Genève et le spectacle vivant (2/3)

Print Friendly, PDF & Email

Deuxième article de notre mini-série sur Genève et le spectacle vivant.

 

_______________________________________________________________________

(COVID19 = ATTENTION, tous les clubs de Genève restent fermés jusqu’à nouvel ordre) 

_______________________________________________________________________

 

photo spectacle vivant

 

FÊTE DE LA DANSE – 15ème édition / 5-9 mai 2021

 

Durant cinq jours, théâtres, centres culturels et espace public genevois sont investis par la Fête de la Danse. Vous découvrirez la danse au travers de divers cours, spectacles, soirées, disco kids… Débutants, passionnés, petits et grands, tout le monde y trouve son compte.

 

PARTICIPATIF – FESTIF – ACCESSIBLE – SENSIBILISATION

 

Florence Chappuis, programmatrice et coordinatrice de la Fête de la Danse a un parcours atypique, mais magnifique, comme je les aime. Durant ses études de lettres elle découvre un nouvel espace ludique et libre : la scène culturelle alternative.

Au théâtre de l’Usine, où elle sera la programmatrice durant 8 ans, auto-gestion, bénévolat et soirées de soutien seront son école. Ils lui apporteront cet indispensable espace de liberté et de créativité dont elle a besoin. Les outils de médiation qu’elle y développe lui permettent aujourd’hui d’avoir des clefs pour travailler avec des dynamiques différentes, tout en collaborant et dialoguant entre elles.

 

Un spectacle vivant national

La Fête de la Danse, événement national, a pris de l’ampleur ces dernières années. À Genève, elle regroupe une cinquantaine de spectacles, en collaboration avec de nombreux lieux partenaires et écoles de danse. Cette plateforme d’échanges est un rassemblement qui permet aux artistes de se produire dans toute la Suisse et ainsi, de transmettre ce message de sensibilisation et de médiation qu’est la pratique de la danse.

Le focus genevois se fait sur la mise en valeur de ce qui importe dans le milieu de la danse : les pratiques amateurs, les professionnels, les différents styles de danses, de spectacles et de fêtes.

 

On ne réalise pas toujours l’énorme quantité de travail qui se cache derrière ce genre d’événement, mais une fois démarré, il faut aussi faire face à une part d’imprévisible, comme une météo capricieuse, qui peut nuire aux spectacles. Mais d’année en année, les organisateurs et les bénévoles réussissent à faire de la Fête de la Danse un événement original et magique, qui font de ces cinq jours un moment de partage que les Genevois ne manquent pas.

 

Lectures complémentaires : 

Genève et le spectacle vivant (1/3) par Caroline Collini

Genève et la culture électronique (1/2) par Caroline Collini

Genève et la culture électronique (2/2) par Caroline Collini

Genève et le cinéma (1/3) par Caroline Collini

 

Sources : la Fête de la danse

Crédits photo : la Fête de la danse

 

 

Caroline Collini Caroline Collini

Passionnée par la culture et les événements qui font vivre ma ville, j’ai un goût prononcé pour les arts vivants et la gestion d’événements culturels.

Relever de nouveaux défis, travailler et interagir avec mes coéquipiers, me ravis.

J’accompagne et j’assiste vos clients dans leur organisation et leur communication d’événements.

J’aime les rencontres, partager mes expériences et en faire de nouvelles.

Vous pouvez me contacter ! Nous avons sans doute, de nombreux intérêts communs !

#administration #organisation #création #communication web #médias sociaux #culture #événementiel #gestion de projet #assistanat #rédaction d'articles #arts vivants #danse #théâtre #cinéma #musique #slasheur #esprit d'équipe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.