Les professionnels de GBNews.ch s'allient à la puissance des technologies en intelligence artificielle générative, pour informer la communauté des affaires et le grand public, des dernières tendances et des évolutions du marché de l'emploi.

Agenda

Dialogues insolites : ...

Du 1er février au 24 décembre 2024

Quartier Libre SIG ...

Du 18 avril au 25 août 2024

Musique en été ...

Du 22 juin au 23 août 2024

Concerts d’été à ...

Du 7 juillet au 2 septembre 2024

Genève Genève : ...

Du 14 au 18 août 2024

Un lien entre deux ponts : 6 compétences transférables entre la grande distribution et le social

Écrit par Hanna Smyrnova
Paru le 20 juin 2024

compétences

Les individus se questionnent souvent sur la pertinence du changement de domaine, hésitant et pesant leurs options. Ils cherchent à comprendre comment ce changement pourrait affecter leur carrière et leur épanouissement professionnel.

En plus, de nombreuses statistiques examinent la pertinence du changement de domaine par les employés, en tenant compte de nombreux facteurs. Je vous propose d’entrer directement dans le vif du sujet.

Je vais expliquer comment six compétences et qualités essentielles que j’ai acquises durant mon parcours professionnel dans la grande distribution peuvent être transférées au secteur social.

Voici comment chaque compétence pourrait aider un futur collaborateur dans le secteur social.

 

Le contact humain et l’écoute au cœur de mon parcours professionnel

Ma propre expérience m'a démontré que le contact humain et l'écoute des parties prenantes sont des éléments essentiels dans tout domaine professionnel. Que ce soit en interagissant avec mes collègues du département du contrôle de gestion ou en servant les clients de l'enseigne où j'ai travaillé, j'ai appris que certaines compétences sont universellement précieuses, peu importe le contexte. Grâce à cette prise de conscience, j'ai réalisé que mes compétences transférables me permettaient de m'adapter à de nouveaux environnements professionnels, y compris le secteur social.

Bien que je reconnaisse qu'il y a des domaines dans lesquels je peux encore progresser, le rêve de travailler dans le domaine social est pour moi une perspective très réalisable, tout simplement parce que je m'y suis déjà lancée. Par exemple, mon rôle de la bénévole au sein de la Croix-Rouge genevoise et de l'Hospice général m'a appris à orienter les bénéficiaires de façon optimale, mettant en avant la bienveillance, la diplomatie, la confidentialité et la discrétion dans ma pratique quotidienne. Ces compétences se sont avérées précieuses lorsque j'ai accepté le poste de coordinatrice du Centre d’accueil de jour pour les réfugiés à Genève, sous l’égide de la Croix-Rouge genevoise. Dans cette fonction, je gère un centre qui accueille chaque jour en moyenne 100 bénéficiaires, un défi qui nécessite une application rigoureuse des principes que j'ai embrassés tout au long de mon engagement dans le domaine social.

En effet, auparavant j’ai travaillé sur de multiples projets où j’accompagnais les équipes d’une manière rigoureuse, attentive et efficace.

 

Gestion de projets

La compétence en gestion de projets est cruciale dans les deux secteurs. Au sein d’une entreprise multinationale, j’ai coordonnée environ 70 nouveaux projets par an. Dans le secteur social, la compétence en gestion de projets est également essentielle pour planifier et exécuter efficacement des initiatives destinées à aider les bénéficiaires. Un collaborateur capable de gérer des projets peut structurer les activités, établir des échéanciers et allouer les ressources de manière appropriée pour atteindre les objectifs fixés. Dans le secteur social, cela peut se traduire par la mise en œuvre réussie de programmes d'aide aux personnes dans le besoin, la coordination des efforts de multiples parties prenantes et la gestion des budgets limités.

 

Communication avec les parties prenantes

La capacité à communiquer efficacement avec les parties prenantes est essentielle pour établir des relations de confiance et garantir une collaboration fructueuse. Un collaborateur doté de cette compétence peut articuler clairement les besoins des bénéficiaires, échanger des informations avec les partenaires externes, et maintenir une communication ouverte et transparente avec les membres de l'équipe. Cela favorise une meilleure compréhension mutuelle, une résolution proactive des conflits et une mobilisation accrue autour des objectifs communs.

 

Capacité d'analyse approfondie et de synthèse

Dans un contexte où les problèmes sociaux sont souvent complexes et interdépendants, la capacité à analyser de manière approfondie les données et à synthétiser les informations est précieuse. Un collaborateur capable d'analyser les situations sociales avec rigueur peut identifier les causes profondes des problèmes, évaluer l'efficacité des interventions et formuler des recommandations basées sur des preuves pour des actions futures. Cela permet une prise de décision éclairée et une réponse plus efficace aux besoins des bénéficiaires.

 

Aptitude confirmée pour les négociations

La capacité à négocier avec succès est importante dans le secteur social pour résoudre les conflits, obtenir des ressources supplémentaires et établir des partenariats fructueux. Un collaborateur doté de cette compétence peut naviguer habilement dans des situations complexes, trouver des solutions créatives aux défis rencontrés et défendre les intérêts des bénéficiaires avec diplomatie. Cela favorise la résolution de problèmes de manière collaborative et la réalisation d'accords mutuellement bénéfiques.

 

Résistance aux tensions

Travailler dans le secteur social peut être émotionnellement exigeant et exposer les collaborateurs à des situations stressantes. La résistance aux tensions est donc une compétence essentielle pour maintenir un haut niveau de performance et préserver le bien-être personnel. Un collaborateur capable de gérer efficacement le stress et de rester calme sous pression peut maintenir sa concentration, prendre des décisions réfléchies et fournir un soutien continu aux bénéficiaires, même dans des circonstances difficiles. Cela contribue à prévenir l'épuisement professionnel et à garantir la durabilité de l'engagement dans le secteur social.

 

En résumé, ces compétences transférables acquises dans la grande distribution peuvent grandement bénéficier au secteur social. Avec détermination et engagement, il est possible de réaliser une transition réussie et de contribuer de manière significative à ce domaine en apportant une nouvelle perspective et des compétences précieuses.

Si vous envisagez de vous aventurer dans de nouveaux domaines et que vous en avez identifié plusieurs, sachez que cela est réalisable. Il suffit simplement de prendre conscience de vos atouts transférables avec patience et assurance.

 

Photo credit : Despositphoto et Daniel MyBurgh

Hanna Smyrnova

Dotée d'une solide expérience en gestion de projets et en interprétariat, je suis reconnue pour ma capacité à mener à bien des initiatives complexes tout en maintenant un haut niveau de qualité grâce à ma rigueur, mon autonomie et ma vision globale des projets. Je possède une solide expérience dans la coordination d'équipes et la conduite de négociations fructueuses. Mon parcours professionnel chez Auchan Retail, combiné à mon rôle de Coordinatrice d'aide d'urgence à la Croix-Rouge genevoise, témoigne de ma polyvalence et de ma capacité à m'adapter à des contextes variés.

Articles connexes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram