Top 10 des déchets à mettre à la poubelle verte

FavoriteLoadingPlacer dans les favoris
Print Friendly, PDF & Email

compost

Pour continuer notre série thématique sur la gestion responsable des déchets, après le top 10 des déchets à jeter à la poubelle ménagère, nous nous penchons cette fois sur la poubelle verte et ce qui doit la remplir.

En 2016, l’État et les communes de Genève ont lancé « la p’tite poubelle verte », une action visant à encourager une meilleure gestion des déchets verts, impliquant notamment une campagne d’affichage et la distribution de kits de tri. Reste maintenant à savoir comment les remplir !

 

Déchêt; compost; banane

Les déchets verts

Les déchets verts, en quelques mots, ce sont les déchets biodégradables, qui sont facilement décomposés. A Genève, les déchets verts sont utilisés pour produire du compost et du biogaz.

Pour mémoire, le compostage est la décomposition des matières organiques sèches à l’air libre. Il permet l’obtention du compost, utilisable comme fertilisant naturel. Le compost est l’équivalent de l’humus : le premier est produit par l’homme tandis que le second est produit naturellement.

Le biogaz, quant à lui, est produit au moyen d’un digesteur. Les déchets verts humides y fermentent dans un environnement dépourvu d’oxygène. La méthanisation des déchets fournit du biogaz – une forme d’énergie renouvelable – et du digestat, comme l’explique ce schéma. Notons que le digestat doit encore subir une période de compostage pour pouvoir être utilisé comme engrais.

 

Les déchets de jardin

Pour ceux qui possèdent un jardin, il est important de savoir que dans certaines communes, les déchets organiques tels que les branchages, le bois et le gazon coupé sont récupérés séparément des déchets verts ménagers. Il est conseillé de se renseigner auprès de votre commune. Il est aussi possible de les amener directement dans un Espace de récupération cantonal (ESREC).

 

Le top 10 de la poubelle verte

Voici donc une liste des déchets qu’il faut jeter à la poubelle verte plutôt qu’à la poubelle ménagère. Cela vous permettra à la fois de diminuer le volume de vos déchets à incinérer et d’être plus respectueux de l’environnement.

  1. Les restes de repas, qu’ils soient cuits ou crus. Cela comprend aussi les restes de viande et de poisson : peau, viande non consommée, arrêtes de poisson et os de poulet n’ont pas besoin d’atterrir dans la poubelle, ils seront bien plus utiles au compost ! 
  2. Les laitages et croûtes de fromage peuvent aussi alimenter le compost et ont donc leur place dans la poubelle verte.
  3. Les épluchures de fruits et légumes ainsi que les fruits et légumes abîmés. Les bactéries s’en donneront à cœur joie pour décomposer ces matières organiques. Et vous pourrez préparer un bon minestrone sans encombrer votre poubelle ménagère !
  4. Les coquilles en tout genre – œufs, coquillages, fruits secs – peuvent aussi être ajoutées à la poubelle verte. Si elles sont destinées au compost, il est conseillé de les écraser afin qu’elles puissent être décomposées plus rapidement.
  5. Le pain sec est également parfait pour le compost. Notez cependant que vous pouvez en faire d’autres usages, plus nobles : vous pouvez par exemple amener vos morceaux de pain sec au bois de la bâtie pour nos amis poilus, qui se régaleront. Si vous préférez régaler les humains, il existe de nombreuses recettes à base de pain rassis, comme par exemple la fameuse Torta di pane tessinoise !
  6. Les cheveux, ongles, peaux mortes, poils d’animaux: autant de déchets organiques qui se décomposent rapidement et viendront alimenter le compost. Pensez à les mettre dans la poubelle verte plutôt que dans les toilettes. Même s’ils sont biodégradables, ils risquent de boucher la tuyauterie de vos WCs. Dans la poubelle verte, ils pourront au contraire avoir une nouvelle utilité !
  7. Le marc de café permet quant à lui un apport de minéraux dans le compost. On lui prête encore bien d’autres vertus. La morale est qu’il serait dommage de ne pas profiter de ces avantages et de le jeter à la poubelle ménagère. Notez que les sachets de thé sont eux aussi compostables, de même que les filtres à café. Cette bonne vieille méthode de préparation de l’or noir est d’ailleurs en général plus écologique – même si c’est au final la façon dont le café est produit qui a l’impact le plus important sur l’empreinte écologique.
  8. La litière végétale de vos animaux, à base de paille ou de foin, a elle aussi sa place dans la poubelle verte.
  9. Les fleurs, plantes fanées et autres feuilles mortes se décomposent rapidement et profitent au compost. Tant qu’à couper des fleurs pour le plaisir des sens, autant qu’elles puissent ensuite retourner à la terre et alimenter la croissance d’autres plantes.
  10. Les cendres et la sciure de bois. Après un bon feu de cheminée, les cendres, que vous aurez bien entendu laissées refroidir, pourront accompagner vos épluchures et autres restes de repas dans la poubelle verte. Même chose pour la sciure de bois après vos bricolages et travaux manuels !

 

Les déchets indésirables

Attention, les bouchons de liège, les couches culottes (même biodégradables), les litières minérales pour animaux et les plantes envahissantes ne doivent pas être jetés dans les poubelles vertes genevoises !

Les bouchons de liège se décomposent mal – une caractéristique voulue pour permettre la conservation du vin. Heureusement, il existe d’autres filières de recyclage pour le liège, notamment en France.

En ce qui concerne les couches jetables, même dans leurs versions les plus écologiques, elles contiennent encore des éléments qui ne sont pas biodégradables (velcros, Polyacrylate de sodium, etc.). L’alternative la plus écologique reste donc les couches lavables, même si elles font davantage marcher nos lave-linge.

Les litières pour animaux composées de minéraux (à base de sable ou d’argile) ne se décomposent pas, contrairement aux litières végétales (bois pressé, paille ou foin), qui sont donc à privilégier.

Quant aux plantes envahissantes, les jeter au compost ou à la poubelle verte peut favoriser leur propagation (les graines peuvent par exemple être emportées par le vent ou germer dans le compost).

 

Poivron; compost; recyclageLes spécificités locales

A savoir que cette liste est valable pour les poubelles vertes du canton de Genève. Chaque canton a son propre règlement pour le compost. Le canton de Vaud, par exemple, demande aux citoyens de séparer les végétaux crus des cuits pour une question d’odeur. Dans d’autres pays, comme la France, certains papiers (papier ménage, papier journal, cartons d’œufs, etc.) peuvent être mis au compost.

 

Le compostage individuel

Notez que la poubelle verte n’est pas la seule façon de recycler ses déchets verts. Il est possible de faire son propre compost sur son balcon ou son jardin. Cela permet d’éliminer les coûts des sacs et les possibles amendes en lien avec les erreurs d’aliments dans le compost !

Pour qui choisit de faire son propre compost, il existe des composteurs individuels. Les particuliers peuvent également réaliser leur compost dans un tas à l’air libre dans leur jardin. Attention cependant à vérifier si cela est autorisé par le règlement de l’immeuble ou de la copropriété !

Pour ceux qui seraient intéressés, la toile regorge de conseils divers, dont par exemple ce guide proposé par la République et canton de Genève.

 

Les déchets verts à éviter

Notez que si vous souhaitez faire votre propre compost à l’air libre dans votre jardin, il est déconseillé d’utiliser certains des déchets qui peuvent être mis à la poubelle verte. Il s’agit soit de déchets biodégradables, mais qui se décomposent très lentement, soit de déchets qui risquent d’attirer les nuisibles (parasites, rats, chats, …). Il faut donc notamment éviter :

  • les écorces d’agrumes
  • les noyaux de fruits
  • les déchets de viande et de poisson
  • les cendres
  • les restes de repas cuisinés (il fermentent et freinent la décomposition)

Comme mentionné plus haut, ces déchets peuvent être mis dans la poubelle verte. En effet, grâce entre autre au digesteur, les problèmes de décomposition lente et de nuisibles sont évités. Dans le cas des composteurs individuels, ces déchets peuvent être utilisés de manière parcimonieuse.

 

En espérant que ces conseils vous seront utiles, et qu’ils vous aideront à alléger votre poubelle ménagère, nous vous donnons rendez-vous très bientôt pour un nouvel article sur la gestion responsable de nos déchets !

 

Crédits photos : Pixabay, Etat de Genève

Texte écrit par : Stéphanie Rochat et Amanda Spierings

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 15
    Partages
GBNews-Reporters About GBNews-Reporters

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *