Petit guide des assurances sociales – Volume 6 : l’assurance-chômage

Print Friendly, PDF & Email

assurance chômageL’assurance-chômage (AC), comment ça marche ?

Il existe plusieurs caisses de chômage dans chaque canton. En cas de période de chômage, chaque assuré a le libre choix de la caisse. Par exemple, dans le canton de Genève, on trouve la Caisse cantonale genevoise de chômage, caisse de chômage Unia, etc.

C’est la caisse de chômage qui verse les prestations, à savoir les indemnités journalières. Votre indemnité journalière, comme dans le cas des prestations de perte de gain (maladie ou accident), dépendra de vos revenus sur les 12 ou 24 derniers mois.

Comment est financée l’AC

Le financement de l’assurance-chômage est organisé par les caisses de compensation. Les cotisations sont retenues avec les prélèvements de l’AVS. Tout comme pour l’AVS, la cotisation est partagée entre l’employé et l’employeur, à part égale. Comme dans le cas de l’Assurance-vieillesse et survivants (AVS) et de l’assurance invalidité (AI), l’État intervient financièrement en cas de lacune.

Comment bénéficier de l’assurance-chômage ?

Il faut d’abord avoir été salarié et avoir cotisé à l’AC. Si vous vous retrouvez sans emploi, que vous quittez votre employeur ou que vous êtes licencié, vous devez vous annoncer à l’office régional de placement (ORP), lié à l’office cantonal de l’emploi (OCE). Une fois que vous vous êtes enregistrés et que l’ORP a déterminé que vous avez le droit au chômage, vous devez choisir la caisse de chômage qui fera les versements de vos indemnités.

Combien de temps cela dure ?

Le droit aux indemnités est limité et il est sujet aux conditions de recherche d’emploi. Vous avez également l’obligation de suivre les mesures que l’ORP vous donnent.  Pour tous les détails de calcul et de durée du droit aux indemnités vous trouverez les réponses ici.

Pour faire simple, l’ORP et votre conseiller vous aide dans vos démarches pour retrouver une emploi. En plus de cela, ils sont également chargés d’exécuter la surveillance et le contrôle de vos droits, quant aux indemnités. Et le cas échéant, ils doivent appliquer les sanctions en cas de non-respect des règles.

 

Lectures complémentaires :

Petit guide des assurances sociales – volume 1 : l’assurance invalidité (AI)

Petit guide des assurances sociales – volume 2 : l’AVS

Petit guide des assurances sociales – Volume 3 : Le 2ème pilier (LPP)

Petit guide des assurances sociales – Volume 4 : Le troisième pilier

Petit guide des assurances sociales – Volume 5 : l’assurance-chômage

Petit guide des assurances sociales – Volume 7 : L’assurance-maladie – LAMal

 

Photo credit : hudhummy de Pixabay

Ivan Matovic Ivan Matovic

Au bénéfice d’une expérience de plus de 14 ans dans le domaine de la gestion financière, la gestion des risques, le contrôle interne et le reporting. Durant ces dernières années j'ai eu la chance d’acquérir la connaissance du fonctionnement de tous les départements constituant une société d'assurance en suisse : souscription, gestion des sinistres, gestion des programmes de réassurance, et le monitoring de l'évolution du cadre législatif.

Mon domaine d'expertise applicable à n'importe quel industrie reste la gestion des risques, gestion financière et le contrôle interne. Parfaitement trilingue anglais, français et serbe avec des connaissances de base de l'italien, ouvert d'esprit, à l'écoute des personnes, diplomate et orienté résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.