant de les jeter tous à la poubelle. Espérons que bientôt tous les tickets seront dépourvus de bisphénol et qu’ils pourront être recyclés avec le papier !

 

Voilà pour ce top 10 des déchets à jeter à la poubelle ménagère. Rendez-vous la semaine prochaine pour d’autres conseils pratiques sur le recyclage et la gestion responsable des déchets !

 

Sources : http://www.ville-geneve.ch/themes/environnement-urbain-espaces-verts/recyclage-dechets-menagers/, http://ge.ch/dechets/faq/foire-aux-questions, http://www.swissrecycling.chhttps://youtu.be/TgHVO-RZ8c4

Crédits photo : Stéphanie Rochathttps://pxhere.com/https://pixabay.com/

Texte écrit par : Stéphanie Rochat et Amanda Spierings

GBNews-Reporters GBNews-Reporters

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.