Les conseils des recruteurs 6 : Comment faire pour expliquer les trous dans votre CV

Print Friendly, PDF & Email
trous
Nous poursuivons notre série d’articles qui aborde les conseils donnés par les recruteurs et est tirée de divers articles dénichés sur le web. Chaque semaine, nous vous donnons rendez-vous autour d’un thème qui vous permettra d’optimiser vos recherches d’emploi, vos dossiers de candidature, les entretiens d’embauche… Cette semaine, nous nous intéressons aux trous dans le CV. Comment les présenter et les expliquer pour mettre toutes les chance de votre côté lors d’une recherche d’emploi.  Nous vous expliquons tout dans cet article tiré de Jobup.

Le monde du travail est en pleine évolution et il est de plus en plus courant d’avoir dans son CV de courtes pauses, une période de réflexion entre deux emplois ou encore un congé sabbatique. Les “trous” dans le CV sont donc plus facilement acceptés par les recruteurs, du moment que ceux-ci peuvent être justifiés.

 

Une mention claire du ” trou ” pour rassurer le recruteur

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un “trou dans le CV” ? Les employeurs et le recruteurs utilisent ce terme pour désigner une interruption dans le parcours professionnel. A partir de deux mois d’interruption, vous devrez nécessairement le justifier. Par ailleurs, les interruptions n’ont pas toutes le même impact. Par exemple, un voyage linguistique d’un année se clarifie plus facilement qu’un burnout d’une année.

Plusieurs types de trous dans le CV peuvent être cités : du chômage, un changement d’orientation professionnelle ou de poste qui nécessite une pause, l’attente d’une place d’études ou de formation, un changement ou une interruption d’études, une année sabbatique ou un projet personnel,  ou encore un congé pour des raisons de santé, que ce soit la vôtre ou celle d’un proche.

Pour rassurer le recruteur et rendre votre CV cohérent, expliquez clairement les périodes de latence entre deux emplois par un nom précis et mûrement choisi. Le but est d’anticiper les explications que vous devrez de toute manière donner. Cela vous permettra de préparer votre argumentaire pour l’entretien d’embauche.

 

trousExpliquez et valorisez les périodes d’inactivité

Les interruptions dans votre carrière sont normales, lorsque que vous changez d’emploi ou que vous vous réorientez. Elles sont généralement de huit à dix semaines. Cependant, soyez prêt à donner une explication lors de l’entretien d’embauche.

Pour les recruteurs, les périodes plus longues représentent une coupure dans votre carrière et peuvent être problématiques. Préparez alors une explication sincère et positive. Vous pouvez aussi expliquer ces périodes par une autre activité, telle qu’une formation complémentaire.

Il est alors recommandé d’ajouter à votre CV des preuves écrites d’activité, pout valoriser ses périodes entre deux emplois. Ajoutez par exemple des formations, ou un projet intéressant qui montrera votre motivation au recruteur.

Attention cependant à ne pas inventer des formations. Vous devez fournir une preuve de ce que vous avancer, sinon les recruteurs s’apercevront vite de la supercherie.

Pensez également à mettre à jour vos réseaux professionnels dans le même sens, pour apporter de la cohérence à votre profil.

 

Formation et réorientation professionnelle

Lors d’une période d’inactivité, vous pouvez en profiter pour vous réorienter, suivre une nouvelle formation ou encore suivre une formation continue, un cours d’anglais.

Effectuer un stage, du bénévolat ou un emploi à temps partiel peut également démontrer votre motivation. Formez-vous, obtenez un diplôme ou engagez-vous pour la communauté. Cela démontrera à votre futur employeur votre ambition et votre capacité à vous perfectionner au niveau professionnel.

 

Un temps pour aider un proche

S’arrêter de travailler pour aider un proche peut être très bien compris par un recruteur. Mais si cela dure trop longtemps, l’employeur peut penser que vous avez perdu le rythme de travail, alors vous devez poursuivre vos formations professionnelles durant cette période, même si vous le faites à distance ou en ligne.

 

Absence pour maladie

En cas de maladie prolongée, mentionnez-le également dans votre CV, sans entrer dans les détails. Cependant, fournir une preuve de votre rétablissement peut être un atout. Lors de l’entretien d’embauche, il vous sera probablement indirectement demandé de justifier que vous êtes remis de la maladie.

Si vous avez des trous dans votre CV, il suffit donc de bien les expliquer. Pour cela, réfléchissez-y dès le début de votre congé ou de votre période d’inactivité.

 

Retrouvez-nous la semaine prochaine pour de nouveaux conseils des recruteurs.

 

Dans la même série, “Les conseils des recruteurs” :

1. Le télétravail

2. Les références

3. Enrichissement du CV

4. L’entretien téléphonique

5. Actions pour réussir votre stratégie de retour à l’emploi

 

Source : https://www.jobup.ch/fr/job-coach/que-faire-des-trous-dans-le-cv/

Photo credits : jakkapant turasen  via istockphoto.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.