Le système d’assurance maladie en Suisse en bref

Print Friendly, PDF & Email

santé

Parmi les pays dits industrialisés, la Suisse et les Etats-Unis sont les deux seuls pays où l’assurance santé est un secteur lucratif.

 

Assurance santé : L’exception suisse

L’assurance maladie, qui est obligatoire en Suisse, est régie par la loi sur la LAMal (loi sur l’assurance maladie). Toute personne qui réside en Suisse depuis trois mois est tenue de contracter une assurance maladie. Passé ce délai de trois mois, c’est l’administration du canton qui choisit automatiquement un assureur.

Si la personne n’a pas les moyens de se procurer une assurance maladie, elle bénéficie de subsides de l’Etat pour l’aider à acquérir une assurance.

Contrairement aux autres pays européens, le fonctionnement de l’assurance maladie en Suisse n’est pas centralisé et n’est pas géré par le pouvoir fédéral.

 

Une assurance maladie de base obligatoire

L’assurance de base couvre les prestations de base, mais elle ne couvre pas certaines prestations comme les soins dentaires ou les médecines alternatives. De par la LAMal, les assureurs ne peuvent pas refuser une demande de souscription à l’assurance de base et aucun questionnaire de santé n’est demandé à l’assuré.

A partir de l’âge de 18 ans, tout assuré doit payer une franchise chaque année, de manière à participer aux frais de traitement. Les franchises sont comprises entre 300 à 2500 chf. Si par exemple, vous choisissez une franchise de 2500 chf, chaque année, vous devez payer les premiers frais médicaux, jusqu’à 2500 chf, avant que l’assurance ne commence sa prise en charge. Toutefois, il faut noter que même une fois la franchise atteinte, l’assuré doit débourser 10 % de toute facture médicale.

 

Les assurances complémentaires pour une plus grande prise en charge

Ceux qui le souhaitent peuvent souscrire à des assurances complémentaires, pour compléter les prestations de l’assurance de base. Cependant, contrairement à l’assurance de base, l’assureur est en droit de refuser une demande de souscription pour une assurance complémentaire et il peut également demander un questionnaire de santé.

Finalement, chaque assuré peut changer d’assureur avant le 30 novembre de l’année en cours.

 

Lectures complémentaires :

7 conseils à observer avant de renouveler votre assurance santé par

Petit guide des assurances sociales – Volume 7 : L’assurance-maladie – LAMal par

 

Sources : www.ca-nextbank.chwww.travailler-en-suisse.ch

Photo credit : StockUnlimited

Raphael De Seigneux Raphael De Seigneux

Fort d'une expérience de 10 années dans la relation clientèle en français et en anglais, le fil conducteur de ma carrière professionnelle, c'est le contact humain dont je suis très friand.

Lors de mon expérience dans un call-center et comme réceptionniste aux HUG, j'ai découvert que les métiers de réceptionniste et téléopérateur ont plus de points en commun que l’on pourrait imaginer ; l'importance de la présentation, de la diplomatie et la nécessité de désamorcer les disputes, de connaître sur le bout des doigts son produit et d'être à l'écoute du patient-client. Je suis comme un poisson dans l’eau dans tout environnement nécessitant ces qualités !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.