Une appli de traçage suisse pour lutter contre le COVID-19

Print Friendly, PDF & Email

Traçage coronavirus

Une application de traçage pour lutter contre le COVID-19 et accompagner la sortie du confinement, compatible avec la protection des données en Suisse ?

Une application, utilisant la technologie du GPS, existe déjà à Singapour, en Corée du Sud et en Chine, mais elle  n’est pas utilisable en Europe pour des raisons de protection de données.

 

Une appli compatible avec la protection des données européennes

Au début avril 2020, un consortium de chercheurs, dont 130 partenaires de huit pays européens, avec la participation de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et de l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), a développé un protocole totalement anonyme de suivi et d’alerte, fondé sur la technologie Bluetooth : PEPP-PT (Pan European Privacy- Preserving Tracing).

Cette plate-forme répond aux normes européennes de protection des données. Elle devrait permettre à tout un chacun d’être informé s’il a été en contact avec un porteur du covid19 et l’anonymat devrait être garanti.

 

La Suisse crée sa propre application, testée par l’armée

Fin avril 2020, dix soldats de l’armée helvétique testent la nouvelle application suisse, D3PT (Decentralized  Privacy -Preserving Proximity Tracing) dans différentes configurations comme au restaurant ou dans un train. Le but est de valider les algorithmes qui permettent de calculer la distance entre les individus. L’EPFL et l’EPFZ se sont distancées du premier projet du consortium européen, en effet ce nouveau système (D3PT) est décentralisé ce qui offre moins de possibilités de profilage ou de hacking. Cette fois, la nouvelle application suisse est soutenue par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Cette première semaine de mai, des militaires ont effectué d’autres tests sur le terrain dans le canton de Neuchâtel dans les conditions idéales qui ressemblent à la vraie vie. En effet, c’est la seule population à pouvoir encore interagir, à l’extérieur.

Le processus est entièrement anonyme, peu importe l’endroit où s’effectue la connexion. Il n’y a donc pas de localisation des utilisateurs.

 

Le début du traçage à la reprise du 11 mai

Selon deux enquêtes d’opinion, 60% des Suisses seraient prêts à l’utiliser. Daniel Koch a précisé ce lundi, que le traçage pourra débuter au niveau national dès le 11 mai, soit la semaine prochaine.

 

Comment fonctionne cette application ?

Il suffira de charger, sur une base volontaire, une application sur son smartphone et d’enclencher le Bluetooth. L’algorithme pourra ainsi déterminer la distance et le temps d’exposition entre des personnes. Et si l’une d’elles est déclarée positive au Covid19, un message codé est envoyé à celles qui ont été en contact avec elle, avec des instructions à suivre en fonction du moment où le contact a eu lieu.

Ces personnes contactées devront être mises en quarantaine ou en isolement. Les cantons seront responsables de l’application de ses mesures et des sanctions pourront être prises dans le cas contraire, stipule Daniel Koch. (OFSP)

Le Conseil Fédéral a promis de nous donner tous les détails aujourd’hui !

 

Sources :

24 heures (01.04.20), Le Nouvelliste (24.04.20), ), Le Matin.ch (03.05.20), La Tribune de Genève (04.05.20)

Photo credit : Gerd Altmann de Pixabay

Lectures complémentaires :

La crise du coronavirus – 8 phases pour le changement

Le confinement : 10 conseils pour que tout se passe bien

Jacqueline Gremaud Jacqueline Gremaud

En tant qu'assistante ressources humaines et insertion, mon travail polyvalent consiste à gérer le cycle de vie non seulement des collaborateurs en entreprise, mais aussi celui des emplois de solidarité, des personnes en activité de réinsertion et des apprentis. De leur entrée à leur départ de la société, j’établis leurs documents administratifs, je les assiste dans leurs demandes aux assurances sociales et je les accompagne à effectuer différentes démarches pour une formation et leurs recherches d’emplois.
Sens de l’organisation, une certaine rigueur, écoute, empathie, dynamisme et esprit d’équipe font partie des qualités de ce métier dans lequel je peux m’exprimer pleinement et vous apporter mes compétences et mes connaissances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.